Taxe d’habitation, ISF en 2018 : Macron recadre Edouard Philippe

Les réformes fiscales de la taxe d’habitation et de l’ISF entreront plutôt que prévu en vigueur en France. Alors que le premier ministre avait annoncé l’application de ces mesures pour la fin du quinquennat, Emmanuel Macron attend du gouvernement Philippe Edouard la mise en œuvre de ces réformes fiscales pour 2018.

L’entrée en vigueur de la taxe d’habitation sous Macron se fera en 2018, et non « d’ici la fin du quinquennat » comme l’avait annoncé il y’a quelques jours le premier ministre français. Cette réforme censée exonérer 80% des ménages de charges fiscales avait été initialement décalée par Edouard Philippe lors de son discours de politique générale la semaine dernière. Mais selon le chef de l’Etat, les 80% de ménages français pourront commencer à bénéficier de cette mesure d’exonération dès l’année prochaine. La réforme de l’Impôt de solidarité sur la fortune, une mesure qui ne devait pas intervenir avant 2019 selon le premier ministre, entrera en vigueur dès 2018 d’après Bercy. Edouard Philippe et son gouvernement ne disposent que de quelques mois pour la mise en œuvre de ces deux mesures phares du quinquennat d’Emmanuel Macron. Reste maintenant à trouver les 10 milliards d’euros nécessaires pour financer cette réforme de la taxe d’habitation dont l’entrée en vigueur a été avancée par Macron à 2018. Mais sa mise en œuvre prévue pour l’année prochaine risque de grincer quelques dents, notamment du côté de la municipalité qui tire une grande partie de ces recettes dans la taxe d’habitation.

Une décision encore floue

Pour l’heure, la décision de Macron qui souhaite voir ces deux réformes entrer en vigueur dès 2018 n’est pas totalement claire selon certains élus. C’est le point de vu soutenu par Guillaume Larrivé ce lundi 10 juillet, qualifiant de ‘‘zigzag fiscal permanent’’ la posture du gouvernement Edouard Philippe ces deux réformes : « La vérité c’est que nous ne serons clairs sur ce que veut vraiment le gouvernement que fin septembre, lorsque le projet de loi de finances pour 2018 sera présenté. En attendant c’est le zigzag fiscal permanent. », a relevé ce matin le député LR de l’Yvonne lors de son passage à LCI. Pour l’instant, aucune précision de plus sur le nouveau calendrier des réformes de l’ISF et de la taxe d’habitation qui sera mis en place pour une application en 2018. Mais si cette promesse est tenue par Macron, les ménages à revenus modestes vivant dans des villes comme Lille, Marseille, Nîmes ou Rennes devrait commencer à retrouver un peu de souffle dès l’année prochaine. La mise en œuvre de ces deux réformes fiscales dès le courant de l’année prochaine remet sur la table l’épineuse question de maintien du déficit du public sous la barre des 3%. Alors que le gouvernement doit faire des économies pour atteindre cet objectif budgétaire, le président de la République confirme l’entrée en vigueur d’une mesure qui coûtera 10 milliards d’euros à l’Etat.

193 total views, 8 views today


  
Haut

Hello !

Vous aimez Cotedivoire.news ? Merci de nous faire un Amour de LIKE ! !