Dengue Abidjan : 130 cas confirmés par l’INHP

Après la confirmation du premier cas de Dengue à Abidjan il y’a plus de deux mois, la capitale ivoirienne pourrait devenir l’un des principaux foyers de propagation de la maladie. Selon une récente enquête de l’institut national de l’hygiène publique, 130 cas de cette infection virale ont été recensés dans la capitale ivoirienne le mois dernier.

La maladie de dengue gagne du terrain à Abidjan, si l’on en croit le dernier rapport de l’institut national de l’hygiène publique. D’après les chiffres rendus publics par l’INHP, 130 cas de l’infection virale ont été enregistrés dans la capitale ivoirienne suite à des diagnostics de l’institut Pasteur en Côte d’Ivoire. Si Abidjan reste le principal foyer de propagation de la dengue au pays, la commune de Cocody reste à ce jour la plus touchée et la plus exposée à cette maladie transmise à l’homme par le moustique Aedes. C’est le 28 avril dernier que les autorités sanitaires ivoiriennes ont confirmé l’existence du premier cas de cette maladie dans la capitale. Selon un communiqué lu par le porte-parole du gouvernement à cette période, 17 autres cas suspects avaient été également signalés dans la capitale. Mais en l’espace de deux mois, les autorités sanitaires ivoiriennes sont passées de 17 à 380 cas suspects, parmi lesquels 130 ont été déclarés porteurs de la dengue. Comme l’avait indiqué le docteur Daouda Coulibaly, la commune de Cocody « est clairement le foyer de l’épidémie, même si des cas ont été également détectés à Abobo ou Marcory. ». Toujours selon le rapport de l’INHP, 2 malades sur les 130 personnes atteintes de cette infection virale sont décédées. Mais le chef du service épidémiologique de l’INHP estime qu’il « est toutefois difficile de confirmer que ces personnes sont mortes de la dengue, le lien est difficile à établir.». Seule certitude, la maladie gagne du terrain dans la capitale ivoirienne, en dépit des efforts déployés par les autorités pour l’éradiquer.

Quels moyens de lutte contre la dengue à Abidjan ?

A ce jour, il n’existe aucun traitement ni vaccin homologué contre la maladie de la dengue à laquelle 128 pays sont potentiellement exposées aujourd’hui selon une étude de l’OMS. Mais dès la confirmation du premier cas à Abidjan, les autorités sanitaires ont lancé une vaste opération de démoustication dans la capitale ivoirienne. Cette opération lancée depuis le mois dernier a permis la destruction de plusieurs gîtes larvaires dans la commune de Cocody et dans d’autres quartiers de la capitale ivoirienne. Mais la saison pluvieuse rend la tâche encore plus difficile, étant donné que cette période est propice à la formation des gîtes larvaires. Mais le chef du service épidémiologique de l’INHP se veut plutôt rassurant, malgré la forte recrudescence de la maladie à Abidjan : « Nous ne sommes pas particulièrement inquiets : il est vrai que le nombre de cas est important, mais ce n’est pas la première fois que nous y sommes confrontés et nous avons les compétences pour y faire face.».

245 total views, 6 views today


  
Haut

Hello !

Vous aimez Cotedivoire.news ? Merci de nous faire un Amour de LIKE ! !