Commissaire 5500 libéré de prison se rend à Bassam pour son premier show

A peine sorti de prison, le très célèbre boucantier connu sous le nom de Commissaire 5500 entend signer son retour de la plus belle des manières. Selon nos informations, Abdoulaye Raimi comme il se nomme à l’état civil sera dans une discothèque très prisée de la ville de Bassam ce vendredi soir.

Commissaire 5500 a enfin été libéré de prison après plusieurs mois passés à la maison d’arrêt et de correction d’Abidjan. Sa libération survenue dans la nuit du mercredi a été saluée par une bonne partie de la jeunesse ivoirienne sur les réseaux sociaux. Affectueusement appelé par certains le ‘‘Roro du Boucan’’, Commissaire 5500 s’est forgé une réputation dans le milieu du coupé décalé grâce ‘‘au travaillement’’ sur de nombreux Dj ivoiriens. Dans la soirée du jeudi aux environs de 18h, Abdoulaye Raimi a rejoint sa famille après plusieurs mois d’incarcération. Pour fêter son retour, le jeune nigérian adepte du boucan a été vêtu de blanc avant d’être aspergé de poudre blanche par ses proches. A peine respire-t-il l’air de la liberté que le dénommé Commissaire 5500 a décidé de s’attaquer aux endroits les plus chauds du moment. D’après les informations reçues de sources proches, Abdoulaye Raimi sera dans la ville de Bassam ce vendredi soir dans une chic discothèque de la cité balnéaire. Des tee-shirts à l’effigie du Commissaire 5500 ont même déjà été confectionnés. Selon les informations dont nous disposons, tous ceux qui souhaitent assister au premier show de jeune nigérian sont priés de se procurer les tee-shirts en question. Pour des raisons que nous ne pouvons évoquer, nous tairons le nom de la discothèque ou sera ce vendredi soir Abdoulaye Raimi et ses amis.

Commissaire 5500, un modèle pour la jeunesse ivoirienne ?

Très adulé par les jeunes, Abdoulaye Raimi laisse ses traces à chaque passage dans une discothèque ou à un concert. Nombreux sont les jeunes ivoiriens qui s’identifient aujourd’hui à ce jeune nigérian adepte d’un train de vie super élevé. Pris comme exemple par certains, Commissaire 5500 est-il réellement un modèle dont doit s’inspirer la jeunesse ivoirienne ? Gain d’argent par des moyens pour le moins suspicieux, dilapidation des billets violets pour gagner en popularité sont le quotidien de ce jeune homme qui selon nos informations n’aurait pas encore atteint l’âge de 30 ans. La jeunesse ivoirienne est fascinée par les exploits accomplis par Abdoulaye Raimi, un jeune qui n’hésite pas à claquer des millions de francs Cfa sur certains Dj ivoiriens lorsque ceux-ci chantent son nom. Malheureusement, la jeunesse ivoirienne qui cherche encore ses marques n’a d’yeux que pour ce mode de vie, gagner de l’argent à tout prix, peu importe le moyen par lequel il faudra passer pour l’avoir. Conséquence, les jeunes filles s’adonnent de plus en plus à une nouvelle forme de prostitution appelée ‘‘gérer le bizi’’. Elles s’adonnent au commerce de chair avec les plus offrants, un moyen pour elles de survenir à leur besoin en dépit des risques que cela comporte.

313 total views, 6 views today


  
Haut

Hello !

Vous aimez Cotedivoire.news ? Merci de nous faire un Amour de LIKE ! !