Congés de Pâques en Côte d’ivoire : Des élèves réclament davantage de jours

Les congés scolaires de la Pâques ne semblent pas assez longs pour certains élèves d’établissements publics de Côte d’ivoire. La reprise des cours étant prévue pour certains ce mardi 18 avril, force est de constater que celle-ci n’a pas pu avoir lieu comme ce fut le cas ce matin dans la commune de Gagnoa située au centre ouest de la Côte d’ivoire.

La durée des congés une décision de la ministre de l’éducation nationale

Commencée en début janvier 2017, la grève des enseignants du primaire et du secondaire publics de Côte d’ivoire avait duré environ trois semaines menaçant la validité même de l’année. Pour éviter cette situation désastreuse d’année blanche, l’Etat avait agrée à certaines exigences des grévistes et promit de définitivement régler le problème un mois plus tard. Fort de ce retard Madame la Ministre Kandia Camara a exceptionnellement annulé les congés de février et réduit à cinq jours ceux de Pâques. Une décision qui n’est pas du goût de certains élèves qui ont bruyamment manifesté leur colère à travers tout le pays notamment à Bouaké pour revendiquer leurs congés traditionnels de deux semaines.

Beaucoup d’établissements n’observent pas cette reprise du mardi 18 avril

Le constat fait ce matin est que beaucoup d’établissements publics n’ont pas repris le chemin de l’école hormis peut-être les classes d’examen à savoir la 3e et la terminale qui passent des examens blancs. Toutes les autres classes reprendront en principe le lundi 24 avril.

Les Lycées publics de Gagnoa n’ont pas pu ouvrir ce mardi matin

Ce mardi matin les élèves des lycées publics de la ville de Gagnoa, nous signale-t-on, n’ont pas voulu reprendre le chemin de l’école. Sifflets en mains, les dirigeants des syndicats d’élèves de cette ville ont appelé leurs camarades à ne pas se rendre en classe au grand dam des responsables des établissements secondaires publics. Au Lycée 1, 2 et 3 l’un des plus grands lycées de Côte d’ivoire de par sa superficie, tôt le matin à 8h des élèves ont commencé à siffler pour alerter leurs camarades du début du mouvement. Finalement les grévistes auraient eu gain de cause et auraient réussi à faire rentrer chez eux leurs camarades. Mais les responsables de l’établissement, proviseurs et éducateurs, promettent de commencer les cours dès cet après-midi, une chose improbable selon l’envoyé de l’AIP vu l’air résolu avec lequel les élèves ont interrompu les cours.

Un congé parti pour se rallonger en faveur des élèves

Déjà bien avant les congés à proprement dits, les élèves de Gagnoa en avaient anticipé le départ en manifestant pour demander des congés illico presto. Apparemment ils tiennent à la durée traditionnelle de leur congé de paques surtout que dans le reste du pays la plus part des établissements sont toujours fermés en attendant le 24 avril prochain.
Visiblement le rattrapage annoncé par Kandia Camara n’a pas eu lieu dans l’ensemble. Au forceps les élèves ont obtenus leur congé de paques comme ils la voulaient. Les trois semaines de grève observée en janvier ne pourront vraisemblablement être rattrapées qu’en fin d’année. De ce fait l’année risque de s’étirer un peu plus surtout pour les élèves en classe d’examen en l’occurrence ceux du CM2 (Cours Moyen 2) pour le CEPE (Certificat d’Etudes du Primaires Elémentaires), ceux de la 3e pour le BEPC (Brevet d’Etudes du Premier Cycle) et ceux de la Terminale pour le Baccalauréat.

209 total views, 12 views today


  

 
Haut

Hello !

Vous aimez Cotedivoire.news ? Merci de nous faire un Amour de LIKE ! !