Bac 2017 Côte d’Ivoire: un élève condamné à 2 mois de prison pour fraude

La session 2017 du baccalauréat en Côte d’Ivoire vient de s’achever pour un élève résidant dans la ville de Bouaké, avant même la proclamation des résultats. Reconnu coupable de fraude pendant l’épreuve écrite d’espagnol, le candidat en question a été condamné à 2 mois de prison ferme assorti d’une amende.

Sans même attendre les résultats du Bac 2017 en Côte d’Ivoire, un candidat répondant au nom de Kouassi s’est lui-même d’office disqualifié à l’examen. La cause, l’élève âgé de 21 ans résidant a été reconnu coupable de tricherie et de fraude pendant les épreuves écrites d’espagnol jeudi dernier. Lorsque les surveillants ont mis la main sur le candidat, celui-ci était en possession des corrigés de l’épreuve écrite d’espagnol qui se déroulait jeudi dernier. Le mercredi 13 juillet, le Tribunal de première instance de la ville de Bouaké a condamné le fraudeur à une peine de 2 mois de prison ferme assorti d’une amende de 50.000 francs Cfa. Rappelons que le même élève a était en possession le lundi 3 juillet dernier des corrigés de l’épreuve de français. Le Bac s’achève ainsi pour l’élève dénommé Kouassi avant même la proclamation des résultats attendue pour le mardi 25 juillet prochain. En dépit des preuves formelles et du verdict des juges, le candidat reconnu coupable de fraude par le tribunal de première instance de Bouaké dément avoir eu recours à son téléphone pour frauder pendant l’examen : « J’ai oublié mon portable dans ma poche mais je ne l’ai pas consulté pour faire mon devoir d’espagnol. », a-t-il martelé pour sa défense, un argument que le président de l’audience a manifestement du mal à croire puisque le candidat n’est pas à son premier cas de fraude : «Epreuves de français le lundi et épreuves d’espagnol le jeudi, ça fait quand même trop de coïncidence .». Mais l’aventure s’achève avant même la fin du parcours pour lui, puisqu’il a été condamné à deux mois de prison assorti d’une petite amende de 50.000 francs Cfa.

Le fraudeur au Bac radié du système scolaire ivoirien ?

Lors de ses différentes tournées dans les centres pour veiller au bon déroulement des examens à grands tirages en Côte d’Ivoire, la ministre de l’éducation nationale avait prévenu que de sévères sanctions seraient prises à l’égard des candidats appréhendés en plein délit de fraude. Kandia Camara a même menacé de radier du système scolaire ivoirien tout candidat reconnu coupable de tricherie pendant les examens. Pour l’heure, l’élève dénommé Kouassi s’en sort plutôt bien, étant donné que la ministre n’a pas encore statué sur son expulsion définitive du système scolaire ivoirien. Il passera tout de même deux mois de sa vie derrière les barreaux et devra s’acquitter aussi d’une amende de 50.000 francs Cfa, lui qui n’est âgé que de 21 ans. Le président de l’audience a même été plutôt clément dans l’application de la loi puisque le procureur avait requis 6 mois de prison avec sursis. A présent, l’élève n’a plus qu’à croiser les doigts pour que la ministre soit aussi indulgente.

2,014 total views, 2 views today


  
Haut

Hello !

Vous aimez Scandale.news ? Merci de nous faire un Amour de LIKE ! !