Grève à la Petroci : Cumul des postes, dépenses sans compter, Ibrahima Diaby va-t-il enfin partir?

Seconde journée de grève ce mardi pour les employés de la Petroci, privés d’une bonne partie de leurs droits pour des motifs de restructuration budgétaire. Mais pendant ce temps, le DG Ibrahima Diaby menait tranquillement une vie royale : cumul des postes, dépenses des biens de l’Etat sans compter et des primes démesurées. Le gouvernement va-t-il enfin se résoudre à le démettre de ses fonctions ?

La grève de 72 heures décrétée par les employés de la Petroci suit toujours son cours ce mardi 14 février 2017, avec bien sûr son lot de révélations sur la vie royale menée par son DG Ibrahima Diaby. Alors qu’en janvier 2016, des licenciements à la Petroci avaient provoqué le départ forcé d’une cinquantaine de salariés pour des motifs de restructuration budgétaire, la haute hiérarchie de la société nationale d’exploitation pétrolière, en l’occurrence le Directeur général, dilapide les biens de l’Etat sans compter et amenuise aussi les ressources de l’Etat. Voyages coûteux, frais de missions démesurés, certains employés de la société ont révélé que le DG aurait touché la mirobolante somme de 1,354 milliards de francs Cfa l’année dernière pour avoir simplement été consultant. Fort de ce constat et privés d’une bonne partie de leurs droits sociaux pour des raisons budgétaires, les employés de la société pétrolière ivoirienne ont décidé d’entrer en grève pour exiger la réhabilitation des acquis sociaux dont ils sont privés depuis plusieurs mois. Cet arrêt de travail de 72 heures décrété par les employés de la Petroci fait ainsi suite à la vie royale menée par Ibrahima Diaby qui, depuis son arrivée en 2015 à la tête de la société nationale d’exploitation pétrolière, est loin d’être regardant sur ses dépenses.

Le DG de la Petroci s’offre une berline à 78 millions de francs Cfa

Ibrahima Diaby dépense sans compter, mais pire dépense au mépris du plafond fixé par l’Etat ivoirien sans qu’il ne soit interpellé. Fin décembre 2016, le directeur général de la Petroci s’est offert une berline de marque BMW dernier cri pour la mirobolante somme de 66 millions de francs Cfa à laquelle il faut joindre le montant de la TVA qui s’élève à 12 millions de Francs Cfa, soit un total de 78 millions de FCFA dépensés dans l’achat de sa voiture de service. Mais l’Etat de Côte d’Ivoire autorise-t-il les directeurs généraux nommés à la tête des sociétés publiques à s’offrir des voitures de services aussi coûteuses ? A l’évidence non, car selon les informations dont nous disposons, le plafond fixé par le gouvernement ivoirien aux DG des entreprises publiques pour l’achat de leur véhicule de service serait de 45 millions de francs Cfa.

Ibrahim Diaby, l’homme qui cumule les plus hauts postes

Accusé d’asphyxier financièrement la Pétroci avec ses dépenses non plafonnées, les employés en grève s’insurgent également contre le cumul des postes d’Ibrahima Diaby dans le domaine du pétrole. Avant d’être nommé Directeur Général de la Petroci en 2015, Ibrahima Diaby occupe également depuis 2011 le poste de Directeur Général des Hydrocarbures. A lui seul, il a la mainmise sur une bonne partie des activités pétrolières nationales, l’une des raisons qui le pousse sûrement à mener une vie royale sans être inquiété par la police économique. Ces nouvelles révélations sur les dépenses sans compter du DG de la Pétroci vont-elles pousser le pousser vers la sortie ? Affaire à suivre.

Micro Trottoir par notre chaîne Youtube : Que pense les ivoiriens des grèves ?

2,506 total views, 10 views today


  
Haut

Hello !

Vous aimez Cotedivoire.news ? Merci de nous faire un Amour de LIKE ! !