Niger : l’hépatite E fait 25 morts, urgence sanitaire à Diffa

Urgence sanitaire dans la région de Diffa située à l’Est du Niger ? Seule certitude, le ministre chargé de santé a annoncé la mort de 25 personnes victimes de l’hépatite E. Cette maladie virale fait d’énormes ravages dans l’Est du pays, une zone fortement peuplée par des déplacés qui ont fui les atrocités de Boko Haram.

L’hépatite E a fait 25 morts au Niger, à l’Est dans la région de Diffa plus précisément. C’est l’information révélée par Illiassou Maïnassara, le ministre nigérien de la santé sur la chaîne nationale : « A la date du 19 avril, il a été enregistré 86 cas d’hépatite virale E dont malheureusement 25 décès ». Le ministre a également annoncé que l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), l’UNICEF et Médecins Sans Frontières sont sur terrain et épaules les autorités locales dans les campagnes de sensibilisation contre cette maladie virale. La plupart des malades de l’hépatite E récences à Diffa sont « des femmes enceintes », ajoute le ministre de la santé. Sans toutefois donner les chiffres exacts, Illiassou Maïnassara a également indiqué qu’il y’a eu ‘‘plus de décès’’ du côté des femmes malades qui attendent une grossesse. Malgré l’urgence sanitaire qui prévaut dans la région de Diffa, le ministre de la santé a appelé les populations au calme, estimant que ‘‘la situation est sous contrôle’’. Illiassou Maïnassara a aussi appelé les populations à se rendre le plus tôt possible dans un centre sanitaire dès la manifestation des premiers symptômes de la maladie virale. Cette maladie qui commence peu à peu à ravager l’Est du Niger vient rendre les conditions de vie des populations encore plus difficiles. Environ 300.000 réfugiés ayant fui les atrocités du groupe Boko Haram vivent dans cette région, dans des conditions sanitaires souvent déplorables.

La maladie d’hépatite E en chiffres

L’on ignore encore avec exactitude combien de personnes sont à ce jour exposées à cette maladie virale à Diffa mais les statistiques de l’hépatite E au monde donnent des sueurs froides. Selon un rapport de l’Organisation mondiale de la santé, ce sont chaque année quelques 20 millions de personnes par cette maladie virale encore appelée maladie du foie. Dans son rapport, l’OMS précise que 3,3 millions de malades présentent chaque année des cas avancés de la maladie virale. L’hépatite E est responsable de la mort de 56.600 personnes chaque année à travers le monde. Le continent le plus frappé par la maladie est l’Asie. Et comme pour toutes les hépatites, aucun vaccin n’a encore à ce jour été mis sur le marché pour prévenir cette maladie virale. Mais la Chine aurait récemment mis en place un vaccin préventif, mais il n’est pas encore mis sur le marché et son efficacité n’a pas encore été unanimement prouvée. Dans l’espoir qu’un vaccin voit le jour, les personnes vivant dans les zones à risques doivent prendre certaines précautions pour réduire les risques de contamination : assainissement du cadre de vie, se laver les mains avant de toucher aux aliments sont entre autres quelques disposition à prendre pour se préserver contre l’hépatite E.

2,137 total views, 30 views today


  
Haut

Hello !

Vous aimez Cotedivoire.news ? Merci de nous faire un Amour de LIKE ! !