Alcide Djédjé nommé conseiller auprès du ministre des affaires étrangères de Côte d’Ivoire

Alcide Djédjé, l’un des principaux soutiens de l’ex-président Laurent Gbagbo, vient de rejoindre le camp du régime en place. Il vient tout fraîchement d’être nommé conseiller auprès du ministre des affaires étrangères. L’ex-proche du président Laurent Gbagbo travaillera désormais aux cotés de Marcel Amon-Tanoh, investi d’une mission de la plus grande importance : battre campagne pour son pays qui brigue un siège au sein du conseil de sécurité des Nations Unies.

Alcide Djédjé vient d’être nommé en tant que conseiller auprès du ministère des affaires étrangères en Côte d’Ivoire, un poste dont il avait la charge sous le régime de l’ex-président Laurent Gbagbo. Avec sa nouvelle nomination, il sera chargé de battre campagne pour la Côte d’Ivoire qui brigue un poste au sein du conseil de sécurité de l’ONU (parmi les membres non-permanents). A l’instar du plusieurs cadres du FPI, ce proche de l’ancien chef d’Etat ivoirien faisait profil bas depuis l’arrestation de l’ancien chef d’Etat ivoirien en avril 2011. Aujourd’hui, il vient de rejoindre le camp du pouvoir en place grâce à sa nouvelle nomination en tant que conseiller auprès du ministre des affaires étrangères de Côte d’Ivoire, faisant de lui désormais un proche collaborateur de Marcel Amon-Tanoh, l’actuel occupant de ce fauteuil ministériel. Alcide Djédjé avait été l’un des principaux soutiens de l’ancien président Laurent Gbagbo, notamment pendant la crise post-électorale ivoirienne. Au plus des violences post-électorales en Côte d’Ivoire, il s’était rendu le 05 avril 2011 à l’ambassade de France ‘‘négocier un cessez-le-feu’’. Aujourd’hui, l’homme signe son grand retour sur la scène politique ivoirienne mais sous la bannière d’une coalition à laquelle il était autrefois opposé. Comme on pouvait s’attendre, cette reconversion d’Alcide Djédjé a suscité une vague de réaction, notamment au sein de sa famille politique, le Front Populaire Ivoirien (FPI).

La nomination d’Alcide Djédjé divise

Pour une grande partie des partisans du FPI, la nomination d’Alcide Djédjé au poste de conseiller auprès du ministre des affaires étrangères de Côte d’ivoire est vue comme une « trahison », d’autant plus que ces derniers militent activement pour la libération de Laurent Gbagbo actuellement jugé à la CPI : « je suis un peu déçu d’apprendre qu’Alcide Djédjé vient de rejoindre le parti de ceux-là même (RHDP, ndlr) qui ont conduit le président Laurent Gbagbo devant les instances de la CPI », souligne un partisan du FPI qui a requis l’anonymat. Mais du côté de la coalition au pouvoir, on salue cette nouvelle nomination vue comme la manifestation d’un signal positif pour le long chantier de la réconciliation en Côte d’Ivoire.

2,479 total views, 10 views today


  
Haut

Hello !

Vous aimez Cotedivoire.news ? Merci de nous faire un Amour de LIKE ! !