Présidentielle 2020 : Soro prépare-t-il un scénario à la Macron ?

L’élection présidentielle de 2020 en Côte d’Ivoire présage mille et une théories dont la possible candidature de Guillaume Soro. Tout comme l’actuel chef d’Etat français, le président de l’Assemblée nationale ivoirienne compte aussi dans ses rangs un mouvement baptisé l’UDS, une union qui prend ses distances avec les partis politiques traditionnels connus au pays. Et si le PAN planifiait en toute discrétion un scénario à la Macron ?

Soro sera-t-il l’invité surprise de la présidentielle de 2020 en Côte d’Ivoire ? En tout cas le scénario semble se profiler à mesure que nous avançons vers la date de la prochaine échéance électorale ivoirienne. Le Week-end dernier, le président de l’Assemblée nationale était en France où il a assisté à la convention de la République en Marche, le mouvement politique fondé par Emmanuel Macron en avril 2016. Assis aux premières loges, Soro s’est largement imprégné de cette expérience qui a conduit l’ancien ministre français de l’économie aux portes de l’Elysée. Alors que les débats s’enflent de plus en plus autour de la présidentielle 2020, les politiques en Côte d’Ivoire semblent à l’évidence écarter le président de l’Assemblée nationale dans la course à l’Elysée. Dans une déclaration datant du mois juin, l’ex-chef d’Etat ivoirien Henri Konan Bédié avait balayé d’un revers les rumeurs annonçant une possible candidature du PAN à la prochaine présidentielle : « Il n’est pas intéressé par 2020, il me l’a dit », soulignait le mois dernier le président du PDCI. Mais interrogé à maintes reprises par des médias, Guillaume Soro n’a pour l’instant pas encore affirmé ou confirmé officiellement qu’il renonçait à présenter sa candidature en 2020. Tous les scénarios restent donc possibles, y compris le surprenant scénario qui a conduit Macron aux palais de l’Elysée. En allant s’inspirer du modèle En Marche d’Emmanuel Macron, il n’est pas à exclure que le président de l’hémicycle ivoirien puisse avoir quelques ambitions politiques pour 2020, et pourquoi pas déjouer tous les pronostics comme l’a fait l’actuel président de la République française avec son mouvement En Marche ?

Soro sur les traces de Macron

Alors que les deux principaux partis politiques du pays (RDR et PDCI) peinent à accorder leur violon pour la prochaine présidentielle, Guillaume Soro pourrait bien se démarquer du lot et créer la surprise comme Emmanuel Macron avec son Mouvement En Marche. Même s’il doit en grande partie sa réélection à la tête du parlement ivoirien aux élus du RDR, le président de l’Assemblée nationale n’est aucunement impliqué dans la gestion des affaires au sein du parti du président Ouattara. Soro est aujourd’hui le juste milieu entre le Rdr et le Pdci, une position qui peut lui permettre de rallier autant de sympathisants des deux partis politiques. A ce jour, il est le leader politique qui incarne le mieux la jeunesse, donc un socle électoral assez important. Son mouvement, l’Union Des Soroïstes (UDS) est majoritairement constitué de jeunes ivoiriens avides du changement, comme c’était le cas avec Emmanuel Macron. Lentement mais progressivement, le remake de l’élection présidentielle française se dessine peu à peu en Côte d’Ivoire, à moins que Soro ne renonce officiellement à ses ambitions pour 2020.

198 total views, 8 views today


  
Haut

Hello !

Vous aimez Cotedivoire.news ? Merci de nous faire un Amour de LIKE ! !