Attaque de microbes Abidjan: l’émouvant témoignage d’une victime qui a échappé bel

La recrudescence des attaques de microbes dans la ville d’Abidjan ces dernières semaines a relancé le débat sur l’urgence de faire de face à ce phénomène. Il y’a de cela un peu plus d’une semaine, un homme qui a requis l’anonymat a malencontreusement croisé le chemin de ces jeunes hors la loi qui agressent à l’arme blanche les populations. Grièvement blessée, notre victime parviendra tout de même à s’échapper avant de réveiller plus tard dans un hôpital. Suivons la suite de son témoignage.

« Dieu m’a sauvé la vie !», c’est avec ces mots lourds de sens que notre victime des microbes à Abidjan il y’a environ une semaine a débuté son témoignage diffusé sur les réseaux sociaux ce jeudi 7 septembre. Sans révéler son identité pour des raisons que nous comprenons tous, notre témoin de la barbarie de ces jeunes hors-la-loi a tout de même publié quelques images des blessures que ces malfrats lui ont infligé le vendredi 1er septembre dans la commune d’Abobo. N’eut été l’intervention de certaines personnes, notre témoin y aurait certainement laissé la vie, comme bien d’autres honnêtes citoyens injustement tués par les microbes. L’attaque s’est déroulée en fin d’après-midi, aux alentours de ‘‘16h30’’ dans la zone du ‘‘rond-point d’Abobo Anador’’, précise la victime qui par deux fois a échappé à la mort. Après avoir réussi à se défaire des griffes de ses agresseurs, notre témoin grièvement blessé est remonté dans son véhicule pour tenter de fuir définitivement les microbes. Mais en cours de route, il perdra le contrôle de son véhicule, car ayant perdu beaucoup de sang après l’attaque des microbes. Son véhicule ira violemment heurter un camion stationné près de la route, mais notre victime survivra à ces deux fâcheuses rencontres. Et comme il l’a lui-même si bien dit, « Dieu m’a sauvé la vie !», découvrons ensemble l’intégralité de son émouvant témoignage.

Le récit d’une victime qui échappa de justesse à une attaque de microbes

« Dieu m’a sauvé la vie !!! Le vendredi 1er Septembre 2017 à 16h30 au moment je m’apprêtais à prendre le volant de ma voiture au rond-point d’Abobo Anador où j’avais garé, je reçois de violents coups de machettes et couteaux venant des enfants en conflit avec la loi (microbes). Après avoir lutté avec eux j’ai pu arracher la machette de l’un d’entre eux, mais malheureusement j’ai été assommé avec un gros bois sur la nuque et j’ai commencé à perdre connaissance. Avec l’intervention des gens j’ai pu m’échapper avec la voiture en roulant à vive allure afin de quitter rapidement les lieux. Mais malheureusement encore, chemin faisant je saigne abondamment et je perds complètement connaissance, alors je fais une sortie de route où je vais accrocher le châssis d’un véhicule gâté et ensuite percuter un gros camion en stationnement. Alertés, les pompiers m’ont évacué à l’Hôpital Militaire d’Abidjan (HMA) dans des conditions critiques. Mais grâce à Dieu j’ai pu retrouver connaissance et l’usage de la parole. Toujours en état de convalescence, mais néanmoins permettez-moi de dire merci à tous ceux et toutes celles qui sont passés me voir, m’ont appelé, m’envoyé des messages, qui ont prié et continuent de prier pour moi. Que Dieu vous bénisse abondamment. Ayons toujours confiance en Dieu. ».
Encore une fois de plus, ce énième témoignage met en évidence la violence inouie avec laquelle ces jeunes hors-la-loi s’attaquent à leurs victimes. Avec de la chance, certains survivent, comme c’est le cas de notre témoin. Mais combien de personnes à Abidjan ont injustement perdu la vie au simple motif d’avoir malencontreusement croisé le chemin des microbes dans un quartier d’Abidjan ?

105 total views, 8 views today


  
Haut

Hello !

Vous aimez Scandale.news ? Merci de nous faire un Amour de LIKE ! !