Election au Kenya: Kenyatta en tête selon les résultats provisoires, 2 manifestants tués

La tension est montée d’un cran à Nairobi ce mercredi après l’annonce des résultats provisoires de l’élection présidentielle au Kenya. D’après les premiers chiffres annoncés par la commission électorale kényane, le président sortant Uhuru Kenyatta serait en tête du scrutin devant son rival Raila Odinga, des estimations contestées par l’opposant dont 2 partisans ont été tués lors d’une manifestation anti-Kenyatta.

Uhuru Kenyatta serait en tête de l’élection présidentielle au Kenya selon les résultats provisoires annoncés ce mercredi 9 août par la commission électorale. Craignant une possible réélection du président sortant, des manifestants sont descendus dans les rues de Nairobi pour dénoncer des irrégularités dans les chiffres annoncés. Ce regain des tensions dans les rues de la capitale a suscité une intervention de la police. Opposés à un second mandat d’Uhuru Kenyatta, 2 des manifestants sortis ce mercredi ont tués par la police. Le principal opposant au président sortant a rejeté les résultats provisoires annoncés par la commission chargée de l’élection au Kenya, soulignant de nombreuses fraudes constatées dans le système informatique de la commission : « ces 12 dernières heures, ces attaques sur notre démocratie ont affecté les élections présidentielles dans 7 comtés. Les résultats dévoilés par l’IEBC sont entachés d’une fraude totale », a déclaré ce mercredi Raila Odinga quelques heures après la divulgation des premiers chiffres du scrutin président. Selon l’entourage de Raila Odinga, le président sortant aurait falsifié les chiffres en se servant des accès du membre de la commission électorale kenyane assassiné la semaine dernière dans des circonstances non encore élucidées. Le chef de file de l’opposition accuse le président d’avoir fait appel à des hackers pour altérer les vrais résultats du vote dans le but de décrocher un second mandat, des affirmations auxquelles le camp Kenyatta n’a pas encore réagi pour l’instant. Rappelons que les sondages de l’élection présidentielle au Kenya donnaient une légère avance à l’opposant historique kényan aujourd’hui âgé de 72 ans.

Un remake des violences électorales des 2007 au Kenya ?

Le regain des tensions après l’annonce des résultats était prévisible car tous les deux camps étaient persuadés de leur victoire à cette élection présidentielle. Avec ces 2 manifestants tués aujourd’hui après l’annonce des résultats, le Kenya pourrait replonger dans une violence électorale similaire à celle de 2007. Il y’a de cela dix ans, les partisans de Raila Odinga sont descendus dans les rues pour demander pour protester contre la victoire de Mwai Kibaki. Les contestations avaient fait à l’époque environ 1200 morts et plus de 600.000 déplacés. Si l’élection s’est déroulée dans un climat paisible, le Kenya est aujourd’hui sur le point de basculer dans des violences électorales qui ont déjà causé la mort de 2 manifestants. Si les résultats définitifs confirment une victoire du président sortant, la tension pourrait à nouveau monter d’un cran dans les rues pour exiger de force le départ d’Uhuru Kenyatta, un président bien déjà contesté. La question qui se pose désormais est de savoir si le chef de file de l’opposition acceptera les résultats finaux tels qu’annoncés par la commission électorale.

203 total views, 8 views today


  
Haut

Hello !

Vous aimez Cotedivoire.news ? Merci de nous faire un Amour de LIKE ! !