Cardiopad : la Start up africaine qui sauve des vies avec une tablette connectée

Cardiopad est l’une des nombreuses trouvailles des jeunes inventeurs et ingénieurs africains qui font bouger le continent en ce moment. S’inspirant du succès des Start up de la Silicone Valley et de l’Europe, de jeunes africains se lancent également à l’assaut de leur continent, un continent où les besoins en tout genre sont très importants.

Une Start qu’est-ce que c’est au juste

Une Start up est généralement défini comme une entreprise innovante à fort potentiel de croissance et qui fait l’objet de levée de fonds de la part de grands groupes internationaux. Par Start up l’on entend aussi une entreprise encore en construction c’est-à-dire encore à l’état expérimental. Elle est alors une entreprise qui teste un certain type de produit ou qui analyse une idée dans le but de la voir éclore et produire des résultats. On parle aussi d’incubateur de projets. Du fait de leurs petites tailles ces entreprises sont soumises à de forts risques d’échec, mais les innovations qu’elles apportent dans le domaine du numérique et des TIC (Technologie de l’Information et de la Communication) sont une avancée majeure dans la société et dans le tissu économique.

Les Start up africaines et les avancées qu’elles offrent au continent

Nombreuses sont les Start up qui se sont installées en Afrique ces derniers mois. Dans tous les pays d’Afrique, elle révolutionne la société, la simplifie même. En Côte d’ivoire nous pouvons citer des Start up comme Qelasy la tablette éducative, Africab le service de transport intercommunal et sa consœur Taxijet par exemple. L’une de ces Start up, installée au Cameroun, a fait parler d’elle par le service qu’elle propose au plus grand nombre.

Cardiopad, la tablette qui vient soulager les populations et le monde de la santé

Son inventeur s’appelle Arthur Zang. C’est un jeune informaticien camerounais de 30 ans. Dans le cadre d’un stage dans un service de cardiologie à Yaoundé en 2009 il eut la géniale idée de créer un logiciel sur une tablette informatique capable de reproduire un électrocardiogramme. Elle permettra à un cardiologue d’analyser à distance, via internet, des données enregistrées de ses patients. Grâce à des institutions financières internationales, à l’Etat camerounais et des financements participatifs il bénéficie de bourses pour parfaire son invention.

Son invention fait le tour du monde

Le Cardiopad est découvert comme une invention cruciale sur un continent où l’accès au soin et la prévention sont très difficiles. Il est propulsé sur les antennes de France24 à travers l’émission Tech 24. En effet l’Afrique a le taux le plus bas de médecin par habitants. Même si pour l’heure Arthur Zang ne peut que compter sur 50 médecins bénévoles, son projet est très prometteur pour le Cameroun et pour l’Afrique toute entière selon l’ordre des cardiologues camerounais.

Comment utilise-t-on le cardiopad

Tout individu, même sommairement initié aux techniques d’emploi pourrait l’utiliser, nous apprend-on. L’appareil permettrait de mesurer la fréquence des pulsations ou encore la durée des intervalles dits « RR » entre deux battements. Ces informations sont visualisées, calculées puis enregistrées par cette tablette qui transmet ensuite les informations recueillies à un cardiologue à distance par le bien d’une connexion. Ainsi celui-ci pourrait faire un diagnostic complet et agir à temps.
Dans un continent à forte progression des maladies cardiovasculaires et de la misère ambiante, cette tablette semble être une invention salvatrice pour réduire considérablement le taux de mortalité l’un des plus élevés au monde.

543 total views, 14 views today


  

 
Haut

Hello !

Vous aimez Cotedivoire.news ? Merci de nous faire un Amour de LIKE ! !