Menace d’attaque terroriste en Côte d’Ivoire : sécurité renforcée aux ports d’Abidjan et San Pedro

Un an après l’attaque terroriste de Grand Bassam, la Côte d’Ivoire se retrouve à nouveau exposée à une nouvelle attaque terroriste. Pour parer à cette éventualité, le gouvernement ivoirien a relevé le niveau de sécurité aux ports d’Abidjan et de San Pedro, deux sites potentiellement exposés.

Une nouvelle menace d’attaque terroriste plane sur la Côte d’Ivoire depuis quelques jours, plus précisément dans les villes d’Abidjan et de San Pedro. L’information, dévoilée dans un premier temps par Reuters, a été par la suite confirmée par un communiqué du gouvernement annonçant l’entrée en vigueur de nouvelles mesures de sécurité aux deux zones portuaires ivoiriennes. Ces nouvelles dispositions sécuritaires ont pris effet depuis le vendredi dernier et sont maintenues pour une durée indéterminée. Un an après les attaques de Bassam qui avaient fait une vingtaine de morts, la Côte d’Ivoire serait de nouveau dans le collimateur des djihadistes. Mais cette fois, ces derniers viseraient des installations encore plus importantes, les ports d’Abidjan et de San Pedro, deux secteurs clés de l’économie ivoirienne. La sécurité dans ces deux zones à risques, relevée au niveau 2, se traduit sur le terrain par un renforcement du dispositif sécuritaire en vigueur, le Code ISPS (Code International pour la sureté des navires et des installations portuaires). Toute la question qui se pose à présent c’est de savoir si la Côte d’Ivoire a les moyens d’empêcher une nouvelle menace terroriste sur son territoire.

Seulement deux sites potentiellement exposées aux attaques terroristes

Pour l’heure, la menace d’attaque terroriste qui plane sur les villes d’Abidjan et de San Pedro ne concerne les deux installations portuaires de ces villes. Le niveau de sécurité passé à 2 n’est en vigueur que les deux ports. Même si ces deux sites restent les plus exposés aux attaques djihadistes, il faut également tenir compte du fait que les djihadistes pourraient aussi frapper à n’importe quel endroit. Il y’a un an de cela, rien ne laissait présager que ces assaillants prendraient pour cible la cité balnéaire de Grand Bassam.

La Côte d’Ivoire peut-elle faire face à la menace terroriste ?

A l’instar de la Côte d’Ivoire, plusieurs puissances économiques du continent africain ont été frappées par des attaques terroristes. De l’Afrique du Nord en passant par l’Afrique subsaharienne, les djihadistes ont à maintes reprises semé la terreur en perpétrant attentats sur attentats. Mais contrairement aux autres pays, la Côte d’Ivoire n’a été frappée qu’à une seule reprise par les djihadiste, preuve de l’efficacité des dispositions sécuritaires appliquées sur le territoire ivoirien. Mais est-ce suffisant pour parer à une possible attaque contre les installations portuaires d’Abidjan et de San Pedro ? L’avenir nous le dira certainement mais l’engagement de la Côte d’Ivoire dans la lutte contre le terrorisme est déjà une assurance que les autorités ivoiriennes veillent constamment au bien-être des populations et des biens.

1,955 total views, 8 views today


  
Haut

Hello !

Vous aimez Cotedivoire.news ? Merci de nous faire un Amour de LIKE ! !