Départ de l’ONUCI en Côte d’Ivoire : voici le programme du retrait

L’opération de retrait des casques bleus de l’ONUCI s’achèvera le 15 février prochain, comme l’a annoncé Madame Aïchatou Mindaoudou devant l’Assemblée des Nations Unies mercredi soir. La représentante spéciale des Nations Unies en Côte d’Ivoire a également exposé les grandes lignes du départ de la mission onusienne.

Le retrait de l’ONUCI en Côte d’Ivoire, une opération chiffrée à 50 millions de dollars, a été confirmé mercredi soir par la représentante spéciale des Nations Unies en Côte d’Ivoire devant le conseil de sécurité : « le départ est imminent. Ce n’est plus qu’une question de mois, 4 mois », a souligné Madame Aïchatou Mindaoudou. Selon la représentante spéciale, la présence de la mission onusienne sur le territoire ivoirien ne serait plus une nécessité aujourd’hui : « l’ONUCI a pleinement rempli son rôle, conformément aux mandats, en 14 ans de présence et le Conseil de Sécurité a estimé qu’aujourd’hui la présence de la mission n’est plus nécessaire en Côte d’Ivoire. Le reste, ce sont les ivoiriens qui devront le faire dans le cadre démocratique qui existe aujourd’hui. », a-t-elle ajouté. La sécurisation des 322.462 km² du territoire ivoirien sera désormais du ressort des autorités ivoiriennes, officiellement le ‘‘30 juin 2017’’, date à laquelle s’achèvera l’opération de retrait de l’ONUCI. Selon le programme présenté par la représentante spéciale des Nations Unies en Côte d’Ivoire, le départ des casques bleus onusiens devrait s’achever le mercredi 15 février prochain, suivant bien sûr le calendrier qui a été élaboré.

Le programme du départ de l’ONUCI

A en croire Madame Aïchatou Mindaoudou, l’opération de retrait des Nations Unies en Côte d’Ivoire aurait déjà démarré, car « le personnel civil a été graduellement réduit », a-t-elle souligné avant d’ajouter qu’ « à la fin du mois d’avril, il ne restera plus que 159 civils dont 148 seront exclusivement chargés de la clôture physique de la mission ». Dans son exposé, la représentante spéciale des Nations Unies en Côte d’Ivoire a également fait savoir que ses 61 bureaux de représentation « seront totalement fermés à la date du 15 février prochain. ». A noter que le mercredi prochain, toutes les troupes onusiennes auront quitté le territoire ivoirien, selon le calendrier du départ qui a été mis en place, un retrait qui avait suscité la colère du personnel ivoirien qui travaillait pour la mission onusienne.

Un retrait qui a suscité quelques tensions en Côte d’Ivoire

En juin dernier, les employés de l’ONUCI étaient entrés en grève pour exiger des indemnités de départ. Mais cette demande du personnel ivoirien travaillant pour la mission onusienne avait été rejetée par les Nations Unies, comme l’avait expliqué à l’époque la porte-parole de la mission onusienne : « On a discuté 1000 fois avec le personnel, nous nous conformons en tous points aux règles, nous avons tous signé les mêmes contrats, en cas de non renouvellement, aucune indemnité n’est prévue », avait confié Kadidia Ledron à RFI.
En plus des tensions suscitées par le retrait des Nations Unies, l’opération se heurte également à de sérieux problèmes de financements. Le coût de l’opération du retrait de l’ONUCI en Côte d’Ivoire est estimé à 50 millions de dollars environ, ce qui nous ramène ainsi à la question de savoir qui va payer?

5,252 total views, 17 views today


  

Haut

Hello !

Vous aimez Scandale.news ? Merci de nous faire un Amour de LIKE ! !