Le prix d’achat du cacao en Côte d’Ivoire désormais fixé à 700 FCFA

Le gouvernement a dévoilé ce jeudi 30 mars le nouveau prix d’achat du cacao en Côte d’Ivoire. Grosse déception des producteurs ivoiriens puisque le kilo des fèves est passé de 1100 à 700 FCFA, soit une différence de 400 francs Cfa par rapport au tarif initialement fixé par le gouvernement pour la campagne 2016 – 2017.

Le nouveau prix d’achat du cacao auprès des producteurs en Côte d’Ivoire a été fixé à 700 FCFA ce jeudi 30 mars. Suite à une grève des producteurs contre le blocage de la commercialisation, le gouvernement ivoirien avait promis de mettre fin au blocage sans pour autant donner la garantie du prix minimum sécurisé qui était de 1100 francs Cfa. Le prix à payer pour ce retour à la normale sera lourd pour les paysans. Le kilo s’achètera en dessous du prix sécurisé garanti en septembre dernier par le Conseil du café cacaco, en raison de la crise mondiale que traverse la filière. Pour l’heure, aucune mesure d’accompagnement n’a été mise en place par le gouvernement pour atténuer un peu les conséquences que ce nouveau tarif pourrait avoir sur les producteurs. Cette baisse du prix bord champ du cacao était prévisible mais les paysans ivoiriens étaient loin de s’imaginer que la réduction serait aussi importante. Si cette mesure exceptionnelle entrera en vigueur dès le samedi 1er avril 2017, comme l’a annoncé le porte-parole du gouvernement, nul ne sait quand est-ce que l’Etat reviendra au prix garanti sécurisé qui était de 1100 FCFA. Les producteurs devront donc de se contenter de 700 FCFA dans l’espoir qu’une issue soit trouvée à Londres à la crise mondiale que traverse le cacao.

Le nouveau prix d’achat sera-t-il respecté ?

Avec le prix bord champ fixé à 700 FCFA, les producteurs risquent de perdre bien plus que les 400 FCFA retranchés sur le tarif initial qui était de 1100 francs Cfa. Malgré la politique de prix sécurisé initiée par le gouvernement, certains opérateurs véreux se jouaient des paysans en achetant les fèves en dessous du tarif de 1100 FCFA indiqué. Dans une déclaration datant du 15 février dernier, Christophe Auguste Douka, le président du SYNAPRICCCI avait expliqué que les tarifs « fixés par le Conseil du Café Cacao sur instruction du Gouvernement de la République de Côte d’Ivoire, malgré son statut de ’’prix sécurisé’’ ne sont pas respectés au bord champ », ajoutant que certains acheteurs payaient le kilo du cacao à 900, voire même souvent 700 francs Cfa. Le président du syndicat national des Producteurs Individuels de Café Cacao en Côte d’Ivoire a aussi souligné dans sa déclaration que certains opérateurs achetaient même les fèves de cacao à crédit.

2,993 total views, 26 views today


  
Haut

Hello !

Vous aimez Cotedivoire.news ? Merci de nous faire un Amour de LIKE ! !