Reprise du procès de Laurent Gbagbo et Blé Goudé ce lundi

Après plusieurs mois de pause, le double procès de l’ancien chef d’Etat ivoirien et de Charles Blé Goudé a repris ce dans la matinée de ce lundi 06 février 2017. Transféré fin novembre 2011 à la CPI, l’ancien chef d’Etat ivoirien et le leader des jeunes patriotes sont jugés depuis janvier dernier pour leur présumé rôle dans la crise post-électorale ivoirienne.

Le procès de Laurent Gbagbo et de Charles Blé Goudé a repris ce lundi 06 février à la Haye depuis 9 heures. Suspendu le 09 décembre dernier sur décision de la Cour Pénale Internationale pour des raisons financières, l’ancien chef d’Etat ivoirien et le leader de la jeunesse patriotique se retrouvent de nouveau à la barre pour trois semaines de marathon judiciaire. Pour cette première journée du procès du tout premier chef d’Etat africain à la Haye, la parole est toujours à l’accusation qui présente ce lundi à la barre le témoin 106. La Côte d’Ivoire, plus particulièrement les partisans de Laurent Gbagbo suivent ce procès avec la plus grande attention. Si la CPI a présenté principalement quatre charges d’accusations (meurtre – viol – persécution – actes inhumains où à titre subsidiaire la tentative de meurtre) contre l’ancien président ivoirien sur la période du 16 décembre 2010 au 12 avril 2011, ces partisans clament quant à eux l’innocence de leur leader. Pour son implication présumée dans les actes de violence commis lors de la crise post-électorale ivoirienne, Charles Blé Goudé a aussi rejoint le Box des accusés, d’où la tenue du double procès contre l’ancien chef président ivoirien et son plus fidèle allié au sein de la jeunesse, le leader de la galaxie patriotique.

Une accusation très peu convaincante selon les partisans de l’ancien président

La parole étant d’abord à l’accusation, celle-ci a présenté à ce jour, environ une vingtaine de témoins à la barre pour confirmer les chefs d’accusations énumérés contre Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé. Mais les partisans de l’ancien régiment estiment quant à eux que les témoins présentés à la barre par la procureure Fatou Bensouda n’ont pas été assez convaincants jusque-là. Ils voient en ce procès une manœuvre purement politique orchestrée dans le seul but de tenir loin de l’arène politique ivoirienne l’ancien président ivoirien et le leader de la galaxie patriotique.

Un procès qui va durer encore longtemps ?

Le marathon judiciaire est bien parti pour durer, car en plus du témoin 106 que l’accusation présente à la barre ce lundi 06 février 2017, d’autres témoins devraient suivre pour confirmer les charges d’accusations retenues contre l’ancien président et Blé Goudé. Selon nos informations, plus d’une centaine de témoins doivent être encore présentés par l’accusation, après quoi ce sera au tour de la défense de passer à la charge. Il faut donc s’attendre à un marathon judiciaire qui pourrait durer au moins 12 mois avant que la CPI (Cour Pénale Internationale) ne rende son verdict dans ce procès attenté contre le premier chef d’Etat africain à la Haye.

11,621 total views, 44 views today


  
Haut

Hello !

Vous aimez Cotedivoire.news ? Merci de nous faire un Amour de LIKE ! !