Assassinat du muezzin à Man : le gouvernement écarte la piste terroriste

L’assassinat encore inexpliqué du muezzin de la grande mosquée de Man samedi dernier alimente toujours les débats dans la presse comme sur les réseaux sociaux en Côte d’Ivoire. Face à la prolifération de plusieurs versions du meurtre, le gouvernement ivoirien a mis un point d’honneur à clarifier les choses en indiquant qu’il ne s’agit nullement d’une attaque terroriste.

L’assassinat du muezzin de la grande mosquée de Man a suscité un énorme sentiment d’indignation et une grosse polémique dans la presse, notamment autour des véritables raisons de ce meurtre pour le moins mystérieux. Dans le souci de clarifier les choses, le ministère de l’intérieur et de la sécurité a dévoilé lundi soir sur les antennes publiques un communiqué pour dénoncer dans un premier temps « l’exploitation tendancieuse de ce drame en violation du respect dû à la dépouille et à la famille ». Suite meurtre du muezzin El Hadj Dramane Doumbia samedi aux environ de 4 heures du matin, plusieurs théories avaient été émises par les organes de presse en Côte d’Ivoire pour donner une raison à cet acte odieux. Certains journaux étaient même allé jusqu’à émettre la thèse d’une attaque terroriste, qui serait ainsi la seconde attaque perpétrée sur le sol ivoirien. Mais à en croire le communiqué du ministère de l’intérieur, les raisons évoquées dans la presse comme sur les réseaux sociaux sont loin de corroborer avec la vérité. Par voie de communiqué officiel, les autorités ivoiriennes ont écarté hier la fameuse piste terroriste avancée par plusieurs médias ivoiriens, et ce pour une raison bien précise.

L’assassin du muezzin, un individu mentalement instable

Le gouvernement ivoirien a exclu la piste terroriste de la liste des raisons de l’assassinat du muezzin de la grande mosquée de Man en raison du fait que l’assassin en question, dénommé Doumbia Yacouba, fait parfois des crises de démence. Ce serait donc cette instabilité mentale qui a en réalité pousser le jeune Doumbia Yacouba, âgé de 23 ans, à faire irruption dans la grande mosquée de Man samedi à 4h du matin pour commettre ce crime meurtre. A l’aide d’un couteau dont il était armé, l’assassin a porté plusieurs coups à sa victime, le muezzin El Hadj Dramane Doumbia, avant de se tordre de remords sur la dépouille de sa victime. Arrivés sur les lieux, les fidèles de la mosquée ont arrêté le coupable et l’ont conduit au poste de police.

3,550 total views, 16 views today


  

Haut

Hello !

Vous aimez Scandale.news ? Merci de nous faire un Amour de LIKE ! !