Election à la CAF : Issa Hayatou battu par Ahmad Ahmad (20 – 34)

Le camerounais Issa Hayatou n’est plus précisément de la CAF. A l’issue de l’Assemblée générale de la confédération africaine de football qui s’est tenue ce jeudi 16 mars, c’est le malgache Ahmad Ahmad qui a été désigné vainqueur de l’élection.

L’élection pour le poste de président de la CAF a été remporté ce jeudi 16 mars 2017 par le malgache Ahmad Ahmad au détriment du camerounais Issa Hayatou. Ils étaient les deux candidats à prétendre au poste de président de la confédération africaine de football, et le choix des électeurs s’est porté, contre toute attente sur le malgache. Après huit mandats passés à la tête de la CAF, le camerounais Issa Hayatou s’incline enfin. 54 fédérations de football ont été participées à cette élection. Le malgache Ahmad Ahmad a été élu après avoir obtenu 34 voix sur les 54 voix, les 20 voix restantes étant attribuées au camerounais Issa Hayatou qui était en poste depuis 1988. Le nouveau président de la CAF a même donné une allocution à l’occasion de sa brillante élection au sommet du football africain. L’Afrique dit donc adieu à l’ère Issa Hayatou, un homme qui aura mené le foot africain pendant 29 ans. Un nouveau vent souffle désormais sur le football africain avec le départ du camerounais, un président au bilan largement mitigé selon plusieurs fédérations africaines.

Issa Hayatou, un président qui était largement contesté

Les choix du camerounais Issa Hayatou n’ont pas toujours fait l’unanimité au sein de la confédération africaine de football. Malgré les nombreux scandales qui ont émaillé l’organisation de plusieurs compétitions africaines, le camerounais a toujours su se maintenir. Rares sont les personnes qui osaient se frotter au camerounais au sein de la CAF. Issa Hayatou avait été aussi pointé du doigt dans l’attribution des prochaines compétitions de football en Afrique aux pays francophones : la CAN 2019 au Cameroun, celle de 2021 à la Côte d’Ivoire et la CAN 2023 à la Guinée, autant d’éléments qui ont joué en sa défaveur dans cette élection à la CAF qui s’est déroulée ce jeudi 16 mars. Aussi, sous le mandat Hayatou, l’attribution de plusieurs titres de joueur africain de l’année (ballon d’or africain) avait suscité des polémiques, accusant les instances de la confédération africaine de football de favoriser certains footballeurs.
Malgré les critiques, le bilan d’Issa Hayatou a aussi ses points positifs. C’est en effet sous son mandat qu’a été organisée la première coupe du monde sur le continent africain, le mondial 2010 en Afrique du Sud.
Quant Ahmad Ahmad le nouveau président de la CAF, il a de lourds chantiers qui l’attendent, parmi lesquelles l’augmentation du quota de pays africains autorisés à participer à une coupe du monde. Sur les 32 équipes qui participent à cette compétition mondiale de football, l’Afrique n’est représentée que par 5 participants. Le nouvel homme fort de la confédération africaine de football est aussi attendu sur le terrain de l’arbitrage, car si le bilan Hayatou a été remis en cause par plusieurs consultants du foot, c’est principalement en raison des nombreuses erreurs d’arbitrage qui ont été dénoncées lors de plusieurs compétitions africaines de football.

3,832 total views, 30 views today


  
Haut

Hello !

Vous aimez Cotedivoire.news ? Merci de nous faire un Amour de LIKE ! !