Equipe de Côte d’Ivoire : après Cornet, Joris Gagnon rejoint les éléphants

La bataille pour les joueurs binationaux entre la Côte d’Ivoire et la France semble pencher de jour en jour à l’avantage de la fédération ivoirienne. Après la décision de Max Cornet de rejoindre les éléphants, le rennais Joris Gagnon devrait lui aussi tenter l’aventure avec la sélection ivoirienne de football.

L’équipe nationale de Côte d’Ivoire, actuellement dirigée par le belge Marc Wilmots, se prépare à l’arrivée d’une nouvelle recrue. Alors qu’il fortement pressenti pour disputer la coupe du monde des moins de 20 ans (U20) avec les Bleuets, Joris Gagnon aurait choisi dans les derniers instants de rejoindre l’effectif des éléphants, à en croire une déclaration de l’entraîneur des Bleuets. Après le milieu de terrain lyonnais Max Cornet, c’est au tour du défenseur rennais de 20 ans de rejoindre la sélection ivoirienne qui compte déjà dans ses rangs plusieurs joueurs binationaux. Mais choisir entre le maillot de l’équipe nationale ivoirienne et celui de la France n’a pas été une tâche facile pour Joris Gagnon. Après plusieurs moments de réflexions et d’hésitation, le jeune footballeur rennais aurait finalement décidé de choisir la patrie de ses origines, comme le lui avait déjà suggéré sa mère : « Ma mère voudrait que je joue pour la Côte d’Ivoire », avait-il récemment déclaré avant que le sélectionneur des Bleuets ne confirme le choix de son poulain.
« Joris a été très clair. J’avais été alerté par des personnes au club qu’il avait eu des sollicitations de la Côte d’ivoire. Ça a été fait en toute transparence entre lui et moi. On avait une deadline. Il m’a appelé comme convenu et m’a dit ‘‘Coach, j’ai pris ma décision, j’ai choisi la Côte d’Ivoire’’. Je lui souhaite le meilleur pour la suite », a fait savoir lundi Ludovic Batelli, l’entraîneur des Bleus pour la coupe du monde des moins de 20 ans. Mais selon certains médias français, le footballeur rennais n’aurait pas encore accepté la proposition de venir jouer pour sa patrie. Toutefois, il admet avoir eu des échanges avec le sélectionneur Marc Wilmots, sans pour autant que son arrivée en équipe ivoirienne ne soit officialisée.

Joris Gagnon, un joueur partagé entre deux nations de football

« La Côte d’Ivoire, c’est ma patrie, c’est mon pays. Toute ma famille est originaire de là-bas. Ma mère est née là-bas, mon grand frère aussi. La sélection c’est un choix familial, je pense. Personnellement, je ne suis pas allé beaucoup en Côte d’Ivoire, mais quand je vois ce que fait la sélection ivoirienne, ça me donne envie d’y aller… Et quand je vois ce que fait l’équipe de France, ça me donne envie d’y aller aussi ! ». Avec l’arrivée de Joris Gagnon, il va sans dire que la bataille sera rude pour une place de titularisation au sein de l’écurie Wilmots sera très intense. Ce dernier devrait passer son premier grand test à la tête des éléphants en juin prochain lors d’un match amical qui opposera la Côte d’Ivoire à l’équipe du Pays-Bas.

1,130 total views, 12 views today


  
Haut

Hello !

Vous aimez Cotedivoire.news ? Merci de nous faire un Amour de LIKE ! !