Les fonctionnaires de Côte d’Ivoire interdits d’AG accusent le gouvernement, promettent de frapper à nouveau

L’assemblée générale des fonctionnaires de Côte d’Ivoire prévue pour ce vendredi 10 mars, n’aura pas lieu comme convenu. Dans les derniers instants, les agents de la fonction publique ivoirienne ont été interdits d’accéder à l’amphithéâtre où était censé se dérouler cette AG.

Changement de plan pour les fonctionnaires de Côte d’Ivoire qui appellent désormais à des AG éclatées dans tout le pays après l’annulation de l’Assemblée Générale extraordinaire prévue pour ce vendredi 10 mars à Abidjan. Les agents de l’administration ivoirienne ont été interdits d’occuper la salle qui devait cette importante messe. Le lieu choisi pour la circonstance était l’amphithéâtre B de l’université Félix Houphouët Boigny d’Abidjan, mais quelques heures avant la grande réunion l’administration du campus à refuser la demande d’autorisation des fonctionnaires pour l’occupation de la dite salle. Pour sa part, le président du comité exécutif de la plateforme a, dans un communiqué condamné « avec la dernière énergie cette énième violation flagrante des libertés syndicales ».
Par ailleurs, Zady Gnagna s’insurge contre le « double jeu du gouvernement qui demande une trêve et jette de l’huile sur le feu ». Toutefois, le président du comité exécutif ‘‘réaffirme sa ferme volonté de dialoguer sincèrement pour obtenir le paiement du SDA (le stock des arriérés, ndlr)’’. Selon les informations dont nous disposons, le montant du SDA réclamé par les fonctionnaires de Côte d’Ivoire s’élèverait à la somme de 243 milliards de Francs Cfa.

Report de l’AG des fonctionnaires prévue pour ce vendredi

Suite à cette mystérieuse interdiction d’accéder à l’amphithéâtre B de l’université Félix Houphouët Boigny, le président de la plateforme intersyndicale a donc décidé « du report de l’Assemblée générale prévue le vendredi 10 mars ». Toutefois, Zady Gnagna ne compte pas en rester là puisqu’il a aussi appelé les organisations syndicales à « des AG éclatées sur toute l’étendue du territoire national à la même date du vendredi 10 mars ». Reste à savoir si cet appel lancé à la dernière minute sera suivi par les syndicats des fonctionnaires.
A moins d’un accord trouvé à la dernière minute, les agents de l’administration publique ivoirienne pourraient bientôt entrer en grève, car dans son communiqué, Zady Gnagna a invité les siens « à rester à l’écoute des mots d’ordre à venir pour le paiement intégral du stock des arriérés. ».

3,540 total views, 34 views today


  
Haut

Hello !

Vous aimez Cotedivoire.news ? Merci de nous faire un Amour de LIKE ! !