in

Akon: l’artiste auteur d’une déclaration qui choque les internautes

L’artiste américain d’origine sénégalaise Akon aurait tenu des propos qui ont provoqué colère et ironie de la part des internautes.

Sans donner de date précise ni de les circonstances dans lesquelles les propos ont été tenus, First Magazine a livré ces derniers dans une de ses publications sur Facebook. Cette publication en revanche date d’aujourd’hui au moins et donne une déclaration qui est censée appartenir à l’artiste avec une photo à l’appui. De quoi s’agit-il au juste ?

Akon se serait rendu coupable d’une déclaration sur l’immigration des africains en Europe. Celle n’est pas passée auprès du public qui a réagi à travers des moqueries ou des critiques acerbes. Dans la suite de cet article nous verrons les déclarations de l’artiste, les implications de ces dernières et la vive réaction des internautes.

Des sermons dans le style d’Emmanuel Macron

Dans une publication du groupe First Magazine sur leur page officielle Facebook Akon s’est rendu coupable d’une déclaration que l’on pourrait qualifier de maladroite dans la position dans laquelle lui-même se trouve. Le magazine rapporte écrit ceci :

« Akon (Chanteur et producteur) : « Je n’aime pas les africains qui partent étudier, rester et investir beaucoup en Europe, en oubliant leur origine. J’ai toujours dit qu’un africain ne doit jamais oublier d’où il vient. Je parlerai de l’Afrique partout où je me retrouverai. » .

Ces propos en eux-mêmes semblent bien innocents et très panafricanistes, mais mis dans leur contexte et surtout mis en rapport avec la carrière même de leur autour cela sonne faux. En effet l’artiste est allé aux Etats Unis très tôt, à l’âge de cinq ans dit-on. C’est grâce notamment à cette émigration qu’il a connu le rêve américain et le rap qui l’a propulsé au sommet de la musique au pays de l’Oncle Sam.

Les implications d’une telle déclaration

Cette déclaration d’Akon blâme en un mot l’émigration des africains dans les pays occidentaux. Pour lui cette émigration serait une fuite de ressources humaines qui ne profitent jamais à l’Afrique, mais plutôt permet le développement des pays occidentaux. La question est bien actuelle car l’immigration cause chaque jour dans la Méditerranée des dizaines de morts. En plus l’auteur de la citation parle des Africains qui ne reviennent pas aux sources. Et pourtant ses propos sont mal digérés par bon nombre d’internautes qui y voient la suffisance d’un homme qui a réussi dans la vie en immigrant aux Etats Unis et qui voudrait maintenant empêcher ses frères d’en faire autant.

Les internautes désapprouvent les propos

Les internautes n’ont pas manqué de rappeler à la star américaine d’origine sénégalaise qu’elle n’est pas bien placée pour tenir de telles propos. Les griefs se portent essentiellement sur l’accomplissement de son rêve américain et le caractère à la limite « hautain » de l’expression « Je n’aime pas ». Une internaute déclare ceci :

« Akon c’est grâce à l’Europe que tu vends aujourd’hui l’électricité. Tu ne le fais pas par charité, mais pour le business, donc arrête de nous distraire ». Un autre se fait plus incisif : « Si toi-même tu aimes tant l’Afrique que fais-tu la bas ? (aux Etats Unis) ».

Beaucoup d’autres reviendront sur le fait que c’est l’immigration qui l’a fait et que l’immigration est positive. D’un autre côté certains internautes disent avoir compris le sens des déclarations d’Akon qui aurait plutôt fustigé les Africains qui restent en Europe et non l’immigration elle-même.
La réaction des internautes est sans doute la manifestation d’un ras-le-bol par rapport aux difficultés qu’ils vivent en Afrique. Mais plus encore c’est une façon pour eux de dire à Akon qu’il est mal placé pour faire la leçon aux autres car chacun a ses raisons. A ce propos en voudrait-on à quelqu’un qui reste en Europe parce que son pays est en conflit perpétuel ?

1 Point ou Zéro ?

0 points
Upvote Downvote

Total votes: 0

Upvotes: 0

Upvotes percentage: 0.000000%

Downvotes: 0

Downvotes percentage: 0.000000%

Maroc: La visite d’Omar El Bachir compromise au royaume chérifien

Burkina Faso : bienvenue au pays des Hommes intègres !