Attaques armées en Côte d’Ivoire: des militaires et miliciens arrêtés, des exilés traqués

Face à la recrudescence des attaques armées de plusieurs bases et camps en Côte d’Ivoire depuis le début de l’année, un conseil national de sécurité, présidé par le chef de l’Etat, s’est tenu ce jeudi au palais présidentiel. Ce conseil a été sanctionné par un communiqué qui fait état de plusieurs arrestations de militaires et miliciens. Aussi, le gouvernement ivoirien a révélé l’identité des instigateurs de ces attaques commises sur le sol ivoirien.

Au menu du conseil national de sécurité qui s’est tenu en Côte d’Ivoire ce jeudi, le point sur les attaques à répétitions perpétrées contre plusieurs bases de l’armée ivoirienne depuis le début de l’année. Si les nombreuses mutineries conduites par des ex-forces nouvelles ont mis en évidence la fragilité de la situation sécuritaire au pays, les attaques armées orchestrées contre plusieurs camps de gendarmerie et basés de l’armée n’ont pas arrangé les choses. A l’occasion du conseil national de sécurité qui s’est tenue ce 7 septembre au palais présidentiel en présence du chef de l’Etat, le gouvernement a fait un tour d’horizon de la question sécuritaire en Côte d’Ivoire, mais aussi l’état des lieux de la chasse à l’homme menée contre les auteurs de ces attaques. Selon le communiqué gouvernemental qui a sanctionné ce conseil sécuritaire, plusieurs militaires de l’armée ivoirienne qui ont participé à ces attaques, ainsi que des miliciens proches de l’ancien régime, ont été mis aux arrêts : « Les enquêtes en cours ont conduit à l’arrestation de trente-cinq (35) personnes et à l’identification de plusieurs autres. La plupart de ces personnes avaient déjà été impliquées dans des attaques similaires au cours de la période 2012 – 2014. Arrêtées et incarcérées, elles avaient été libérées dans le cadre du dialogue politique et du processus de réconciliation nationale », précise le communiqué qui a livré le nom d’une dizaine de personnes impliquées dans ces attaques : « 1- YOBO Jean Rodolph – militaire; 2- Aubain OULAÏ alias ’’BINO’’ – militaire; 3- ZAMBLE YOUAN BI ZOU Basile – militaire; 4- SERY DOUA Alain dit « MOCAMO » – militaire ; 5- BOHOUSSOU WASSA Toussaint – militaire ; 6- PECOULA Mathias – militaire ; 7- DAKPA Jean olivier – milicien; 8- ADOU Steven Djezen – milicien; 9- DJIHITIEN Rodrigue – milicien ; 10- DJIPRO Nikpi Hervé alias le ’’Renard’’ – milicien; 11- EBA Eliahou Israel – milicien; 12- KOUASSI Konan Yves alias ’’Gaou’’- milicien; 13- TEHE Marc alias ’’Marco’’- milicien. ».

Des ex-démobilisés également aux arrêts

Par ailleurs, le communiqué gouvernemental a indiqué ce jeudi que des ex-soldats de l’armée communément appelés démobilisés étaient aussi impliqués dans ces nombreuses attaques armées perpétrées en Côte d’Ivoire : « DIABATÉ Abdoulaye alias “Ablo la Roquette”, OUATTARA Gnonzié Lacina, BALLO Arouna, ZORÉ Yaya alias “Yanes”» seraient donc les démobilisés qui ont pris à plusieurs attaques dont celles d’Adzopé, d’Azaguié et de Ndotre aux coté de certains militaires. Mais le gouvernement ne compte pas s’arrêter à ces vagues d’arrestation en interne. Si l’on en croit le communiqué, le gouvernement aurait donné carte blanche aux forces de défense et de sécurité pour traquer les vrais instigateurs et auteurs de ces attaques qui se trouvent hors du territoire.

Une traque qui conduira au Ghana

Après l’arrestation de Laurent Gbagbo en 2011, plusieurs personnalités proches de l’ancien régime, majoritairement des fervents soutiens de l’ex-président, s’étaient exilés au Ghana voisin. D’après les informations fournies par le gouvernement à l’issue du conseil national de sécurité ce jeudi, certains des véritables instigateurs et auteurs de ces attaques se trouveraient au Ghana. DAMANA Pickas, en exil au Ghana et Stéphane KIPRÉ qui se trouve probablement en exil en France actuellement sont cités dans cette affaire, ainsi que le Lieutenant PEHE Emmanuel et un individu répondant au nom de LOBOGNON Henry.

102 total views, 2 views today


  
Haut

Hello !

Vous aimez Scandale.news ? Merci de nous faire un Amour de LIKE ! !