CAN 2019 : le Maroc et l’Algérie candidats pour succéder au Cameroun

L’organisation de la CAN 2019 attribuée au Cameroun patauge entre utopie et réalité. A 18 mois de l’évènement sportif africain, les infrastructures devant accueillir la compétition de football n’ont toujours pas pris forme, des inquiétudes qui ont poussé le Maroc et l’Algérie à présenter chacun leur candidature pour suppléer au pays hôte à l’organisation de la prochaine Coupe d’Afrique des Nations.

La CAN 2019 prévue au Cameroun risque d’être attribuée à un pays africain, eu égard du gros retard pris par la fédération camerounaise au niveau organisationnel. Et dans la mesure où la Prochaine Coupe d’Afrique des Nations devait échapper à l’actuel pays hôte, le Maroc et l’Algérie se disent prêts à succéder au Cameroun pour accueillir l’évènement sportif : « Le Maroc n’hésitera pas une seconde à répondre favorablement à une doléance de la CAF pour abriter cette CAN. D’ailleurs en 2015, à cause de l’épidémie d’ Ebola, le management camerounais nous a privé de l’organisation de cette compétition. En 2019, nous remplacerons le Cameroun. C’est la revanche de l’histoire. », a laissé entendre Fouzi LEKJAA, le président de la fédération marocaine de football au cour d’une récente interview. Si l’attribution de la CAN 2019 au vainqueur de l’édition 2017 a été vivement critiquée, force est de constater que les travaux de construction des hôtels, des stades et de rénovation des terrains de foot censés accueillir la compétition sont au point mort. L’état d’avancement des travaux laisse pour l’instant penser que le Cameroun pourrait ne pas être prêt à temps pour recevoir les nations africaines de football qui participeront à l’évènement. Dans le souci de dissiper les doutes sur la capacité du Cameroun à organiser la seconde CAN de son histoire après celle de 1972, le ministre des sports devrait s’exprimer dans la journée de ce lundi ou au plus grand tard mardi. Mais au-delà des beaux discours, il faudra des actions concrètes pour rassurer la CAF, faute de quoi le Maroc ou l’Algérie pourraient se voir attribuer l’organisation de la coupe d’Afrique des Nations 2019.

Les infrastructures au point mort

L’organisation de la CAN 2019 au Cameroun passera par de nombreux défis dont les plus prioritaires du moment sont la construction de stades, des hôtels et des routes. Le complexe Multisports baptisé Paul Biya n’a toujours pas pris forme en dépit du budget colossal décaissé par l’Etat pour sa réalisation, plus de 160 milliards de francs Cfa selon la presse camerounaise. Pour réussir le pari de l’organisation de la prochaine coupe d’Afrique des Nations, le gouvernement camerounais avait dégagé la bagatelle de 550 milliards de francs Cfa pour la construction et la rénovation de certains stades, la construction de nouveaux hôtels et aussi des routes pour faciliter le déplacement. Mais l’état d’avancement des travaux laisse de nombreuses personnes sceptiques quant à la capacité du Cameroun a organiser la seconde Coupe d’Afrique des Nations de son histoire.

96 total views, 8 views today


  
Haut

Hello !

Vous aimez Cotedivoire.news ? Merci de nous faire un Amour de LIKE ! !