Conseil Café Cacao en Côte d’Ivoire : La Dg du CCC limogée

Plusieurs responsables d’Etablissements Publics Nationaux en Côte d’Ivoire viennent démis de leurs fonctions, sans que les raisons officielles de leurs départs ne soient connues. Selon les révélations d’un journal, la Directrice Générale du CCC, le Conseil du café cacao, fait partie de la liste de personnalités limogées.

Le conseil du Café Cacao en Côte d’Ivoire a un nouveau directeur général, si l’on en croit les révélations de Koaci. Mdme Toure Massandjé-Liste qui était à la tête du CCC aurait été limogée mardi, un limogeage qui intervient alors que la filière cacaoyère subit toujours les affres de la crise mondiale. Aucune raison officielle n’a été avancée pour justifier le départ de la Dg du CCC mais tout porte à croire que son limogeage aurait un lien avec les récentes grèves des producteurs de Cacao en Côte d’Ivoire. Comme plusieurs responsables d’Etablissements Publics Nationaux (EPN), Touré Massandjé-Liste cède ainsi son fauteuil à Brahima Koné. L’ancienne directrice du conseil avait été vivement critiquée ces derniers mois pour sa gestion de la crise mondiale que traverse la filière cacayoère cette année. Alors que les producteurs étaient censés tirer des profits plus importants lors de la campagne 2016 – 2017, celle-ci connaîtra un autre dénouement lourd de conséquences pour les producteurs. Après avoir bloqué pendant plusieurs jours des tonnes de cacao aux ports d’Abidjan et de San-Pedro, le conseil du Café Cacao avait ensuite pris la décision de réduire de 400 francs Cfa le prix bord champ du Cacao initialement fixé au tarif de 1100 francs Cfa. Naturellement, ce rabais a suscité une colère noire chez les producteurs malgré une reprise assez timide des exportations pour permettre à ces derniers d’écouler leurs stocks. Après les critiques et les grèves, les planteurs sont même allés jusqu’à lancer une procédure judiciaire contre Touré Massandjé-Liste, la Dg du CCC limogée aux dernières nouvelles.

Des malversations financières au CCC ?

Au plus fort de la crise mondiale du cacao, le CCC n’a pas pris l’initiative de puiser dans le fonds de stabilisation de la filière pour limiter les dégâts. Cette inaction a même poussé les producteurs de Cacao ont porté plainte le 6 avril dernier contre le conseil qui était alors dirigé par Touré Massandjé-Liste. Selon Me Diarrassouba Lamine, le représentant du Synapci, le syndicat ayant posé plainte contre l’ancien Dg du CCC, l’instance aurait failli à son devoir qui consistait à protéger les producteurs contre toute situation de crise pourrait éventuellement survenir. Pour faire face aux situations de crise comme celles que traverse la filière actuellement, un fond technique de réserve constitué à partir de l’épargne des producteurs a été mis en place. Ce fonds en question serait à ce jour estimé de 170 milliards de francs Cfa, une somme qui aurait pu permettre en tout état de cause d’amortir le choc causé par la crise mondiale du cacao. Mais au grand regret des producteurs, le CCC n’a pas eu recours à ce fond pour venir en aide aux producteurs. Aujourd’hui, certains se demandent où est passé cet argent censé permettre aux producteurs de résister en situation de crise ?

244 total views, 6 views today


  
Haut

Hello !

Vous aimez Cotedivoire.news ? Merci de nous faire un Amour de LIKE ! !