Cinq ans de prison pour un ex candidat à la présidence en Egypte

Un tribunal égyptien a condamné à 5 ans de prison l’islamiste Hazem Abou Ismaïl, ancien candidat à la présidentielle de décembre 2012 dans ce pays, a-t-on appris de source judiciaire lundi au Caire.

M. Hazem a été reconnu coupable pour sa responsabilité dans des violences survenues la même année dans la capitale égyptienne en ordonnant à ses partisans d’assiéger un tribunal de la ville.

Selon l’acte d’accusation, ces derniers ont eu recours à la force, à la violence et aux menaces contre des procureurs, pour les amener à faire relâcher un accusé.

L’ex candidat à la magistrature suprême purgeait déjà une peine de 7 ans de prison pour avoir caché la nationalité américaine de sa mère lors de la présentation de sa candidature, sachant que la loi locale exige la nationalité égyptienne pour les parents et l’épouse de tout candidat.

Cinq collaborateurs de M. Hazem, également en détention actuellement, ont été condamnés à la même peine alors que 13 autres ont écopé de 10 ans par contumace.

La première arrestation de l’ex candidat était intervenue après la destitution par l’armée égyptienne en juillet 2013 du président islamiste Mohamed Morsi qu’il avait vivement condamnée.

Les autorités égyptiennes sont accusées de réprimer dans le sang les partisans de M. Morsi et d’instrumentaliser la justice à cette fin.

Source: MOOO/cat/APA



5,247 total views, 22 views today


  
Haut

Hello !

Vous aimez Cotedivoire.news ? Merci de nous faire un Amour de LIKE ! !