Affaire Kémi Séba: un avocat déchire un billet en direct sur Africa 24

Les gestes de soutien au franco-béninois Kémi Séba, arrêté pour avoir brûlé un billet de Cfa lors d’un meeting, ne cessent de se multiplier. Si de nombreux internautes ont déjà manifesté leur soutien au fondateur de l’ONG Urgences Panafricanistes en imitant son geste, Maître Seed Zehe, avocat résident à Auxerre, a marqué les esprits en déchirant en plein direct un billet sur le plateau de la chaîne Africa 24.

Si Kémi Séba a marqué les esprits en brûlant un billet de 5000 francs Cfa lors d’une manifestation, que dire du geste de Maître Seed Zehe, avocat à Auxerre, qui a déchiré un billet en plein direct sur le plateau de la chaîne Africa 24 ? Alors des mouvements de soutiens au fondateur de l’ONG Urgences Panafricanistes se mobilisent pour dénoncer son procès qui débute ce mardi et exiger sa libération, certains africains continuent toujours de témoigner leur soutien à sa cause en déchirant des billets de Cfa. C’est le cas de Maître Seed Zehe qui était l’invité du JT de 21h de la chaîne Africa 24 le dimanche 27 août. Après avoir défendu la cause de Kémi Séba dans la lutte contre le Cfa, Maître Seed Zehe a conclu en déchirant en deux un billet de 10 euros sur le plateau en plein direct, un geste auquel ne s’attendait guère la journaliste. En plus de cette action symbolique posée par l’avocat, les derniers mots de celui-ci ont été je cite, « C’est un symbole, gardez la moitié (du billet déchiré, ndlr), et quand le Franc Cfa sera viré de mon continent, je viendrai cherchai la moitié de mon billet », a conclu Maître Seed Zehe. L’arrestation de Kémi Séba pour avoir brûlé un billet de 5000 francs Cfa a déclenché une colère noire chez les internautes africains et au sein de plusieurs mouvements panafricanistes.

Le Bénin imite Kémi Séba à son tour

Le Bénin, pays d’origine du fondateur de l’ONG Urgences Panafricanistes, n’est pas resté en marge des manifestations de soutien à Kémi Séba. A la veille de son jugement prévu pour ce mardi 29 août, plusieurs béninois qui défendent les idéaux panafricanistes du franco-béninois sont descendus dans les rues pour demander sa libération. Au cours de cette manifestation qui s’est tenue à la place des Martyrs dans la capitale Cotonou, des billets de Cfa ont été également brûlés par les manifestants en guise de soutien au fondateur de l’ONG Urgences Panafricanistes. Avant le Bénin, rappelons que plusieurs internautes ont brûlé le Cfa en soutien à Kémi Séba, des internautes issus de la diaspora comme ceux vivant en Afrique. Et ce mardi 29 août, plusieurs manifestations sont prévues pour exiger la libération du franco-béninois interpellé le 26 août dernier pour avoir brûlé un billet de 5000 francs Cfa. Si les africains sont déterminés à sortir de la monnaie coloniale, on ne peut en dire autant des dirigeants africains dont les pays utilisent le Cfa. Depuis le début des manifestations dans la lutte contre le franc Cfa jusqu’à l’arrestation de Kémi Séba, très peu de présidents africains se sont exprimés sur le sujet.

200 total views, 2 views today


  
Haut

Hello !

Vous aimez Scandale.news ? Merci de nous faire un Amour de LIKE ! !