Ghana : explosion de gaz à Takoradi, plus de 100 blessés

Le Ghana est passé à côté d’une nouvelle tragédie sur l’un de ses sites d’exploitation pétrolière. Une explosion de gaz a eu lieu à Takoradi, ville située à l’ouest du pays, faisant une centaine de blessés. Aucune perte en vie humaine n’est à déplorer mais plusieurs questions restent sans réponse après ce nouveau drame.

Plus de 100 blessés et de nombreux biens matériels partis en fumée, c’est le bilan de l’explosion de gaz qui a eu lieu à Takoradi, ville située dans la partie ouest du Ghana. Le drame s’est produit lors d’une opération de transfert de GPL par Lambark Gas Limited, la compagnie chargée de coordonner le déplacement du gaz liquéfié. D’après les témoignages recueillis, une fuite de pétrole serait à l’origine de l’explosion qui a fait plus de 100 blessés selon la presse locale ghanéenne. Ces derniers ont été évacués en urgence dans le centre sanitaire d’Effia Nkwanta, une évacuation qui a permis de sauver de nombreuses vies humaines. Les sapeurs-pompiers déployés sur le site de l’explosion à Takoradi ont réussi à maîtriser le feu. Si aucune perte en vie humaine n’a été signalée dans ce nouveau drame, les dégâts matériels causés par les déflagrations de gaz sont importants. En plus du site pétrolier où l’explosion s’est produite, une usine de fabrication d’aluminium qui se trouvait proximité a également été touchée par les dégâts du gaz qui a explosé sur le site pétrolier. Les dégâts se seraient également étendus à des locaux de d’OLAM qui étaient dans les environs. Aucune estimation financière n’a été établie en ce qui concerne l’étendue des dégâts matériels mais tout porte à croire que les réparations s’élèveraient à des millions de francs Cfa. Le gouvernement ghanéen qui s’est prononcé sur ce drame a traduit toutes ses pensées aux parents des personnes blessés lors de l’explosion à Takoradi.

Des questions sans réponses après l’explosion de gaz à Takoradi

Pour l’heure, aucun responsable n’a été pointé du doigt dans ce drame qui s’est produit à Takoradi il y’a un peu plus de 48 heures. Etant donné la répétition des incidents sur les sites pétrolier au Ghana, il y’a de quoi se demander si les mesures de sécurité instaurées sur les sites d’exploitation pétrolières sont véritablement respectées. A titre de rappel, le Ghana avait été déjà endeuillé en décembre dernier par des incidents dans les mêmes circonstances. Mais contrairement à l’explosion qui s’est produite à Takoradi le mardi, 9 neuf avaient péri dans la tragédie de décembre 2016. Visiblement, le Ghana n’a pas encore tiré les leçons de la terrible tragédie qui a eu lieu à Accra en juin 2015. Suite à l’explosion d’une station en plein cœur de la capitale, plus de 150 personnes ont été tuées d’après le bilan annoncé par les autorités ghanéennes.

1,009 total views, 12 views today


  
Haut

Hello !

Vous aimez Cotedivoire.news ? Merci de nous faire un Amour de LIKE ! !