Heurts l’université de Cocody, une manifestation d’étudiants réprimée dans la violence ce mardi

Une manifestation d’étudiants a été sévèrement réprimée ce 21 février par les forces de police sur le campus de Cocody. A l’origine des heurts, le refus des forces syndicales estudiantines de payer pour des frais d’inscription en ligne jugés élevés.

Nouvelle journée morte sur le campus de Cocody ce 21 février 2017, émaillée par de nouvelles violences ce mardi suite à une manifestation d’étudiants. Selon un témoin contacté par notre rédaction ce matin, la police a violemment réprimé une marche des forces syndicales estudiantines opposées depuis plusieurs jours à de nouvelles dispositions mises en place par la Direction de l’Université de Cocody. Pour la rentrée académique en cours, les étudiants étaient à procéder à des inscriptions en ligne avant de passer à l’étape suivante du paiement des frais à la scolarité. En plus, ces derniers étaient soumis à une taxe de 500 francs Cfa, une situation jugée inacceptable pour les syndicats d’étudiants qui trouvent déjà les coûts des inscriptions en ligne trop élevés. Mais la manifestation de ce mardi contre les nouvelles mesures instituées par les acteurs de l’enseignement supérieur a été sévèrement réprimée par des forces de police. Selon notre témoin, plusieurs étudiants qui manifestaient dans l’enceinte de l’université de Cocody se sont fait gazés par la police. Mais aucun cas de blessé, encore moins d’interpellation n’a été signalé au cours de cette nouvelle journée de violence sur le plus grand campus de Côte d’Ivoire.

L’institution d’une taxe incomprise sur l’inscription des étudiants

L’une des raisons de la colère des syndicats d’étudiants, est en plus du coût des inscriptions en ligne jugés exorbitants selon eux, le paiement d’une taxe de 500 francs Cfa. Cette mesure devrait rapporter au moins 20 millions de francs Cfa par an dans les caisses de l’Etat. Pour les syndicats, pas question de payer une taxe pendant l’inscription, d’autant plus qu’à la scolarité ces derniers doivent aligner 30.000 francs Cfa pour le cycle de la Licence et 60.000 francs Cfa pour le Master.

Vers un prolongement de la date butoir des inscriptions universitaires ?

Alors que le gouvernement avait annoncé que les inscriptions universitaires au titre de l’année académique 2016 – 2017 prendraient fin le mardi 28 février, plusieurs étudiants déjà préinscrits manquent encore à l’appel. Les nouvelles violences signalées à l’Université de Cocody ce mardi, si elles se prolongent pourraient sans doute avoir des répercussions sur l’achèvement du processus d’inscription de certains élèves, d’où la question de se demander si le ministère de l’enseignement supérieur en Côte d’Ivoire procèdera à un prolongement de la date limite annoncée au départ.

3,378 total views, 18 views today


  
Haut

Hello !

Vous aimez Cotedivoire.news ? Merci de nous faire un Amour de LIKE ! !