Insécurité à Abidjan, une fille enlevée dans un taxi à Port-Bouet, son bébé assassiné par les ravisseurs

L’insécurité règne à nouveau dans les rues d’Abidjan avec un nouveau phénomène d’agression qui prend de l’ampleur. Dans la commune de Port-Bouët, une jeune fille a été enlevée samedi dernier, avant d’être retrouvée vivante 4 jours plus tard. Malheureusement, son bébé de 7 mois a été assassiné par les ravisseurs.

Un nouveau d’insécurité gangrène depuis quelques jours certaines rues de la belle cité d’Abidjan, l’agression dans les transports en communs. La jeune Naïki Touré et son bébé seulement âgé de 7 mois ont malencontreusement croisé la route de ces nouveaux malfaiteurs qui sèment actuellement la panique dans la capitale. Tout commence samedi dernier aux alentours de 15h lorsque la jeune fille décide d’aller rendre une visite au père de son enfant qui se trouve dans la commune de Port-Bouët. Dans une fois à bord du véhicule de transport, Naïki Touré alerte par message le père de son garçonnet de l’attitude un peu suspecte de certains passagers du taxi. Malheureusement, ce sera le dernier message qu’elle échangera avec le père de son enfant. Naïki Touré n’arrivera jamais à destination, impossible également de la joindre par téléphone. La jeune fille et son bébé seront donc tous les deux séquestrés par les occupants du taxi, menés vers une destination inconnue. Des avis de recherche seront aussitôt lancés sur les réseaux sociaux par les proches de la disparue afin d’alerter le maximum de personnes sur sa disparition.

Naïki Touré vivante mais son bébé cruellement assassiné

Selon les informations reçues par notre rédaction ce mercredi 15 mars 2017, la jeune Naïki Touré aurait été retrouvé hier mardi puis conduite au CHU de Treichville pour recevoir les soins adéquats. Si elle a eu la vie sauve, son bébé de sept mois aura eu moins de chance en revanche. Ces nouveaux ravisseurs qui font la loi à Abidjan ont lâchement ôté la vie un pauvre nourrisson, et de quelle manière ! Ces informations restent encore à confirmer, mais notre rédaction a été informée que les agresseurs qui ont enlevé la jeune Naïki dans la commune de Port-Bouët il y’a quelques jours ont tranché la gorge du pauvre bébé qui n’avait que sept mois. Un grand traumatisme pour cette jeune mère actuellement interné au Centre Hospitalier de la commune de Treichville.
L’enlèvement de Naïki Touré dans la commune de Port-Bouët n’est qu’un cas parmi tant d’autres. Il serait donc temps que les autorités ivoiriennes se penchent réellement sur les problèmes d’insécurité dans la capitale ivoirienne, car comme le diraient certains ivoiriens, « Abidjan est risqué ».
Notre rédaction adresse ses sincères condoléances à cette jeune mère pour la perte de son enfant.

1,750 total views, 10 views today


  
Haut

Hello !

Vous aimez Cotedivoire.news ? Merci de nous faire un Amour de LIKE ! !