La création du Senat en Côte d’Ivoire repoussée après 2020

Classé parmi les priorités du second quinquennat du président Ouattara, la création du Senat en Côte d’Ivoire pourrait avoir lieu finalement après 2020. Selon ces certaines sources du gouvernement, l’instauration de cette seconde chambre de représentants devrait attendre jusqu’à la prochaine élection présidentielle ivoirienne.

L’information n’est pas encore officielle, mais le calendrier de la création du Sénat en Côte d’Ivoire devrait connaître un changement. Pour des raisons encore inconnues, la mise en place de la nouvelle chambre de représentants du peuple pourrait se tenir après 2020. La désignation des sénateurs est pourtant l’une des grandes lignes de la nouvelle constitution adoptée par les ivoiriens lors du référendum du 30 octobre dernier. Si la mise de la Vice-Présidence s’est faite sans trop grande difficulté, l’installation de sénat requiert la mobilisation d’importantes ressources financières, un luxe que le gouvernement ne peut se permettre actuellement à la lumière des récents évènements que le pays a traversés. Selon les informations dont nous disposons, cette chambre devrait être composée de 120 sénateurs dont 1 tiers (40 sénateurs) directement nommés par le chef de l’Etat. A ce propos, quelques noms circulaient déjà, des noms qui viennent aussi bien de l’entourage du président Ouattara que du camp de l’opposition. L’ancien président de l’Assemblée nationale ivoirienne, le professeur Mamadou Koulibaly ou encore Charles Konan Banny qui a présidé la première Commission vérité et réconciliation en Côte d’Ivoire, étaient pressentis pour siéger au sénat. Mais au regard de certains évènements, la création de cette chambre devra attendre après la présidentielle de 2020, si l’on en croit certaines sources proches du gouvernement ivoirien.

Quel budget pour le fonctionnement du Sénat en Côte d’Ivoire ?

Très peu d’information filtrent sur le projet de mise en place du Sénat en Côte d’Ivoire. Mais le budget de fonctionnement annuel qui sera alloué à cette chambre pour être estimé à des milliards de francs Cfa, si l’on part du principe que les salaires des sénateurs seront probablement plus élevés que ceux des députés qui siègent à l’Assemblée Nationale. En dehors de la composition de la chambre qui sera de 120 sénateurs, c’est le silence total actuellement sur le budget qui sera consacré à son fonctionnement.

Quelques raisons qui justifient le report

Le report de la création du Sénat serait dû aux contraintes budgétaires auxquelles l’Etat doit faire face cette année. Pour mettre fin aux mutineries qui ont secoué le pays en janvier et récemment en mai, le gouvernement a dégagé des milliards de francs Cfa pour satisfaire les revendications financières des militaires. Avec la grève des fonctionnaires qui a paralysé une bonne partie des activités au mois de janvier, la croissance économique au premier trimestre de l’année a été mise à rude épreuve. A cela, il faut ajouter les 245 milliards que l’Etat a promis de décaisser pour le paiement du stock des arriérés en Côte d’Ivoire, même si le paiement sera échelonné sur 8 ans selon les termes de l’accord. La crise mondiale du cacao a considérablement affecté l’économie du pays et les producteurs, autant de raisons qui justifient amplement le report de la création du Senat après 2020.

190 total views, 6 views today


  
Haut

Hello !

Vous aimez Cotedivoire.news ? Merci de nous faire un Amour de LIKE ! !