Manifestations anti Franc Cfa : Kemi Séba annonce de nouvelles actions

Si avoir brûlé un billet du franc Cfa a été un tournant majeur dans la lutte contre la monnaie coloniale, Kemi Séba prévoit d’aller plus loin dans son combat en organisation de grandes manifestations dans plusieurs villes africaines. Le programme complet de ces nouvelles mobilisations n’est pas encore connu totalement mais celles-ci se tiendront le dimanche 16 septembre, sauf changement de dernière minute.

La dernière manifestation anti Franc Cfa durant laquelle Kémi Séba a brûlé un billet de la BCEAO n’était que le début d’une longue série de mobilisations à venir sur le continent africain. A peine relaxé par la justice sénégalaise après son délit, le président de l’ONG Urgences Panafricanistes se lance dans une nouvelle offensive baptisée « Appel à la révolution Anti-Franc Cfa le 16 septembre en Afrique et dans la diaspora ». Ces nouvelles mobilisations à venir contre la monnaie coloniale font suite à la rencontre survenue le 31 août le président français et son homologue ivoirien. Evoquant la question du Franc Cfa, Alassane Ouattara et Macron avaient souhaité un élargissement de la monnaie qui selon eux jouit d’une certaine stabilité actuellement. Mais c’est tout le contraire du point de vue partagé par certains panafricanistes dont Kémi Séba qui appelle une nouvelle fois à manifester pour dire non à la monnaie coloniale présente en Afrique depuis 1945.

L’appel de Kémi Séba aux africains

« En une période où la jeunesse africaine proteste avec la dernière énergie contre ce pillage économique que symbolise le FRANC CFA, le couple Emmanuel Macron-Alassane Ouattara a décidé d’enfoncer le couteau (de notre oppression économique) dans la plaie, en persistant et signant que non seulement le FRANC CFA est une bonne monnaie, mais qu’ils veulent de surcroît l’étendre aux pays africains anglophones de la CEDEAO. Pendant que la jeunesse africaine hurle avec désespoir son souhait d’avoir une monnaie africaine indépendante et autodéterminée, Macron et Ouattara répondent qu’ils veulent ÉTENDRE le FRANC CFA à d’autres pays africains qui ne l’utilisent pas. Ceci est pour nous non pas seulement un mépris pour le peuple africain, mais aussi et surtout une déclaration de guerre. En ce sens, l’ONG Urgences Panafricanistes (structure initiatrice et régulatrice du Front Anti CFA) appelle chacun d’entre vous (individus ou associations) à se mobiliser bruyamment le 16 Septembre dans les capitales d’Afrique francophone et de la diaspora contre la servitude monétaire. Notre génération sera celle qui terminera le travail de la décolonisation en Afrique. L’heure n’est plus à la palabre, mais à l’action. », a déclaré le franco-béninois.
Pour l’instant, les grandes lignes des manifestations éclatées qui auront lieu en Afrique et aussi au niveau de la diaspora n’ont pas été dévoilées. Mais à travers ces mobilisations, Kémi Séba entend donner une réponse aux présidents Ouattara et Macron qui ont récemment plaidé en faveur d’un renforcement de la devise monétaire actuellement contestée par de nombreux intellectuels africains. Si la manifestation du 19 août a été un tournant majeur dans la lutte anti Cfa avec l’arrestation de Kemi Séba, il est trop tôt pour parier sur la réussite des prochaines mobilisations prévues pour le dimanche 16 septembre.

101 total views, 2 views today


  
Haut

Hello !

Vous aimez Scandale.news ? Merci de nous faire un Amour de LIKE ! !