Azaguié : bagarre entre populations à Ahoua, des gendarmes désarmés et l’œil d’une jeune fille crevée

Encore un nouvel affrontement à Azaguié, une localité habitée par des populations abbey et malinké. Dans la bagarre qui s’est déroulée dans le quartier d’Ahoua, une fille a perdu son œil et plusieurs personnes ont été blessées.

Lundi noir à Azaguié, plus précisément dans le quartier d’Ahoua suite à une bagarre entre populations. Les raisons restent pour l’instant inconnues mais des témoins nous ont rapporté un nouvel affrontement qui aurait opposé dans la matinée du 13 mars des jeunes malinkés et les abbeys. Selon les informations que nous avons reçues, certains gendarmes qui se trouvaient au carrefour d’Azaguié auraient aussi été désarmés par les populations pour des raisons encore inconnues. On dénombre pour l’instant plusieurs blessés dans ce nouvel affrontement à Ahoua mais heureusement aucune perte en vie humaine, du moins pour le moment. Parmi les personnes blessées, une jeune fille abbey qui aurait perdu un œil, crevé dans la foulée de cette bagarre entre populations de la localité d’Azaguié. Et à en croire les témoins, la bagarre n’a pas encore pris une grosse ampleur, contrairement à la dernière qui remonte au mois de janvier dernier. Fortement habité par les populations abbey et malinké, la localité est régulièrement en proie à des tensions, qui pour la plupart éclatent entre les jeunes. Si pour le moment rien n’a encore filtré des raisons qui ont conduit cette nouvelle bagarra à Ahoua, il faut toutefois rappeler que l’origine des affrontements dans cette localité a bien souvent une coloration politique.

Difficile coexistence entre les populations d’Azaguié ?

Ce n’est pas la première fois que des bagarres entre populations à Azaguié sont signalées. La dernière en date a même causé la mort d’une personne et aussi fait plusieurs blessés. Ces hostilités sont-elles le reflet des relations entre populations Abbey et malinké ? A l’évidence non, du moins selon un dénommé Drissa Coulibaly, résidant de la localité que nous avons interrogé après les affrontements qui ont eu lieu mi-janvier, « on s’entend toujours bien entre nous. Mais le plus souvent, c’est par les jeunes que les problèmes commencent, sinon entre nous adultes c’est l’entente et la fraternité ». Créer le même climat de fraternité entre les jeunes malinké et abbey ser une tâche un peu difficile, surtout avec cette nouvelle bagarre qui a coûté la perte d’un œil à une jeune fille. Mais au regard de la tournure que prennent les événements, les élus de la localité, en collaborations avec les chefs coutumiers, doivent réellement se pencher sur la question pour éviter que ces bagarres entre jeunes ne prennent une proportion encore plus importante.

2,732 total views, 14 views today


  
Haut

Hello !

Vous aimez Cotedivoire.news ? Merci de nous faire un Amour de LIKE ! !