Armes découvertes chez le protocole de Soro: le gouvernement attend les ‘‘conclusions’’

La cache d’armes découvertes dans une résidence au nom du protocole de Guillaume Soro anime toujours la toile en Côte d’Ivoire. Lors du conseil des ministres, le gouvernement ivoirien a brièvement abordé le sujet, indiquant à l’opinion publique et international qui est dans l’attente ‘‘des conclusions des enquêtes’’.

Au plus fort de la mutinerie que la Côte d’Ivoire a traversé ces derniers jours, une cache d’armes a été découverte à Bouaké dans une résidence qui au nom de Souleymane Kamagaté, le protocole de Guillaume Soro, le patron de l’Hémicycle ivoirien. Après que la révélation de l’affaire dans la presse ivoirienne, le ministre de la défense a fait savoir mardi lors d’une conférence de presse qu’une enquête était en cours, mais sans donner plus de détails sur le sujet. Et à l’issue du conseil des ministres qui s’est tenu hier mercredi, le ministre Bruno Koné a annoncé que le gouvernement attendait les ‘‘conclusions des enquêtes’’ : «Nous n’avons pas à ce stade des informations au-delà de ce que vous savez déjà. Il a bien indiqué que des enquêtes Rechercher enquêtes sont en cours. Donc nous attendons que ces enquêtes Rechercher enquêtes se fassent et en fonction des conclusions des enquêtes, nous en reparlerons éventuellement.», a-t-il souligné lors de sa conférence de presse. L’affaire des armes découvertes dans une résidence de Bouaké supposée appartenir au protocole de Soro a suscité de nombreuses réactions sur la toile. Pour l’heure, le gouvernement n’a annoncé aucune sanction à l’égard de ce proche du président de l’Assemblée Nationale, dans l’éventualité où toute cette affaire serait vraie. Si c’est le cas, il y’a de grandes chances que la réputation de Guillaume Soro, actuellement en opération séduction depuis des mois, soit un peu ternie par cette affaire. Et s’il était la personnalité visée dans cette histoire d’armes découvertes à Bouaké dans une résidence supposée appartenir à l’un de ses proches ?

Entre Soro et son protocole, qui est visé ?

Pour l’heure, Soulyemane Kamagaté aussi appelé « Soul to Soul » n’a pas encore réagi à ces allégations. D’après une contribution rendue publique par nos confrères de Connectionivoirienne, toute cette affaire aurait été montée de toute pièce pour porter préjudice à la réputation d’une personnalité (Soul to Soul) très respectée à Bouaké : « Cette histoire de caissons d’armes découverts chez Souleymane Kamaraté n’est que de la poudre de perlimpinpin qu’on veut nous servir », peut-on lire dans les colonnes du site d’information. D’après le contributeur du texte signé sous l’anonymat, « On veut imputer au Président Guillaume Soro cette mutinerie via son plus fidèle collaborateur. ». Mais qui aurait intérêt à ternir l’image du président de l’Assemblée Nationale ? La question reste posée, en attendant d’en savoir un peu plus sur cette cache d’armes découverte chez le protocole du chef de l’Hémicycle ivoirien.

937 total views, 8 views today


  
Haut

Hello !

Vous aimez Cotedivoire.news ? Merci de nous faire un Amour de LIKE ! !