L’alliance Bayrou – Macron, quelles conséquences sur les sondages de la présidentielle ?

Avec l’alliance entre Bayrou et Macron, les sondages sur les intentions de vote vont-ils tourner en faveur du candidat du mouvement En Marche ? Seule certitude, ce ralliement redouté par certains va changer probablement changer la donne dans cette présidentielle, notamment dans les prochaines études sur les intentions de vote.

L’alliance entre François Bayrou et Emmanuel Macron remet directement en cause les derniers sondages qui créditaient Marine Le Pen de 28% des intentions de vote lors du premier tour. De passage sur le plateau de RTL mercredi 22 février, le maire de Pau a tendu à main au candidat du mouvement En Marche actuellement en chute libre dans les sondages : « J’ai fait à Emmanuel Macron une offre d’alliance qui est en effet inédit dans la vie politique française, parce que je pensais qu’il était très important de changer le paysage politique. Je le pense depuis 15 ans. Je me suis battu toute ma vie pour qu’on sorte de ce monopole à deux qui était exercé par le Parti Socialiste d’un côté et le courant politique de droite UMP (Les Républicains), qui à eux deux rassemblent moins ou à peine 30% des voix et qui cependant ont la totalité de la vie politique entre les mains », a déclaré François Bayrou. En renonçant à se présenter à l’élection présidentielle pour se rallier à Emmanuel Macron, le maire de Pau relance le suspens dans les sondages sur les intentions de vote, notamment au premier tour.

Une aubaine pour le candidat d’En Marche ?

Actuellement en position défavorable dans les sondages sur les intentions de vote au premier, le ralliement de Bayrou devrait aider Macron à remonter la pente et resserrer à nouveau le duel pour la seconde place lors du premier tour. Le dernier sondage OpinionWay avant la main tendue de Bayrou à l’ancien ministre de l’économie créditait le candidat d’En Marche de 18,5% des intentions vote, donc troisième homme du scrutin présidentiel d’avril 2017. Cette alliance devrait ainsi propulser le candidat Macron qui compte à ce jour 2,5 points de retard sur François Fillon, le candidat de la droite. On assistera donc probablement à un duel très serré entre les deux hommes dans les prochaines études sur les intentions de vote au premier tour de la présidentielle française. Mais cette alliance ne va probablement pas bousculer Marine Le Pen qui reste en tête avec 28% des intentions de vote dans le dernier sondage réaliser sans une éventuelle participation de Bayrou. Même si candidate frontiste est susceptible de perdre 1 ou 2 points dans les études à venir, son statut de favorite du premier tour restera intact. Seule certitude, le ralliement, s’il est accepté par Macron relancera encore de plus belle le duel entre Fillon et le candidat du Mouvement En Marche.

2,572 total views, 10 views today


  
Haut

Hello !

Vous aimez Cotedivoire.news ? Merci de nous faire un Amour de LIKE ! !