Deux coupeurs de route en Côte d’Ivoire écopent de 20 ans de prison dans la ville de Séguéla

Fin de cavale en Côte d’Ivoire pour deux coupeurs de route qui opéraient de la ville de Séguéla. Reconnus coupables de plusieurs délits de vol, les deux hommes ont écopé chacun d’une sentence de 20 ans de réclusion ferme.

Deux coupeurs de route qui opéraient dans la ville de Séguéla en Côte d’Ivoire ont été condamnés à une peine de 20 de prison chacun, selon une information révélée par nos confrères de l’AIP. Les coupables, Tuo Ali et Soro Nagbo étaient deux individus spécialisés dans le braquage à main armée. Ils opéraient régulièrement dans la localité de Tiéningboué située dans le département de Mankono, jusqu’à ce qu’ils croisent au soir du 20 février le chemin de Soro Senan, leur dernière victime qu’ils ne parviendront hélas pas à dépouiller. L’un des deux malfaiteurs se fera tabasser par Sieur Soro Senan avant qu’ils ne soient conduits à un poste de police. Et le tribunal de Séguéla ne sera guère clément à l’égard des deux malfaiteurs. Les deux acolytes Tuo Ali et Soro Nagbo seront condamné à 20 ans de réclusion ferme pour plusieurs délits de vol commis sur d’honnêtes citoyens.

Séguéla, un terrain de chasse des braqueurs ?

Avant l’arrestation et le jugement des deux braqueurs condamnés à vingt ans chacun, le tribunal de Séguéla avait prononcé il y’a de cela quelques une sentence contre un individu spécialisé dans le vol de moto. Le coupable, répondant au nom de Kamagaté Aboudramane, a écopé de 2 ans de prison ferme pour une tentative de vol d’une motocyclette. Accompagné d’un complice, le malfaiteur avait réussi à mettre la main sur la motocyclette de sieur Sahoulou Ayouba, avant d’être pris en chasse dans une course poursuite. Les deux hommes se résigneront à abandonner leur butin mais sans pour autant échapper à leur poursuivant. Si le complice de Kamagaté Aboudramane réussira à s’enfuir, lui sera en revanche arrêté par le propriétaire de l’engin avant d’être conduit devant le tribunal correctionnel de Séguéla. Il écopera de 2 ans d’emprisonnement assortis d’une amende de 300.000 francs Cfa de trois ans d’interdiction sur le territoire national à l’exception de sa zone de naissance puis d’une privation de ses droits pour une durée de 10 ans.
C’est la seconde fois en l’espace d’environ une semaine que le tribunal de Séguéla prononce des sentences aussi sévères à l’égard des malfaiteurs. Il n y’ a plus qu’à espérer que les 20 ans d’emprisonnement précédé de la récente condamnation du voleur de motocyclette serve de leçons aux autres bandits de la région du Worodougou.

9,431 total views, 42 views today


  
Haut

Hello !

Vous aimez Cotedivoire.news ? Merci de nous faire un Amour de LIKE ! !