Le Groupe Fraternité Matin ‘‘aujourd’hui en faillite’’

Dénouement plutôt triste pour le plus vieux groupe de presse en Côte d’Ivoire, à moins que l’Etat décide d’intervenir pour sauver l’entreprise. Dans une lettre ouverte adressée au président de la République, les employés du journal Fraternité Matin ont déclaré que l’entreprise publique était au bord de la faillite, la faute à une gestion calamiteuse de la direction.

Le groupe de presse Fraternité Matin est confronté depuis des mois à des difficultés financières, des contraintes qui poussent déjà plusieurs employés de la maison à affirmer que ‘‘l’entreprise est en faillite’’ : « Nous demandons au Président de la république de se pencher sur la situation qui prévaut en ce moment au sein du Groupe Fraternité matin. Aujourd’hui, l’entreprise est en faillite. Les salaires sont payés difficilement. Certains employés ont 2 voire 3 mois d’arriérés de salaires. », expliquent les travailleurs dans une lettre ouverte adressée au président chef de l’Etat. Selon le contenu de la lettre ouverte, cette situation catastrophique est due à la mauvaise gestion de Venance Konan qui occupe le poste de directeur général du groupe depuis mai 2011. Ces difficultés financières sont dans une certaine mesure incompréhensible, d’autant plus que ‘‘la masse salariale qui oscillait entre 80 et 90 millions de francs Cfa, est passée aujourd’hui à environ 150 millions de francs Cfa », soulignent les employés du groupe dans la lettre ouverte. Et selon certaines informations qui restent encore à vérifier, les employés de Fraternité Matin n’auraient pas encore perçu leur salaire du mois de juin dont le paiement devrait démarrer le 15 juillet selon une information transmise par Koaci. Complètement désemparés, la lettre ouverte au président Alassane Ouattara sonne comme un cri de désespoirs des employés du groupe Fraternité Matin aujourd’hui menacé de faillite.

Le DG et le DGA pointés du doigt dans la faillite du groupe

« Toute le monde avait cru que la gestion calamiteuse du Directeur général, Venance Konan Rechercher Venance Konan allait prendre fin avec l’arrivée du Directeur général adjoint, Saganogo Lamine, », soulignent les travailleurs de Fraternité Matin dans la lettre ouverte. Ces derniers pointent donc du doigt le Directeur général et le Directeur général adjoint accusés d’avoir gonflé le personnel de l’entreprise publique en favorisant le recrutement de leurs proches parents et amis. Même constat de désolation malgré la présence du Président du Conseil d’administration : « L’arrivée du PCA, Séga Sangaré n’a rien changé à la galère des employés. Il a fait beaucoup de bruit pour rien. Les employés sont dans la désolation », expliquent les employés du groupe de presse. Alors que se profile à l’horizon un possible dégraissement du personnel pour faire face à la crise, les employés de l’entreprise publique se tournent désormais vers le président de la République, pour non seulement toucher leur arriérés de salaires, mais sauver aussi un groupe de presse vieux aujourd’hui de plus de 50 ans.

960 total views, 2 views today


  
Haut

Hello !

Vous aimez Scandale.news ? Merci de nous faire un Amour de LIKE ! !