Résultats second tour présidentielle française : Macron élu président face à Marine

Emmanuel Macron est élu nouveau président de la France, ci-dessus avec la nouvelle première Dame Brigitte Macron.
Emmanuel Macron est élu nouveau président de la France, ci-dessus avec la nouvelle première Dame Brigitte Macron.

Les Français étaient aux urnes pour départager les 02 candidats du deuxième round de l’élection présidentielle ce 07 mai 2017. A l’arrivée, c’est le centriste Emmanuel Macron qui sort vainqueur du second tour. Les résultats ont été annoncés à 20h00. Le tombeur de Marine Le Pen se prononce à chaud dans ce reportage.

C’est à partir de 20h00 que le résultat du second tour de la présidentielle qui a vu la victoire d’Emmanuel Macron, a été annoncé en direct sur les chaînes nationales.  Le verdict a été livré par le ministère de l’intérieur dans la soirée du dimanche une heure après la fermeture des bureaux de vote. Ainsi, le candidat de la gauche libérale, Macron a obtenu 65,5% des voix contre 34,5 % pour l’ultranationaliste, Marine Le Pen. A en croire les résultats qui viennent de tomber, Macron enregistre son plus gros score en Hauts-de-France qui est sa région d’origine. Depuis vingt minutes que le verdict est rendu public, son quartier général (QG) est en effervescence. Des jeunes gens ont convergé en grand nombre Place du Carrousel, plus précisément à la pyramide du Louvre à Paris, lançant des cris de joie et entonnant la Marseillaise. Les premiers mots qu’il a prononcés devant ses partisans, tournent autour de son slogan de campagne qui était la France « En marche ! ».
Selon Emmanuel Macron, « les Français ont refusé d’être statiques et renfermés. Avec ces résultats, poursuit-il, tout prouve qu’ils partagent nos idéaux de progrès et du consensus. Voilà pourquoi ils ont massivement voté pour nous ce jour, dans l’attente de voir la France de plus en plus visible sur la scène internationale et dans le concert des Grandes Nations avec ses valeurs d’humanisme et dans la sécurité. Et nous travaillerons dans ce sens. Merci à toutes et à tous », s’est-il réjoui. Pour sa part, la candidate du Front National qui luttait pour sortir la France de l’Euro, a estimé que « le combat continue ».

Ces éléments qui ont joué en faveur de Macron dans la présidentielle

Depuis le premier tour déjà et même bien avant, le candidat Macron, ex ministre de l’Economie dans le second gouvernement du Premier Ministre Manuel Valls, caracolait en tête dans les sondages de l’opinion. Et dans les deux derniers sondages, il se maintenait autour des 60% des intentions de vote au second tour. Le chef de file d’En Marche est banquier de formation. Il va souffler sa 40è bougie le 21 décembre prochain. Etant candidat indépendant, il est centriste. En fin tacticien politique, il a embouché les causes de la masse telles le redressement du système scolaire, et la lutte ardue contre le terrorisme. Il a ainsi réussi à fédérer autour de sa candidature, de nombreux cadres et militants de la Gauche et de la Droite.
L’estime des Français pour lui s’explique donc par sa vision politique d’ouverture prônant l’excellence. Macron a également bénéficié du soutien de plusieurs figures emblématiques de la scène politique française. Entre autres, l’ex Premier Ministre Manuel Valls, qui a certes échoué aux primaires du Parti Socialiste (PS) face à Benoît Hamon. Cependant, Valls est allé à contre-courant du candidat de son parti, le PS, et a appelé à voter Macron. Cela a dû coûter cher aux Socialistes dont se disait également proche le candidat de la gauche socialiste, Jean-Luc Mélenchon. Un autre haut cadre de poids que Macron avait dans la manche et qui s’était ouvertement déclaré en sa faveur, Jean-Yves Le Drian, actuel ministre de la Défense que de nombreux observateurs jugent « populaire » et « efficace ».
Du côté Républicain, le candidat Fillon n’a pu se laver de tout soupçon concernant ses scandales répétitifs sur les emplois fictifs. Ce volet, on se le rappelle, avait été un boulevard pour Macron tout au long de la campagne électorale lors du premier tour. Morceau choisi : « Les Français ne voteront pas pour quelqu’un qui se trouve incapable de faire la différence entre le patrimoine public et les affaires familiales », avait-il lancé comme boutade à l’endroit de son adversaire, François Fillon. Ce dernier avait finalement « encouragé » les Français à « essayer la vision Macron ».
Avant l’élection de ce dimanche 07 mai qui a enregistré un taux de participation estimé à près de 78%, Emmanuel Macron avait dominé ses dix (10) autres challengers. Il est désormais le locataire du Palais de l’Elysée, succédant ainsi à François Hollande qui n’a pas sollicité un second quinquennat.

372 total views, 2 views today


  

 
Haut

Hello !

Vous aimez Cotedivoire.news ? Merci de nous faire un Amour de LIKE ! !