• in

    Les 10 voitures les plus chères du monde en 2017

    Le classement des voitures les plus chères du monde pour l’année 2017 a subi quelques changements. Si la tête du peloton était longtemps occupée par une supercar sportive, le titre de la voiture la plus chère de la planète revient désormais à un modèle de luxe.

    Sur le podium des 30 voitures les plus chères du monde, notre rédaction a décidé de se focaliser cette fois sur le top 10 du classement de l’année 2017. Ces supercars aux capacités étonnantes sur piste coutent pas moins d’un million d’euro chacune. Pendant de nombreuses années, le titre de la voiture la plus chère du monde revenait à un bolide, mais plus en 2017. Les véhicules de luxe ont décidé de se lancer désormais dans la conception de voitures hors du commun dont la valeur serait estimée à des millions d’euros. La marque anglaise Rolls Royce a marqué le coup cette année en dévoilant il y’a quelques mois un modèle unique en son genre, du jamais dans l’histoire de la construction automobile. Pour satisfaire les désirs les plus fous d’un richissime client, le constructeur anglais a repoussé les limites de la créativité pour concevoir la Rolls Royce Septail, une berline de luxe dont l’arrivée a complètement bouleversé le classement des 10 voitures les plus chères du monde en 2017.

    Top 10 des voitures les plus chères de l’année

    • 10e Ferrari LaFerrari Aperta : pour acquérir ce bijou de la technologie italienne, il vous faudra débourser la bagatelle de 1 800 000 euros, voire même 2 millions d’euros avec certaines personnalisations incluses. Equipé d’un moteur V12 de 800 chevaux, LaFerrari Aperta peut atteindre les 350 km/h en pleine vitesse.

    • 9e Aston Martin Vulcan: présentée au salon de Genève en 2015, la Aston Martin Vulcan pointe à la neuvième place du podium des voitures les plus chères du monde en 2017. Pour profiter de ses 820 chevaux et de ses 330 km/h sur piste, il faudra aligner la mirobolante somme de 2 000 000 euros.

    • 8e Koenigsegg Regera : elle a été produite en 80 exemplaires depuis sa sortie en 2015. Equipé d’un moteru V8, la Koenigsegg Regera dégage une puissance de 1500 chevaux et peut dépasser les 400 km/h à pleine puissance. Son coût s’élève à 2 100 000 euros.

    • 7e Bugatti Veyron Grand Sport Vitesse : Que serait ce classement des voitures les plus chères du monde sans une Bugatti ? A titre de rappel, ce modèle fut l’un des plus vendus par le constructeur, produit en 450 exemplaires depuis sa sortie en 2005 jusqu’en 2015. Figurant parmi les bolides les plus rapides du monde grace à sa vitesse maximale comprise entre 407 et 415 km/h, la Bugatti Veyron Grand Sport Vitesse coûte la bagatelle de 2 100 000 euros.

    • 6e Lamborghini Centenario : présentée l’année dernière, la Lamborghini Centenario n’est pas la voiture la plus rapide du monde, mais elle coûte tout de même une petite fortune. Pour l’acquérir et profiter de ses 350 km/h, il faudra aligner la somme de 2 100 000 euros.

    • 5e W Motors Lykan Hypersport: grâce à ce bijou de la technologie, le Liban se fait désormais un nom dans le milieu de la construction automobile, du moins en ce qui concerne les supercars. La W Motors Lykan Hypersport n’a été produite qu’en 7 exemplaires, mais elle est vendue au prix de 2 500 000 euros.

    • 4e Bugatti Chiron : il s’agit à ce jour du modèle le plus cher jamais conçu par la marque automobile Bugatti, mais aussi la plus rapide, puisque sa vitesse maximale est estimée à 420 km/h. Rappelons que 500 exemplaires de ce bolide vendu au prix de 2 500 000 euros l’unité ont été produits depuis sa sortie en 2016.

    • 3e Lamborghini Veneno : la marque au taureau se signale encore dans ce top 10 avec son modèle Veneno. Equipé d’un moteur V12, la Lamborghini Veneno n’est pas la plus rapide des bolides mais coûte une belle fortune : 3 500 000 euros pour l’acquérir.

    • 2e Lamborghini Veneno Roadster : elle arbore quasiment les mêmes performances et caractéristiques que la Lamborghini Veneno, mais la Roadster coûte légèrement plus chère sur le marché. Pour l’acquérir, il faut compter 3 530 000 euros.

    • 1ère Rolls Royce Septail : il ne s’agit guère d’un bolide, mais d’une voiture de luxe qui occupe la première place du classement des voitures les plus chères du monde en 2017. Ne me demandez pas pourquoi mais la Rolls Royce Septail coûte, tenez-vous bien, la mirobolante somme de 13 millions d’euros.

  • in

    Côte d’Ivoire: une grève des douaniers réprimée dans le sang

    Mardi noir pour les douaniers ivoiriens entrés en grève sur toute l’étendue du territoire ivoirien. La gendarmerie nationale a violemment réprimé une manifestation de la douane ivoirienne à Abidjan ce 17 octobre. Selon un bilan provisoire, 5 individus appartenant au corps des douanes en Côte d’Ivoire ont été mis aux arrêts.

    En Côte d’Ivoire, les douaniers ont lancé un mouvement de grève ce mardi, un mouvement qui a été réprimé dans le sang dans la capitale ivoirienne. En guise du mot d’ordre d’arrêt de travail de 48h lancé par un syndicat des douanes, quelques agents avaient tenté de manifester ce 17 octobre au Port Autonome d’Abidjan. Mais la grève des douaniers ivoiriens a été sévèrement réprimée par des éléments de la gendarmerie au port. Pour l’heure, le bilan actuel fait état de plusieurs blessés du côté des douanes ivoiriennes. Aussi, les gendarmes ont également procédé à l’arrestation de 5 douaniers ivoiriens parmi ceux qui manifestaient ce mardi au port autonome d’Abidjan. Preuve que ce mot d’ordre de grève a été suivi à la lettre, les douaniers ont déserté plusieurs corridors où ils étaient en poste dans la ville de Bouaké. Nous apprenons également de source sure que la direction régionale de la douane dans la ville de Bouaké a été fermée suite au mot d’ordre d’arrêt de travail lancé. Pour l’instant, la grève des agents de la douane en Côte d’Ivoire sera observée durant 48h à compter de ce mardi. Passé, ce délai, les douaniers menacent de reconduire leur grève pour une durée indéterminée, du moins jusqu’à ce que leurs revendications soient prises en compte par le gouvernement ivoirien.

    Que revendiquent les douaniers ivoiriens ?

    Comme il fallait s’y attendre, les revendications des douaniers ivoiriens sont principalement d’ordre financier. Dans un communiqué établi ce mardi à Yamoussoukro, le Renouveau Syndical des Douanes de Côte d’Ivoire a dressé la liste des revendications portées par les agents de la douane ivoirienne via cette grève de 48h. Au titre des revendications adressées à l’Etat, le paiement des arriérés de primes des douaniers issus de promotion 2000 qui avaient été réintégré dix ans plus tard, c’est-à-dire en 2010. Les douaniers ivoiriens exigent également la revalorisation des primes TS, mais souhaitent aussi par-dessus-tout une réforme de la MUDCI, la Mutuelle des Douaniers de Côte d’Ivoire. Derrière ces cotisations annuelles de 500.000 francs Cfa payées par chaque agent des douanes ivoiriennes, se cacherait un réseau d’arnaque, a expliqué ce mardi le secrétaire général du RSDCI.

    Une grève préjudiciable pour la Côte d’Ivoire

    Cette grève de 48h observée par les agents des douanes ivoiriennes pourrait avoir de lourdes conséquences en Côte d’Ivoire. En vue du respect du mot d’ordre d’arrêt de travail, plusieurs douaniers ivoiriens ont déjà déserté de leurs postes, une situation qui pourrait profiter aux faussaires pour faire entrer illégalement leurs marchandises. Cette grève peut également avoir des conséquences sur l’économie ivoirienne, d’autant plus que les douaniers ont menacé de la reconduire pour une durée illimitée si leurs revendications n’étaient pas satisfaites : « Si à l’issue des 48 heures de grève rien n’est fait par la direction des douanes, nous réservons le droit de reconduire la grève et cette fois, elle sera illimitée », a prévenu, le secrétaire général du RDSCI.

  • in

    Franc Cfa: ces présidents africains défenseurs de la monnaie coloniale

    Alors que la polémique sur l’avenir du Franc Cfa alimente de plus en plus les débats sur le continent, plusieurs dirigeants de pays membres de la zone monétaire restent à ce jour fermement opposés à un abandon de la monnaie. Qui sont ces présidents défenseurs du franc des colonies françaises d’Afrique ?

    Si Kémi se présente aujourd’hui comme l’un des fervents combattants du Franc Cfa, il faut aussi rappeler qu’il y’a inversement ceux qui défendent la monnaie coloniale. Depuis des mois, on assiste donc à un bras de fer entre deux camps, le front anti-Cfa actuellement mené par le franco-béninois Kémi Séba qui a récemment appelé à un boycott des produits français, et le camp des dirigeants africains favorables à un maintien de leur pays dans ladite zone monétaire. Dans ses multiples conférences de presse et meetings, le franco-béninois expulsé le mois dernier du Sénégal a régulièrement dénoncé l’attitude de certains chefs d’Etat africains qui selon lui freinent le développement des pays membres du CFA en décidant de rester toujours dans la zone monétaire coloniale. Qui sont donc ces dirigeants qui soutiennent pieds et poings liés le Franc des Colonies Françaises d’Afrique, une monnaie créée il y’a aujourd’hui plus de 60 ans ?

    3 présidents africains défendent le Franc Cfa

    Officiellement, il s’agit des trois chefs d’Etat africains membres de la zone CFA à avoir donné leur opinion sur l’avenir de la monnaie. Mais aujourd’hui, leur prise de position en faveur de la monnaie coloniale leur fait passer pour des traîtres aux yeux des militants de la révolution anti-Cfa.
    • Alassane Ouattara, président de la République de Côte d’Ivoire : ‘‘Le Cfa est une monnaie qui rend service au peuple africain’’. Lors de sa récente visite d’Etat en France, le président ivoirien a réitéré son engagement à maintenir son pays dans la zone du franc Cfa. D’après le chef d’Etat ivoirien, le franc des Colonies Françaises d’Afrique est aujourd’hui ‘‘une monnaie qui rend service au peuple africain, une monnaie qui est appréciée’’, a-t-il déclaré lors d’une conférence de presse conjointe avec le président français Emmanuel Macron. Selon Alassane Ouattara, il n’y’aurait aucune crainte à avoir quant à la stabilité de la monnaie : « Nous couvrons quand même les trois quarts de nos émissions monétaires et la banque centrale a plus de cinq mois d’importations, donc en devises il n’y a pas d’inquiétude », a laissé entendre le président ivoirien.

    • Macky Sall, chef d’Etat du Sénégal : «Nous avons une institution forte et crédible, poursuit-il. Et il ne faut pas la déstabiliser, car, quoi que l’on dise, le franc CFA est une monnaie stable. Cela dit, si on arrive à nous prouver, sans considération politicienne, de lutte anticoloniale par exemple, qu’il faut choisir une autre voie, nous sommes assez autonomes et responsables pour l’emprunter. Pour le moment, j’aimerais qu’on nous éclaire davantage. En attendant, je dis que le franc CFA est une bonne monnaie à garder», a révélé en décembre dernier Macky Sall avant un déplacement officiel en France. Tout comme son homologue ivoirien, le président sénégalais se présente aujourd’hui comme l’un des fervents défenseurs de la cause du Franc Cfa. Cet engagement du président sénégalais s’est à nouveau matérialisé le mois dernier avec l’expulsion de Kémi Séba du Sénégal vers la France.

    • Patric Talon, président du Bénin : si le chef de file de la révolution anti Franc Cfa actuellement est d’origine béninoise, ses actions sont loin d’être soutenues par le chef d’Etat béninois. Le mercredi dernier, Patric Talon a une nouvelle fois plaidé pour un maintien du Franc Cfa dans le cadre d’une tournée entreprise dans plusieurs pays d’Afrique de l’ouest : « Notre monnaie se porte très bien », a indiqué le président béninois, comme pour dire qu’il n’y a aucune raison de vouloir quitter la zone monétaire. « Nous n’avons pas de problèmes d’échange sur le plan international. Nous comprenons qu’il y a lieu de donner une réponse forte à la communauté internationale, à nos concitoyens, sur d’abord la santé du CFA, sur le chemin parcouru par le CFA et sur l’avenir du CFA », a-t-il poursuivi.

  • in

    Trafic de drogue en Côte d’Ivoire: une baronne de 22 ans arrêtée

    Le trafic de la drogue n’est pas une activité destinée qu’aux hommes. Que ce soit ailleurs ou en Côte d’Ivoire, les femmes s’impliquent de plus en plus dans ces réseaux de narcotrafiquants. Dans la ville de Touba située dans la partie Ouest du pays, une baronne de la drogue répondant au nom de Cissé Aïcha, a été appréhendée par la police en possession d’une importante quantité de stupéfiants. La narcotrafiquante ivoirienne âgée de 22 ans a été mise aux arrêts.

    Dans le cadre de la lutte contre le démantèlement des réseaux de trafics de drogue en Côte d’Ivoire, une jeune vendeuse de stupéfiants vient d’être interpellée dans la ville de Touba par les forces de police. La dénommée Cissé Aïcha, âgée seulement de 22 ans, a été appréhendée en possession d’une importante quantité de drogues. Lors de la perquisition effectuée par les forces de l’ordre à son domicile, la police a découvert une grosse quantité de stupéfiants destinés à la commercialisation sur le marché noir. Cissé Aïcha a été ainsi appréhendée en possession de 162 sachets de cannabis, 57 plaquettes de tramadol capsules, 106 boules de cannabis, 20 emballages Smoking, 20 paquets de 30 joints et 05 pipes. Aussi, la police a procédé à la destruction d’un fumoir qui appartenait à la jeune baronne de drogue résidant dans la ville de Touba en Côte d’Ivoire. Ce coup de filet dans le milieu des narcotrafiquants rallonge encore la liste de barons de drogue arrêtés sur le sol ivoirien. Si Cissé Aïcha semble à l’évidence être la plus jeune baronne appréhendée par les autorités ivoiriennes, il faut toutefois rappeler que d’autres femmes exerçant cette activité illicite ont aussi été mises aux arrêts dans le cadre de l’opération Epervier 3 lancée par le gouvernement.

    Le trafic de drogue tente désormais les femmes en Côte d’Ivoire

    S’il existe un milieu pour se faire de l’argent à grande vitesse, c’est bien sûr celui de la drogue, un milieu où subsiste pas mal de dangers. Mais les femmes bravent de plus en plus ces dangers pour se frayer un passage sur cette voie périlleuse, obnubilés par les revenus considérables générés dans la vente de drogue. En plus de Cissé Aïcha, deux autres baronnes ont été interpellées en Côte d’Ivoire dans le cadre de l’opération épervier 3. Kwao Florence âgée de 54 ans et Bintou Keita âgée elle de 30 ans figurent toutes les deux parmi les 10 barons de la drogues arrêtés en Côte d’Ivoire. Selon certaines indiscrétions, le marché d’Adjamé Roxy serait un important marché noir où circulent à profusion les stupéfiants, en plus des faux médicaments vendus illégalement sur le site. Pour freiner ce trafic, le gouvernement a donc tout un réseau à démanteler. La destruction du marché d’Adjamé Roxy, essentiellement occupé par les femmes, seraient déjà un bon début à en croire l’opinion de certains habitants de la capitale. Si la destruction de ce marché noir est régulièrement évoquée, le gouvernement n’est toujours pas passé de l’acte à la parole.

  • in

    Attentat Somalie : à Mogadiscio, le bilan passe à 300 morts

    Le bilan de l’attentat au camion piégé dans la ville de Mogadiscio continue de s’alourdir. Selon les derniers chiffres donnés par les autorités du pays, cette attaque qui se présente comme la plus meurtrière en Somalie aurait fait à ce jour plus de 300 morts.

    L’attentat en Somalie s’invite toujours à la une de l’actualité africaine, car le bilan de cette attaque qui a eu lieu à Mogadiscio continue toujours de s’alourdir. Alors que les autorités du pays avaient annoncé avoir dénombré 276 victimes dans l’attentat, le bilan a été revu à la hausse tôt dans la matinée du lundi : « Nous avons confirmation que 300 personnes sont mortes dans les explosions. Ce bilan va s’alourdir encore car certaines personnes sont toujours portées disparues », a expliqué à Reuters le responsable du service ambulancier de la ville de Mogadiscio. Cette attaque au camion piégé qui a frappé la capitale somalienne samedi dernier se présente aujourd’hui comme la plus meurtrière de l’histoire du pays. En plus des 300 personnes tuées dans cette attaque, on dénombre également plus de trois blessés. Ce nouvel attentat en Somalie bat donc le record de celui d’octobre 2011 qui à l’époque était présenté comme le plus meurtrier de l’histoire de la Somalie. Il y’a six ans de cela, une attaque au camion piégé dans la capitale somalienne avait fait 80 morts et quelques 120 blessés selon le bilan établi par les autorités. En 2017, le même attentat au camion piégé frappe la ville de Mogadiscio avec un bilan de plus de 300 morts, un attentat qui faut-il le rappeler n’a pas encore été revendiqué par les shebabs. D’ici là, certains résidents de la capitale se ruent vers les hôpitaux pour des dons de sang aux blessés de l’attaque au camion piégé, un acte de civisme auquel le président somalien a participé dimanche.

    Qui se cache derrière l’attaque de Mogadiscio ?

    Cet attentat meurtrier qui a frappé Mogadiscio samedi dernier n’a pour l’instant pas encore été revendiqué par les shebabs. Mais le gouvernement somalien pointe du doigt la responsabilité des islamistes shebabs dans cette attaque dont le bilan est officiellement passé à plus de 300 morts : « C’est une attaque horrible menée par les shebab contre des civils innocents, qui ne visait pas des responsables gouvernementaux somaliens spécifiques. Cela montre combien ces éléments violents sont sans pitié, pour viser sans distinction des gens innocents qui ne faisaient que s’occuper de leurs affaires », a souligné Mohamed Abdullahi Mohamed, le président de la Somalie. Mais les rebelles n’ont toujours pas fait de communiqué officiel pour revendiquer l’attaque la plus meurtrière du pays, du moins pour l’instant. Même si les circonstances de l’attaque du samedi sont similaires point pour point à celle d’octobre 2011, aucune revendication 72h après la tragédie nationale.
    Comme on peut s’en douter, cet attentat a plongé la Somalie dans une crise humanitaire sans précédent. La Turquie et le Djibouti se sont déjà manifesté en apportant une aide médicale aux autorités somaliennes.

  • in

    Côte d’Ivoire : 10 barons de la drogue aux arrêts

    En Côte d’Ivoire, les forces de sécurité ont lancé une vaste opération de sécurisation du territoire et de démantèlement de réseaux de ventes de stupéfiant. Selon le bilan provisoire dressé par les autorités ivoiriennes depuis le lancement de l’opération Epervier 3, ce sont 10 barons de la drogue auraient été interpellés mais aussi de nombreux fumoirs détruits.

    Face à l’insécurité grandissante en Côte d’Ivoire, le gouvernement a initié un vaste plan de sécurisation du territoire baptisé ‘‘Opération Epervier 3’’. Ce fort déploiement des forces de sécurité ivoiriennes à Abidjan et à l’intérieur du pays n’aura pas du tout été vain. Selon un bilan dressé par les autorités, 10 barons de la drogue ont été mis aux arrêts à l’issue de l’opération épervier 3 conduite principalement par les éléments de l’unité du CCDO. Fait du hasard ou pure coïncidence, les dix personnes interpellées par la police résident toutes à Abidjan. Sur les dix barons de drogues arrêtés, figurent deux femmes, l’une répondant au nom de Bintou Keita, âgée d’une trentaine d’année et résidant dans la commune d’Abobo, et l’autre répondant au nom de Kwao Florence, résidant à Koumassi selon les informations fournies par les forces de police. Mais cette opération a également conduit à la destruction de plusieurs fumoirs repartis à travers le pays. Certaines gares qui étaient anarchiquement installées ont été également détruites par les forces de l’ordre pour assurer une plus grande fluidité au niveau de la circulation. Le bilan complet des arrestations en Côte d’Ivoire dans le cadre de cette opération s’élève à ce jour à 5267 personnes parmi lesquelles on dénombrerait 5 mineurs et 74 filles impliquées dans des réseaux de proxénétisme. De source sécuritaire, nous avons également été informés que plus de 200 personnes avaient été déférées après leur arrestation, 248 plus précisément selon les autorités.

    L’identité des 10 barons de la drogue

    • KWAO Florence, 54 ans domiciliée à Koumassi Remblais
    • Bintou KEITA, 30 ans domicilié à Abobo PK 18
    • OUATTARA AMORO, 37 ans domicilié à Port bouet
    • TIMOTHY ABU OMOIKE dit Jhon, 54 ans, domicilié à Angré
    • GOUBA KOFFI SEYDOU dit le King âgé de 40 ans domicilié à Angré 8eme tranche
    • ABIDEM Raji, 49 ans, domicilié à Angré cité BCEAO
    • ONYENAGASI Peter, 40 ans domicilié à la Riviera Faya
    • OKWUDIRI PRINCE EGWU âgé de 41 ans, domicilié à Angré extension
    • Godson UZEOGWU, 52 ans à cocody Angré 7eme tranche
    • AHOULOU DJOUKA ABLÉ MATHIEU connu dans le milieu des artistes sous le pseudo MATHIEU COMPRESSOR âgé de 43 ans domicilié à Koumassi.
    En plus des barons de la drogue mis aux arrêts, la police a également 232 fumoirs qui étaient répartis à Abidjan et dans les villes de l’intérieur du pays. Une certaine quantité de drogue qui n’a pas été déterminée par les forces de l’ordre a aussi été saisie lors de l’opération épervier 3. Si au regard du bilan l’on peut se satisfaire du bilan de cette opération, l’insécurité demeure toujours grandissante dans les rues d’Abidjan et certaines villes du pays en raison du phénomène de microbes.

  • in

    Classement FIFA Afrique 2017: la Côte d’Ivoire s’enfonce

    La FIFA a dévoilé ce lundi son classement dédié aux meilleures équipes du monde, un podium où les sélections africaines peinent à se faire voir. D’après le nouveau visage du tableau dressé par l’instance mondiale du football, la Côte d’Ivoire poursuit toujours sa descente aux enfers, tandis que la Tunisie surfe sur ses belles performances des éliminatoires pour prendre la tête du podium africain devant l’Egypte.

    La Côte d’Ivoire fait toujours grise mine dans le nouveau classement FIFA dévoilé ce lundi 16 octobre. Les éléphants qui il y’a des mois figuraient en haut du podium africain se retrouvent au bas du tableau. Malgré l’arrivée d’un nouvel entraîneur, la sélection ivoirienne n’a pas encore totalement renoué avec les belles séries de victoire qu’elle enchaînait il y’a quelques années. Dans le nouveau classement FIFA, les éléphants pointent désormais à la dixième place du podium des meilleures nations de foot en Afrique. Quant au Maroc qui sera l’adversaire des éléphants pour la sixième journée des éliminatoires de la coupe du monde, il rassure en gagnant quelques places au podium africain. Si le Maroc avait du mal il y’a quelques mois à se positionner dans le top 10 africain, les Lions de l’Atlas se logent aujourd’hui à la septième place du classement africain, devant la Côte d’Ivoire. La Tunisie qui n’a concédé aucune défaite depuis le début des éliminatoires du mondial 2018 en zone Afrique occupe désormais le rang de meilleure nation de football du continent africain, d’après le classement établi ce lundi 16 octobre par l’instance mondiale du ballon rond. Etincelant lors des éliminatoires en zone Afrique également, le Nigéria se positionne désormais à la cinquième place du tableau africain.

    Top 10 du classement FIFA en Afrique

    • 10e Côte d’Ivoire (600 points, 62e au podium mondial)
    • 9e Burkina Faso (639 points, 55e au podium mondial)
    • 8e Ghana (651 points, 52e au podium mondial)
    • 7e Maroc (680 points, 48e au podium mondial)
    • 6e Cameroun (718 points, 42e au podium mondial)
    • 5e Nigéria (721 points, 41e au podium mondial)
    • 4e RD Congo (751 points, 35e au podium mondial)
    • 3e Sénégal (815 points, 32e au podium mondial)
    • 2e Egypte (818 points, 30e au podium mondial)
    • 1ère Tunisie (834 points, 28e au podium mondial).
    Si la Côte d’Ivoire réussit à se maintenir dans le top 10 africain malgré les difficultés dans ces éliminatoires, la situation est encore plus alarmante pour l’Algérie. Hors course des éliminatoires du mondial 2018, les Fennecs pointent actuellement à la 13e place du classement africain de la FIFA pour ce mois d’octobre. Le Mali également régresse au podium africain malgré une embellie de quelques points. Dans ce classement africain, il faut également remarquer l’arrivée en force de la sélection de Cap Vert qui pointe à la 11e place, juste derrière la Côte d’Ivoire. Ce nouveau podium de la FIFA confirme donc le retour des sélections de l’Afrique du Nord dans le football. Après avoir atteint la finale lors de CAN qui s’est déroulée au Gabon cette année, l’Egypte a validé son ticket pour la Coupe du monde 2018, un pas que devrait bientôt franchir la sélection tunisienne sans trop grande difficulté.

  • in

    Résultats 1ère journée de ligue 1 en Côte d’Ivoire

    Le championnat ivoirien de ligue 1 a officiellement pris ses marques le week-end dernier sur toute l’étendue du territoire, avec de belles affiches à la clé de cette première journée. Mais les résultats dans l’ensemble sont décevants car très peu de buts ont été inscrits lors de cette entame du championnat national de première division en Côte d’Ivoire.

    Débuts réussis pour certains, entrée en scène ratée pour d’autres, les résultats de la première journée de ligue 1 en Côte d’Ivoire ont laissé plus d’un consultants perplexes. Pour l’entame d’un championnat aussi relevé que celui de la Côte d’Ivoire, du moins comparé à celui de certains pays, les amoureux du foot qui s’attendaient à un spectacle de buts sont restés sur leur soif. Sur les 7 rencontres de la 1ère journée de ligue 1, seuls 7 buts ont été inscrits sur l’ensemble des sept matchs disputés ce week-end sur toute l’étendue du territoire. Même si le nombre de buts inscrits est relativement faible, il faut toutefois noter que 5 clubs ivoiriens pont réussi à s’imposer lors de cette première journée de ligue 1 ivoirienne. Malgré cette vague de victoire, le tenant du titre de champion en Côte d’Ivoire n’a pas su faire bonne impression durant ce week-end. L’ASEC Mimosas de Roger Ouegnin, champion en titre, a démarré du mauvais pied la nouvelle saison en Côte d’Ivoire. Opposés à l’AFAD, les jaunes et noirs ont été battus au score final par la plus petite des marges (1-0) au terme du temps réglementaire. Le malheur des uns faisant le bonheur des autres, l’AFRICA Sports, le grand rival de l’ASEC, a donc profité de ce faux pas du champion ivoirien en s’imposant contre le FC San-Pedro par le score d’un but à zéro. Zoom sur l’ensemble des résultats de cette première journée de ligue 1.

    Récapitulatif des résultats de la 1ère journée

    • FC San-Pedro 0 – 1 Africa Sports
    • Afad 1 – 0 Asec Mimosas
    • SOA 1 – 1 AS Tanda
    • WAC 0 – 0 Moossou FC
    • Stade d’Abidjan 0 – 1 Bouaké FC
    • USC Bassam 1 – 0 Séwé Sport
    • SC Gagnoa 1 – 0 ASI d’Abengourou.
    En résumé, cette première journée de ligue 1 en Côte d’Ivoire a été pauvre en buts mais riche en victoire, 2 des 7 matchs s’étant achevés sur des scores de parité. A l’exception donc de l’opposition entre le WAC et Moossou FC, tous les matchs de la première journée se sont achevé avec au moins un but. Comme le démontre les résultats, ce sont donc l’Africa Sports, l’Afad, l’USC de Bassam, le SC de Gagnoa et Bouaké FC qui réalisent la bonne opération en prenant trois précieux points dans cette entame du championnat ivoirien. Tout comme l’ASEC Mimosas, le Stade d’Abidjan qui figure parmi les meilleurs clubs de ligue 1 s’est aussi fait surprendre lors de la première journée. Mais il est encore trop tôt pour se prononcer sur les performances des clubs de première division ivoirienne, le championnat nous réserve encore de nombreuses surprises. Les jaunes et noirs qui ont été battus lors le week-dernier montreront sans doute un visage beacoup plus reluisant lors de leur prochain match.

  • in

    La visite d’Etat d’Alassane Ouattara au Ghana inquiète les Pro-Gbagbo

    C’est ce lundi que le président Alassane Ouattara a quitté Abidjan pour Accra dans le cadre d’une visite officielle de 48h. Si le séjour du chef d’Etat est placé sous le signe d’un renforcement des relations entre la Côte d’Ivoire et le Ghana, ce déplacement officiel suscite l’inquiétude chez certains pro-Gbagbo.

    Alassane Ouattara se rend à Accra ce lundi 16 octobre dans le cadre d’une visite officielle de travail de 48h. Ce déplacement du chef d’Etat ivoirien au Ghana fait suite à une invitation qui lui a été adressée par son homologue ghanéen, Nana Addo Dankwa AKUFO-ADDO, a expliqué la présidence ivoirienne dans un communiqué officiel. Cette visite d’Etat de 48h sera l’occasion pour les deux chefs d’Etats de renforcer les relations commerciales entre les deux voisins historiques. Cette volonté de redynamiser la coopération entre le Ghana et la Côte d’Ivoire s’est matérialisée l’année dernière par une visite officielle du président ghanéen à Abidjan. Plusieurs accords de partenariat avaient été signés lors de ce déplacement de Nana Addo dans la capitale ivoirienne, des signatures couronnées par la construction d’un pont à la frontière ivoiro-ghanéenne. Pour redynamiser encore ces relations de coopération et de fraternité entre les deux pays, le président Ouattara s’est donc rendu ce lundi à Accra. Toutefois, cette visite d’Etat et de renforcement de la balance commerciale entre les deux pays suscite l’inquiétude chez certains partisans de Laurent Gbagbo.

    Rehausser les échanges entre le Ghana et la Côte d’Ivoire

    Lors de la visite d’Etat de Nana Addo en Côte d’Ivoire l’année dernière, la balance commerciale entre les deux voisins historiques s’élevait à 532 millions de dollars, soit près de 300 milliards de Francs Cfa. Selon le communiqué de la présidence, cette visite ‘‘sera l’occasion d’insuffler une nouvelle dynamique à la coopération ivoiro-ghanéenne, à travers la signature « d’un Accord de Partenariat Stratégique » (APS) entre les deux pays, dans les domaines stratégiques de la défense et la sécurité, l’économie cacaoyère, les questions maritimes et politiques économiques’’. Tout comme la Côte d’Ivoire, le Ghana considéré comme un grand producteur de cacao subit aussi les affres de la crise mondiale sur le coût des marchés à Londres. Cette visite sera probablement l’occasion pour les deux grands exportateurs d’élaborer sur des stratégiques communes pour faire face à cette crise. Le conflit maritime sera également au centre de cette visite d’Etat d’Alassane Ouattara à Accra. Même si le tribunal international de mer a donné raison au Ghana, les deux pays doivent toutefois discuter ensemble des modalités de traçage de la frontière maritime entre le Ghana et la Côte d’Ivoire.

    Les pro-Gbagbo inquiets de cette visite

    Si ce séjour de 48 sera entièrement consacré au réchauffement des relations diplomatiques entre les deux pays, certains partisans de Laurent Gbagbo ne peuvent s’empêcher de penser que cette visite revêt un autre caractère. En effet, quelques partisans de Laurent Gbagbo entièrement opposés au régime actuel en Côte d’Ivoire craignent une traque contre certains pro-Gbagbo en exil au Ghana depuis la fin de la crise postélectorale ivoirienne. A titre de rappel, un mandat d’arrêt international a été émis contre l’un deux, le dénommé Damana Pickass, accusé par le régime d’être le responsable de ‘‘projets de déstabilisation’’ en Côte d’Ivoire.

  • in

    Rivière de sang au Ghana: une pollution industrielle selon la police

    La rivière de sang découverte dans la région de Koforidua au Ghana a suscité une vague de réactions, des réactions partagées entre causes naturelles et causes divines. La police ghanéenne qui a ouvert une enquête n’a toujours pas rendu ses conclusions définitives, mais d’après une source policière le changement de la couleur de l’eau serait dû à une pollution industrielle.

    Les populations de Koforidua au Ghana sont toujours sous le choc de la rivière de sang découverte par certains habitants un peu matin il y’a un peu plus d’une semaine. A la découverte de cette marre d’eau teintée de rouge, plusieurs théories avaient été émises pour tenter de donner une explication à ce phénomène inhabituel à Koforidua. De son côté, la police ghanéenne a aussi diligenté une enquête afin de déterminer les causes de ce changement soudain de la couleur de la rivière Nsukwa qui, faut-il le rappeler, dessert plusieurs villes du pays en eau. Cette situation inhabituelle n’a pas échappé aux hommes religieux ghanéens qui ont tout de suite conclu que cette rivière de sang était la manifestation de la colère divine, ou encore l’un des signes de la fin des temps. Certaines sources proches de cette affaire révèlent même que la couleur de l’eau aurait changé suite à une croisade que les responsables de la ville auraient empêchée. Mais ces explications divines avancées par certains religieux ghanéens sont loin d’être partagées par la police qui penche de son côté pour une cause plutôt industrielle.

    Une cause industrielle selon la police ghanéenne

    Prenant le contrepied du point de vue partagé par les pasteurs et autres religieux du Ghana, la police a de son côté privilégié la piste d’une pollution industrielle pour justifier ce phénomène. La rivière de sang découverte à Koforidua dans l’Est du pays serait donc le résultat d’une certaine quantité de teinture déversée dans les eaux par une entreprise. Cependant, la police refuse pour l’instant de donner de plus amples informations sur le nom de l’entreprise responsable de cette rivière de sang qui a affolé les populations de Koforidua. L’enquête policière ouverte est toujours en cours pour rassembler plus de preuves. Un communiqué officiel devrait être fait par les autorités à l’issue des conclusions de la police pour donner de plus amples détails sur l’affaire. En ce qui concerne la toxicité de la rivière suite à la teinture qui y a été déversée, elle n’a pas pour l’instant pas encore été confirmée par voie officielle. Mais les habitants de Koforidua au Ghana sont toujours horrifiés par cette scène, partagés entre colère divine et cause industrielle.

    Les internautes ont aussi leur théorie

    Parmi les théories émises pour expliquer ce phénomène au Ghana, il y’a également la thèse avancée par certains internautes. Selon ces derniers, la rivière aurait pris la couleur du sang suite à un nouveau concept de danse appelé ‘‘One Corner’’, une danse de ‘‘dépravation’’ d’après certains. Mais comme toute théorie, elle a besoin d’être justifiée pour exister réellement.

  • in

    Dix comportements que les « boss » adoptent forcement

    Quand ivoirien a réussi on ne plus l’attraper, il devient autre chose.

    D’après l’artiste Billy Billy dans son morceau « Bété a réussi » y’a changement. En tout cas y’a changement dans son comportement. On ne le reconnait plus du tout. Certains déclarent alors que l’argent change l’homme. Mais d’autres préfèrent affirmer que l’argent révèle la vraie identité de l’individu. Qui dit donc la vérité ? En tout cas il y a des gens qui diront qu’on est jaloux des « boss ».

    Tous les grands types qu’on appelle le « Boss » ou bien le « Gourou »- nos frères nigérians préfèrent le terme « Aladji »- ont des manies communes. Ils ont de ces manières de se comporter envers les autres qui n’ont pas eu le même destin qu’eux. En tout cas pour vous dire qu’ils ne sont plus comme vous, ils utilisent différentes attitudes plus ou moins explicites. Voici en quelques-unes.

    Le boss du quartier n’aime pas les bruits

    enfant Afrique
    Quand le boss arrive c’est la débandade. Ces petits espiègles se paient sa tête comme ils savent que le boss ne peut pas courir avec son gros ventre de bière.

    Quand la bourgeoisie te surprend dans ta galère façon tu te prends pour un Européen parmi les « nègres » ! Il y a des gens au quartier, à cause de leur argent on ne peut plus respirer. C’est eux qui connaissent tous les droits de l’homme avec leur gros français là. Dans tous les quartiers, il y a toujours ce boss-là qui est très allergique à toutes sortes de bruits particulièrement ceux des enfants. Il y a aussi et surtout ceux de nos frères chrétiens qui ont l’art d’avoir toujours des cultes spéciaux. Le boss va trouver le pasteur dans son temple et le menace de déplacer leur lieu de culte. Si les chrétiens persistent il fait débarquer la police. Face aux enfants, le boss sort sa tête et avertit d’abord : « Hé petit voyou là allez jouer chez vos parents là-bas ». Quand ces derniers n’en font qu’à leur tête il sort alors les poursuivre et les enfants mettent dedans comme cela :

     

    Il snobe tout le monde

    Tu fais exprès ou bien tu ne sais pas qu’il fume Une cigarette Pall mall chaque matin ?

    Les boss sont comme des parvenus, des « petits bourgeois » qui ne se sentent plus. Leur argent leur est tellement monté à la tête qu’ils ont développé un ego surdimensionné, un air de suffisance qui peut me tuer même, walaye ! C’est toi qui dois toujours les saluer en premier. Et même quand tu le fais il va mettre d’abord une heure avant de te répondre en prenant le soin de te regarder de haut en bas d’abord.

     

    Il n’aime pas décrocher les numéros inconnus

    Après tout ce n’est pas le secrétariat pour qu’il décroche tous les numéros qui l’appellent. Quand même les gens exagèrent à la fin.

    Tout boss qui se respecte ne décroche pas l’appel de n’importe qui. Il y a des numéros pour ses maîtresse, pour sa femme, pour ses parents « ennuis » et pour les autres emmerdeurs qui lui sont utiles quelque fois. Si tu l’appelles d’une cabine ou d’un numéro qu’il ne connait pas, tu vas pousser raciner là où tu es arrêté. Il ne va jamais te décrocher. Qui est fou, il sait que tout le monde appelle pour son argent.

     

    Les parents ne sont pas les bienvenus chez lui

    Le boss a besoin de l’air, beaucoup d’air pour respirer. Donc il ne veut surtout pas d’autres « gros nez » pour venir diminuer son air.

    Pas question d’accueillir les parents chez lui : neveux, cousins, frères et sœurs et même souvent papa et maman. Faut pas ils vont venir coller chez lui surtout les étudiants et les sorciers du village là. Ce qu’il oublie c’est que sorcier ne paie pas transport. La nuit il prend sa graine comme avion et paff il est dans ta chambre même si tu es à Paris. En tout cas les boss sont trop méchants on dirait qu’ils sont venus seuls au monde et qu’ils sont devenus riches tout seul. Ils te diront toujours qu’ils vivent comme les blancs, loin du parasitisme africain. Non pas question qu’on envahisse sa maison. Il veut se mettre à l’aise comme cela :

     

    Lors des réunions familiales il a le dernier mot

    Dans le monde d’aujourd’hui ce n’est plus la hiérarchie de l’âge qui compte, mais la hiérarchie de la poche. Les gens riches aiment généralement imposer leurs décisions dans les réunions familiales ou du village. Ce sont les gars qui arrivent toujours en retard avec leurs grosses voitures pour qu’on sache qu’ils possèdent de la richesse. Bien qu’ils arrivent les derniers, ils sont les premiers à en repartir après avoir pris soin de dire leur dernier mot en espèce. Quand on a l’argent on fait comme si on n’a pas assez d’unités, on ne parle pas trop. Ce n’est pas moi qui l’ai dit, c’est Bob De Narr dans « Vilain ».

    Il transforme ses enfants en zombies

    Le fils du boss à 2 minutes à passer dehors chaque semaine. Comment ne pas avoir cette tête ?

    Un boss n’est pas que méchant envers les autres et les enfants des autres. Lui-même ses propres enfants souffrent le martyr. Les enfants de boss sont généralement des martiens quand ils mettent le pied dehors. On dit d’eux qu’ils sont intellos en classe, mais vraiment quand ils sortent la tête dehors, on aurait dit des zombies. Regard de bigleux, ils louchent de gauche à droite comme des extra-terrestres et sont toujours pressés de rentrer comme si quelque chose les pourchassait. De la manière le vieux les traumatise à la maison il n’en pourrait être autrement. Ils sont tout le temps sur papier et quand bien même leur papa les laisse jouer c’est pour réciter les nouvelles du journal télévisé. Voilà la tête de l’enfant du boss de mon quartier.

     

    Il aime jouer les « Houphouët Boigny »

    Quand le boss est là ça chauffe pas Les petits gringins vont tomber forcé

    Ah le péché mignon des boss c’est de se jouer les « Houphouët Boigny ! Ils vont toujours au boulot à 10 heures, le temps de s’assurer que tous les petits chômeurs du coin soient à leurs postes habituels. Quand il sort comme ça c’est comme le vieux Houphouët dans une rue d’Abidjan ; tout le monde fait la plus belle courbette. Y’en a même qui se propose de cirer sa chaussure sur place. Et le boss de dire :

    « Ah petit et si tu prenais ta langue en même temps ».

    Le boss adore ces moments délicieux où ils voient que tout le monde envie son statut. Dans ce cas il ne se sent plus, il leur jette quelques pièces avant de disparaître dans sa caisse.

     

    Il a toujours un « bon petit » au quartier

    Vraiment, chercher l’argent c’est pas facile. T’es obligé de porter sac on dirait esclave pour manger chaque jour.

    Tout Gourou a toujours un « bon petit au quartier ». On l’appelle souvent le « Ropéro ». Généralement c’est le petit qui lave sa voiture sans que le boss ne le lui dise. C’est bien souvent aussi le « Cabiniste » du secteur qui sait le secret de tout le monde. Le boss peut bien l’aider à passer un petit concours mais non, il a constamment besoin d’un « Ropéro ». « Mon « bon petit fais-moi un transfert de 10.000 Francs là. On se voit ce soir ».

     

    Généreux dehors, avare envers les siens

    Quand papa essaie de concurrencer les brouteurs, ça donne ça ! Il n’est pas génial ça le boss ?

    Tous les boss que vous voyez implacables au quartier ou à la maison on est un faible. Oui derrière cet air de Bulldog se cache un homme généreux. En effet les Gourous ont la main facile quand ils sont dehors, particulièrement quand y’a femme à côté. Ils font rugissent devant leurs femmes à la maison mais miaulent devant les petites filles dehors. Faut les voir malmener par ces petites filles là. Ils deviennent des bébés. Ils deviennent aussi des « Papa nan l’argent » dans les boîtes de nuit. Dans ces circonstances ils ont la main très très facile, je vous dis.

     

    Il n’a presque jamais le temps

    Les Anglais disent « Time is money », ce n’est tout de même Pas le boss qui a inventé ce dicton. Y’a quoi dans jalousie ?

    Pour être en phase avec leur statut de « Koutrou », les boss font croire qu’ils n’ont jamais le temps. Cela est valable surtout pour les parents qu’il sait quémandeur et les bons petits du quartier. Il est toujours parti et chaque fois dehors même le dimanche matin. Tout ça pour échapper aux gens comme un débiteur qui fuit ses créanciers. Même quand papa et maman appellent pour une réunion urgente de la famille, il dit qu’il est au travail. Pourtant quand ce sont ces copines, là il a toujours le temps. Il abrège même sa journée de travailler pour les retrouver. On espère que quand le malheur le frappera il n’aura pas toujours du temps pour les siens. Quand on a l’argent on oublie complètement le sens de la famille, très cher à nos aïeuls.

     

  • in

    Mondial 2018: l’Argentine qualifiée grâce à Messi et un sorcier

    L’équipe de football d’Argentine a finalement réussi à décrocher son ticket pour le mondial 2018 en Russie, après une grosse frayeur dans les éliminatoires de la zone Amérique du Sud. Mais grâce au quintuple ballon d’or, l’Albiceleste disputera la prochaine coupe du monde. Mais Messi n’est pas le seul héros à féliciter pour cette qualification des argentins, car le pays a aussi fait appel à l’aide d’un sorcier pour se qualifier.

    L’Argentine figure parmi les 23 équipes qualifiées pour l’instant à la coupe du monde 2018 en Russie, une qualification qui s’est jouée dans les toutes dernières journées des éliminatoires. En mauvaise posture dans l’unique groupe de la zone Amérique du Sud, les argentins étaient plutôt mal lancés pour décrocher une participation au prochain mondial, mais les hommes de Jorge Sampaoli ont remonté la pente dans la dernière ligne droite des éliminatoires. L’Argentine qui était en déplacement le mardi 10 octobre dernier en Equateur dans le cadre des éliminatoires a validé sa participation au mondial 2018 grâce à un triplé de son leader du FC Barcelone. Mené dans les premiers instants de la rencontre, la sélection de l’Albiceleste, mené par un Messi à qui tout réussissait manifestement, a finalement battu l’équipe d’Equateur au terme du temps réglementaire par le score de 3 buts 1, trois buts inscrits par le quintuple ballon d’or argentin. Si la star argentine du FC Barcelone a été félicitée par son pays pour cette qualification, il convient toutefois de souligner que l’albiceleste doit aussi sa qualification à un autre héros, un sorcier pour être plus précis.

    L’Argentine a mobilisé tous les moyens pour se qualifier

    Lors du déplacement en Equateur, la sélection argentine n’a pas fait que compter sur le talent de ses joueurs. En plus d’avoir fondé de grands espoirs sur la star de l’équipe, les argentins ont aussi fait appel à un sorcier pour pouvoir arracher cette qualification pour le mondial 2018. Eh oui, qui a dit que le charlatanisme n’avait pas sa place dans le football ? Connu sous le nom de «Sorcier Manuel», le second ‘‘sauveur’’ de l’Argentine a été sollicité sur recommandation de Juan Sebastian Veron, un ancien de la sélection nationale. Mais la convocation du sorcier n’a manifestement pas été appréciée par l’entraîneur de la sélection argentine, selon une information révélée par le quotidien sportif L’Equipe. Si les supporters de l’Estudiantes de La Plata (club dont Veron est le président) croient comme fer à toutes ces superstitions, Jorge Sampaoli se montre moins réticent au rôle joué par le sorcier Manuel lors de cette journée d’éliminatoire pour le mondial 2018 qui a opposé l’Argentine à l’Equateur.
    Quoi qu’il en soit, la sélection d’Albiceleste a décroché son ticket après une victoire le mardi 10 octobre sur l’Equateur. Maintenant que le plus dur est fait pour les argentins, il faudra désormais se préparer pour montrer un visage plus reluisant en Russie que celui des éliminatoires en zone Amérique du Sud.

Load More
Congratulations. You've reached the end of the internet.