in

Sidiki Diabaté : l’artiste annonce en fanfare son concert à Paris

Sidiki Diabaté c’est la nouvelle pépite de la musique malienne, mieux, africaine depuis bientôt deux ans.

Au fil des morceaux qu’il distille, avec cet accent si particulier comme quand il dit « coller, chimenter », l’artiste fait des fans partout en Afrique et même en France. C’est dans cette dynamique qu’il s’envolera bientôt pour l’Hexagone afin de conquérir Paris où vivrait une importante communauté mandingue, le groupe ethnique dont il est issu.

Sidiki Diabaté c’est la nouvelle coqueluche des amateurs de musique africaine. Aujourd’hui le chanteur possède des collectifs de fans partout où il passe comme en Côte d‘Ivoire. Pour étendre son succès il part conquérir la Tour Eifel et l’annonce triomphalement à ses followers sur internet.

Sidiki Diabaté annonce un grand spectacle à Paris

Sur sa page Twitter, Sidiki Diabaté annonce un spectacle de taille prévu ce mois-ci. Dans une publication il écrit tout en anglais : « Mega concert in Paris on 19th August at Palais de la Culture. Don’t miss this historic concert ». De fait le chanteur est attendu à Paris le 19 août 2017 au Palais de la Culture à partir de 19 heures. En guest stars l’on retrouvera Petit Gimba du Mali et toute la crème du coupé décalé, du moins c’est ce qui est écrit sur le visuel. Tous ces fans sont prévenus, l’évènement s’annonce historique selon ses propres termes. Le terme HISTORIQUE sera au cœur d’une certaine raillerie.

Ce qu’en pensent les internautes d’une part

Plusieurs de ces fanatiques établis en France et notamment à Paris affirment qu’ils seront bel et bien présents ce soir de ce samedi 19 août 2017. « Oui je vais venir, on est ensemble collé chimenté » tag un internaute dans le ton de la camaraderie joyeuse. Nombreux sont ceux-là qui s’attardent plutôt sur ces nouveaux morceaux qu’ils qualifient de jouissifs dans le pure style de l’artiste. Quelques-uns en profitent pour lui faire un clin d’œil puisqu’il est en ce moment à Bamako, la capitale malienne pour se ressourcer avant de s’envoler pour Paris la semaine prochaine.

Et d’autre part

Beaucoup d’autres internautes se sont attardés sur le terme historique employé par l’artiste. « Historique ? Pourquoi ? Ce n’est pas son premier concert ici (Paris) » s’étonne une internaute. Alors pourquoi emploie-t-il le qualificatif historique ? L’artiste seul est capable de répondre à l’heure actuelle à cette préoccupation. Surement que ce concert ne sera pas comme les précédents. Enfin d’autres observateurs se montrent bien plus indélicats, mais cette fois sur Facebook. Ceux-ci « attachent » (se moquent de lui) l’artiste malien en faisant des rapprochements hors contexte. L’un d’eux dit en substance sur la page de First Magazine que « Paris n’est pas Abidjan » et l’on pourrait bien dire « Ici c’est Paris », pour rappeler le slogan du Paris Saint Germain. Enfin un autre se veut plus taquin en ces termes :

« Je suis sûr que ce sont les Chinois qui fabriquent le Chiment ».

Sidiki Diabaté a prévenu, il ira à la conquête de la capitale française. En attendant qu’il enflamme le palais de la culture, l’artiste invite ses fanatiques à aller sur sa page officielle YouTube pour déguster de nouveaux singles « Allô Allô » et « Choisi ». Ces deux singles s’inscrivent dans son style désormais connu de musique afrobeat à la sauce mandingue sur le thème de l’amour.

Merci de donner une note

0 points
Upvote Downvote

Total votes: 0

Upvotes: 0

Upvotes percentage: 0.000000%

Downvotes: 0

Downvotes percentage: 0.000000%

Affaire Amy Collé Dieng : la chanteuse mis aux arrêts pour avoir critiquée Macky Sall

CAN 2019 : le Cameroun serait-il sur le point d’en perdre l’organisation ?