Agboville : les élèves entrent en grève pour exiger les congés de Pâques

Les élèves ont de nouveau manifesté ce mardi en Côte d’Ivoire, plus précisément dans le département d’Agboville situé à environ 80 kilomètres d’Abidjan la capitale. Ces derniers sont entrés en grève pour exiger le rétablissement des congés de Pâques.

Les élèves du département d’Agboville sont entrés en grève ce mardi pour demander le rétablissement intégral des congés de Pâques raccourcis à seulement une semaine. Dans la matinée de ce 04 avril, un groupe d’élèves a fait irruption dans plusieurs établissements secondaire du département pour déloger ceux qui étaient déjà en salle de cours. Les cours ont donc été interrompus dans plusieurs établissements secondaires du département ce matin en raison des manifestations. Face à cette situation, les enseignants qui étaient déjà en salle n’ont eu d’autres choix que de suspendre les cours. Aucun incident majeur n’a été constaté en marge des manifestations, contrairement à la grève des élèves qui avait eu lieu dans la ville de Bouaké en février dernier.
A la faveur du réaménagement du calendrier scolaire opéré par le ministère de l’éducation nationale, plusieurs congés auxquels devraient avoir droits les élèves ont été supprimés ou dans certains cas raccourcis. Les congés de Pâques qui s’étalaient sur trois deux semaines en principe ont été raccourcis à une semaine. Ils devaient avoir lieu du 12 au 24 avril non inclus, mais le ministère de l’éducation nationale, après concertation avec les responsables d’établissements, a décidé de ramener les congés à une semaine, à savoir du 12 au 17 avril, disons plutôt cinq jour de repos pour les élèves. Mais le réaménagement du calendrier scolaire avait été initié par la ministre ivoirienne de l’éducation nationale en vue de rattraper le long retard cumulé par les élèves pendant la longue grève des fonctionnaires au mois de janvier dernier. Mais visiblement, le nouveau programme n’a pas été du goût des élèves qui n’en sont pas à leur première manifestation pour exiger des congés.

Avant Agboville, il y’a eu Bouaké

Avant la grève des élèves à Agboville, des manifestations avaient également eu lieu pendant le mois de février à Bouaké, ville considérée comme l’épicentre des plusieurs contestations sociales en Côte d’Ivoire. A quelques jours des congés de février, un groupe d’élèves avait débarqué dans plusieurs établissements de la seconde grande ville du pays pour exiger le rétablissement des congés de février. De nombreux blessés ont été enregistrés pendant la grève, mais un retour au calme a été constaté dans les établissements les jours qui ont suivis. A Agboville, la grève a démarré ce mardi matin et nul ne sait dans combien de jours elle prendra fin. Aux dernières nouvelles que nous avons reçues, les élèves du département d’Agboville ont promis de nouvelles actions jusqu’à ce que leurs revendications soient prises en compte.

3,193 total views, 6 views today


  

Haut

Hello !

Vous aimez Scandale.news ? Merci de nous faire un Amour de LIKE ! !