Présidentielles 2017 : Macron reste en tête des résultats des sondages avec 24% selon SOFRES

A quatre (4) jours du premier tour de l’élection présidentielle française, les sondages donnent le candidat de l’En Avant, Emmanuel Macron, vainqueur du premier round, talonné de près par la candidate du Front National Marine Le Pen. Nous nous proposons ici de faire un tour d’horizons de ce pronostic à la course à l’Elysée.

Emmanuel Macron s’accroche dur comme fer au premier rang des intentions de vote

Pour c’est derniers sondages PRÉSIDENTIELLE 2017, Emmanuel Macron, le candidat du mouvement politique En Marche est crédité d’un bon score à quatre jours du premier tour de l’élection présidentielle française de samedi prochain autrement dit le 22 avril 2017. Si les sondages ont donné vainqueur la candidate du FN (Front National) lors de l’avant dernier sondage, la plus part des pronostics donnent Emmanuel Macron vainqueur au premier tour. Selon les récents sondages de l’institut SOFRES, Emmanuel Macron part favori du premier tour avec 24% des intentions de vote. Ainsi le candidat de l’En Avant reste le favori malgré un recul de -2%.

Marine Le Pen toujours aux talons ou plutôt aux souliers d’Emmanuel Macron

A en croire les sondages Marine Le Pen ne lâche pas prise. Toujours aux basques du candidat Macron, elle est créditée d’un score honorable, voire assez important pour passer le premier tour. Comme dans un « swing », Marine Le Pen suit les mouvements du candidat Macron. Selon les récents sondages publiés par SOFRES, Marine Le Pen arriverait toujours en 2e position avec 23% des intentions de vote de quoi inquiéter les partisans d’une France libérale. Cependant elle perd 2,5% d’intentions de vote en comparaison au dernier sondage.

François Fillon ou le baroud d’honneur

Jusqu’ici donné 4e, François Fillon fait un pas en avant en ravissant la 3e place à Jean Luc Mélenchon. Un tel pourcentage témoigne d’une hausse de 1,5%, ce qui représente une lueur d’espoir pour toute la droite nettement pessimiste depuis quelques mois.

Jean-Luc Mélenchon maintient le cap quoique…

Le candidat de la France insoumise, maintient la cadence même s’il recule d’un rang en passant de la 3e à la 4e place des intentions de vote. De ce fait il demeure un candidat sérieux et se maintient dans le quatuor de départ pressenti pour s’installer à l’Elysée au soir du 21 mai 2017.

La configuration actuelle pour le deuxième tour

Les sondages révélés depuis un an ont tendance à donner Emmanuel Macron favori du premier tour voire même du second mais avec des configurations et des combinaisons différentes. Emmanuel, dans tous les cas de figure présentés, devrait être élu président de la République de France s’il passait le deuxième tour quel que soit le candidat ou la candidate en face. En effet selon toujours les sondages, un hypothétique deuxième tour avec Marine Le Pen le verrait remporter la présidentielle avec 61% des voix. Face à François Fillon l’écart serait encore plus important avec 65% des intentions de vote et face à Jean-Luc Mélenchon il remporterait l’élection avec 57%. Dans ces différents cas de figure Emmanuel Macron part favori si bien qu’à l’heure actuelle, selon 47% des français, il est le plus présidentiable des candidats.

Les éventuelles raisons d’un score en baisse face à Jean-Luc Mélenchon au second tour

L’écart entre Emmanuel Macron et Jean-Luc Mélenchon est l’un des plus grands au premier, mais avec un hypothétique deuxième tour il devient le plus serré. Cette situation serait sans doute due à l’opposition d’idée notable entre les deux candidats. Emmanuel Macron s’est toujours voulu ni de gauche ni de droite mais selon de nombreux observateurs de la politique française et mondiale, Emmanuel Macron ressemble davantage à un candidat d’à droite qu’à un candidat de la gauche et même du centre. Son programme serait donc perçu comme une version améliorée de celui du candidat de Les Républicains. Quant à Marine Le Pen l’écart serait dû en revanche au phénomène du « tout sauf Marine le Pen » dans une attitude de crainte d’un nationalisme déviant. Le spectre d’un Donald Trump hantant les Français et les Européens en général, Marine Le Pen serait victime de cette coalition du « tout sauf elle », en témoigne le score pressenti selon les sondages. Ainsi il ne reste plus qu’un Jean Luc Mélenchon qui diffère de Macron en termes d’idées, mais également le candidat inspirerait moins de peur et de crainte contrairement à Marine Le Pen.
En attendant, Emmanuel Macron et Marine Le Pen creusent l’écart avec Jean-Luc Mélenchon et François Fillon. Cet écart à cinq jours du premier tour de l’élection présidentielle ne semble pas fortuit. Il situerait les scores dans une sorte de logique depuis le début des sondages, auquel cas Emmanuel Macron le candidat de En Avant et Marine Le Pen celle du Front National en découdront pour le sprint final du 7 mai 2017.

2,317 total views, 6 views today


  
Haut

Hello !

Vous aimez Cotedivoire.news ? Merci de nous faire un Amour de LIKE ! !