Ahoua Don Mello, ex-ministre de Gbagbo aujourd’hui conseiller du président guinéen

En exil depuis l’arrestation de Laurent Gbagbo, Ahoua Don Mello met désormais ses compétences de Docteur-ingénieur des ponts au service de plusieurs pays engagés dans la voie vers l’émergence. L’ancien cadre du front populaire ivoirien vient d’être sollicité par le président guinéen Alpha Condé pour occuper un poste de conseiller au développement.

Comme la majorité des anciens ministres de Laurent Gbagbo pendant la crise post-électorale, Ahoua Don Mello est en exil depuis l’arrestation de l’ancien chef d’Etat ivoirien. En dehors du paysage politique, l’ancien directeur du BNEDT en Côte d’Ivoire se classe parmi les plus grands docteur-ingénieurs de ponts en Afrique, une compétence avérée qui a conduit plusieurs pays africains à solliciter son expertise pour des projets de développement. Il y’a de cela quelques jours, le président guinéen a offert un poste de conseiller au développement à Ahoua Don Mello qui faut-il le rappeler est l’inventeur du géopavé, une technique révolutionnaire de revêtement des terrains qui, contrairement au bitume, gagne en solidité au fil du temps. Après avoir travaillé pour la Guinée Equatorial, l’Angola, le Rwanda ou encore le Cameroun, l’ancien ministre de Laurent Gbagbo pose ses valises du côté de la Guinée pour un poste de conseiller spécial pour les infrastructures d’intégration en Afrique. L’ancien directeur du BNEDT apportera donc son expertise et son savoir-faire au président guinéen dans le cadre de la mise en place des grands projets de développement que la Guinée lancera. Avec l’arrivée de l’ancien porte-parole du gouvernement ivoirien sous l’ère Gbagbo, la République de Guinée devrait très bientôt se doter d’une institution chargée de conduire les grands projets de développement comme c’était le cas avec le Bureau national d’études techniques et de développement (Bnetd) pour la Côte d’Ivoire. Grâce à l’expertise de l’inventeur du géopavé, la Guinée pourrait réaliser un sérieux bond dans la course à l’émergence et au développement, du moins sur le plan des infrastructures économiques.

Ahoua Don Mello, une compétence de moins pour la Côte d’Ivoire

L’ancien directeur du Bnetd en Côte d’Ivoire n’est officiellement pas dans le collimateur de la justice ivoirienne pour son implication dans les violences post-électorales de 2010. Mais l’ex-ministre de Laurent Gbagbo a manqué de peu son extradition vers la Côte d’Ivoire en 2014 alors qu’il se trouvait. A en croire les proches d’Ahoua Don Mello, le président Ouattara avait ordonné son extradition vers la Côte d’Ivoire, mais il aura fallu l’intervention du président camerounais pour qu’il échappe à un retour forcé vers sa terre natale. A ce jour, il est l’un des nombreux cadres de l’ancien régime à vivre toujours en exil du côté du Ghana voisin. Au regard des compétences avérées de ce docteur-ingénieur courtisé par plusieurs pays, l’on serait tenté de dire que la Côte d’Ivoire se prive d’un grand atout dans la mise en place de certains projets de développement de grande envergure. Les divergences du régime actuel avec Ahoua Don Mello rendent difficile le retour de celui que certain présentent à juste titre comme l’un des plus grands docteur-ingénieurs de pont en Afrique.

176 total views, 8 views today


  
Haut

Hello !

Vous aimez Cotedivoire.news ? Merci de nous faire un Amour de LIKE ! !