Kémi Séba de nouveau arrêté et bientôt expulsé du Sénégal

L’activiste et militant anti Cfa Kémi Séba vient d’être une nouvelle fois interpellé au Sénégal par des éléments de la Division des Investigations Criminelles. Le motif de cette nouvelle arrestation n’est pas encore connu mais selon des proches du franco-béninois qui ont confirmé son arrestation, le président de l’ONG Urgences Panafricaniste pourrait être expulsé du territoire sénégalais ce mercredi.

Kémi Séba vient d’être arrêté à nouveau ce mercredi à son domicile situé à Sacré Cœur au Sénégal, confirment plusieurs médias sénégalais ce mercredi 6 septembre. Selon le site DakarActu, la nouvelle arrestation de Kémi Séba a été confirmée par son épouse Etuma Séba. Sans que les motifs ne soient connus, des agents de la DIC, la Division des investigations criminelles ont fait une descente au domicile du franco-béninois qui sera plus tard conduit dans les locaux de la police de Dieuppeul selon l’explication donnée par le quotidien sénégalais. Selon les informations données par son épouse, le président de l’ONG Urgences Panafricanistes aurait été conduit à l’aéroport à bord d’une voiture banalisée pour être expulsé du Sénégal. Pourtant, aucun mise en garde ni avis d’expulsion n’a été au préalable adressée au franco-béninois qui manœuvre ardemment pour la mort du franc Cfa, la monnaie coloniale. Arrêté une première fois pour avoir brûlé un billet de 5000 francs Cfa, Kémi Séba avait été relaxé le 29 août dernier par le tribunal des grands délits de Dakar, une décision dont le procureur de la République au Sénégal aurait fait appel. Pour l’instant, difficile de confirmer si le franco-béninois sera expulsé du territoire sénégalais en raison de ses activités liées au démantèlement du Cfa, mais DakarActu précise que sa femme Etuma Séba confirme bel et bien son arrestation, ainsi qu’un de ses proches répondant au nom de Guy Marius Sagna. Encore un nouveau rebondissement dans l’affaire Kémi Séba et le Franc Cfa au Sénégal, un rebondissement pourrait pousser le franco-béninois à poursuivre ses actvivités anti Cfa probablement sur d’autres terres plus accueillantes.

Une arrestation en lien avec les manifestations à venir ?

Encore une fois, les raisons de cette nouvelle arrestation de Kémi Séba ne sont pas pour l’heure connue mais son interpellation serait étroitement liée aux manifestations anti Franc Cfa annoncées il y’a quelques jours à la suite de la rencontre entre Emmanuel Macron et Alassane Ouattara : « En une période où la jeunesse africaine proteste avec la dernière énergie contre ce pillage économique que symbolise le FRANC CFA, le couple Emmanuel Macron-Alassane Ouattara a décidé d’enfoncer le couteau (de notre oppression économique) dans la plaie , en persistant et signant que non seulement le FRANC CFA est une bonne monnaie , mais qu’ils veulent de surcroît l’étendre aux pays africains anglophones de la CEDEAO. Pendant que la jeunesse africaine hurle avec désespoir son souhait d’avoir une monnaie africaine indépendante et autodéterminée, Macron et Ouattara répondent qu’ils veulent ÉTENDRE le FRANC CFA à d’autres pays africains qui ne l’utilisent pas. Ceci est pour nous non pas seulement un mépris pour le peuple africain, mais aussi et surtout une déclaration de guerre. En ce sens, l’Ong Urgences Panafricanistes (structure initiatrice et régulatrice du Front Anti CFA) appelle chacun d’entre vous (individus ou associations) à se mobiliser bruyamment le 16 Septembre dans les capitales d’Afrique francophone et de la diaspora contre la servitude monétaire. Notre génération sera celle qui terminera le travail de la décolonisation en Afrique. L’heure n’est plus à la palabre, mais à l’action. », avait révélé le dimanche Kémi Séba. Mais à la suite de cette information annonçant une série de manifestations dans plusieurs villes africaines, le Procureur de la République a fait appel de la décision du tribunal des grands de Dakar qui avait relaxé Kémi Séba le 29 août 2017. Alors qu’il se trouve en pleine préparation des manifestations du 16 septembre, le président de l’ONG Urgences Panafricanistes vient d’être une nouvelle fois arrêté ce mercredi et devrait cette fois être expulsé du territoire sénégalais.

61 total views, 5 views today


  
Haut

Hello !

Vous aimez Scandale.news ? Merci de nous faire un Amour de LIKE ! !