Homosexualité au Nigéria : 42 homosexuels arrêtés dans un hôtel

Proscrit depuis des dizaines d’années, l’homosexualité reste malgré tout une réalité au Nigéria. Le week-end dernier, la police nigériane a mis aux arrêts 42 homosexuels qui s’étaient donné rendez-vous dans un hôtel de Lagos. Selon une source judiciaire, la quarantaine de personnes interpellées risque chacun une peine minimale de 10 ans de prison ferme.

Les autorités nigérianes ne ménagent aucun effort pour éradiquer l’homosexualité du Nigéria, comme il est donné de le constater avec l’arrestation d’une quarantaine d’homosexuels dans un hôtel de Lagos : « Environ 42 homosexuels soupçonnés ont été arrêtés et l’hôtel a été fermé pendant que l’enquête se poursuit », a déclaré un responsable de la police nigériane avant de conclure que les personnes arrêtés ‘‘seront bientôt inculpés devant les tribunaux’’. C’est dans l’après-midi du samedi dernier que la police de Lagos a fait une descente dans un hôtel de la capitale ou s’étaient rendez-vous, a rapporté un témoin : «Il y a eu des informations selon lesquelles l’hôtel hébergeait des homosexuels. Ils étaient là l’après-midi lorsque des policiers sont arrivés. Environ 40 ont été pris en flagrant délit. ». D’après les révélations d’un témoin rapporté par le journal The Punch, le complexe hôtelier est ‘‘connu pour accueillir des homosexuels’’, raison pour laquelle la police a également procédé à la fermeture du complexe en attendant les conclusions de l’enquête. S’exprimant sur cette affaire, une militante des droits des personnes homosexuelles a confié lundi que les 42 personnes arrêtées devraient bientôt être jugées. A titre de rappel, le Nigéria fait partie des 72 pays au monde ou l’homosexualité est considérée comme un sujet tabou. En dépit des divergences qui les opposent souvent, les deux principales doctrines religieuses au Nigéria, l’Islam et le Christianisme, condamnent avec la plus grande fermeté les relations entre deux personnes du même sexe. Pour combattre cette pratique, les autorités nigérianes ont renforcé il y’a quelques années la réglementation sur la loi sanctionnant les homosexuels.

Le Nigéria fermement opposé à l’homosexualité

Si l’homosexualité est proscrite depuis des dizaines d’années au Nigéria, la loi condamnant les relations entre deux personnes de même sexe a été particulièrement renforcée en 2014 sous la présidence de Goodluck Jonathan. Non seulement la loi interdit le mariage homosexuel, mais elle interdit également ‘‘la cohabitation entre personnes du même sexe’’. Au regard de la réglementation en vigueur, les 42 homosexuels arrêtés samedi dernier dans un hôtel risquent entre 10 et 14 ans de réclusion ferme lors de leur procès. Si l’homosexualité est un délit grave au Nigéria, toute personne qui refuse de dénoncer cette pratique ou les auteurs de cette pratique s’expose également à des sanctions allant jusqu’à 10 ans de prison ferme. En avril dernier, la police nigériane avait mis aux arrêts 53 personnes accusées d’avoir participé à la célébration d’un mariage homosexuel. Après un ajournement du procès, la justice ne s’est jusque-là pas encore prononcée sur la reprise des audiences.

294 total views, 8 views today


  
Haut

Hello !

Vous aimez Cotedivoire.news ? Merci de nous faire un Amour de LIKE ! !