Sondage présidentielle 2017 Ifop: Mélenchon passe devant Fillon, Macron stable, Marine chute

Présidentielle sondages Mélenchon

Marine Le Pen chute chute dans le nouveau sondage de la présidentielle Ifop parue ce 18 avril 2017. La candidate du FN passe de 23 à 22% des intentions de vote au premier tour, tandis qu’Emmanuel Macron reste stable à 23%. Mélenchon poursuit toujours sur sa dynamique et devance désormais François Fillon dans la nouvelle enquête d’opinion.

Le sondage Ifop du 18 avril place Macron en tête des intentions de vote au premier tour de la présidentielle 2017 prévu pour dimanche prochain. Le leader du mouvement En Marche reste toujours stable avec 23% des intentions de vote, mais il est désormais seul en tête. Marine Le Pen est passée de 23 à 22% des votes entre lundi et mardi. Elle se fait rattraper peu à peu par les deux autres favoris du premier tour, Jean-Luc Mélenchon et François Fillon. Le candidat de la France Insoumise surfe toujours sa vague de succès et grimpe dans encore dans les sondages. D’après l’enquête d’opinion réalisée par Ifop ce mardi, le candidat de l’extrême gauche gagne 0,5 point, ce qui lui permet de passer à 19,5% des intentions de vote à la présidentielle. Mélenchon passe également devant François Fillon qui reste à 19% des intentions, alors qu’une étude Opinionway parue ce mardi avait crédité l’ancien premier ministre de 20%. Le candidat du PS se fait toujours distancé par les quatre principaux favoris de la course à l’Elysée. Benoît Hamon (8%) compte à ce jour 11 points de retard sur François Fillon et 15 points de retard sur Emmanuel Macron. L’on serait tenté de dire que le sort du Parti socialiste est déjà scellé dans cette élection, étant donné la difficulté pour Hamon de mobiliser les partisans – sympathisants socialistes et d’appeler au rassemblement.

Fillon peut faire mieux dans les sondages si

François pourrait retrouver sa dynamique de janvier dans les sondages à quelques jours du premier tour de la présidentielle. Mais pour cela, il devra convaincre les sympathisants de Nicolas Sarkozy et aussi quelques juppetistes de le soutenir, une mission qui paraît peu probable dans le contexte actuel du parti Les Républicains. Avec le scandale des emplois fictifs, le candidat de droite a vu sa côte de popularité chuter dans les sondages. Suite aux révélations du Canard Enchaîné dans l’affaire Penelope, de nombreux partisans de droite se sont rangés du côté de Nicolas Dupont-Aignan. Une partie de l’électorat de droite s’est aussi rangé du côté d’Emmanuel Macron, les juppetistes en particulier. Si une fusion avec Nicolas Dupont-Aignan semble peu probable à cinq jours du premier tour de la présidentielle, convaincre des sarkozistes reste en revanche un objectif à la portée de François Fillon.
Pendant ce temps, Macron et Mélenchon s’arrachent les électeurs de gauche encore indécis, une situation qui affaiblit de plus en plus Benoît Hamon dans cette campagne. A l’instar de la majorité des sondages, l’enquête d’opinion Ifop prévoit aussi un duel à quatre pour ce dimanche.

391 total views, 12 views today


  

 
Haut

Hello !

Vous aimez Cotedivoire.news ? Merci de nous faire un Amour de LIKE ! !