Côte d’Ivoire : le congrès du RDR en point d’interrogations

Le Rassemblement Démocratique des Républicains (RDR) prépare activement son 3e congrès annuel, prévu pour les 9 et 10 septembre prochain.

Toutes les structures du parti au pouvoir sont à pied d’œuvres pour que ce congrès soit inoubliable et pourquoi pas persuasif. La mobilisation devrait montrer la popularité du RDR à tous ceux qui en doutent encore. Toutes les bases et structures ont dit avoir enterré la hache de querelles intestines pour enfin prôner l’intérêt commun. Cependant toutes les notes pour le concert du parti au pouvoir ne sont pas parfaites.

La présence d’un homme cristallise tous les regards autant parmi les irréductibles de la case verte que parmi les opposants au régime. Il s’agit bel et bien de Guillaume Soro, officiellement membre du RDR. Mais les derniers évènements laissent planer le doute sur sa participation à ce congrès qu’on promet gigantesque.

Les militants RDR sonnent le glas de la mobilisation

Les samedi 9 et dimanche 10 septembre prochains se tiendra, au Palais des Sports de Treichville, le 3e congrès annuel du parti d’Alassane Ouattara, le Rassemblement Démocratique des Républicains, en abrégé RDR. Pour que la fête soit totale, les jeunesses et les délégués RDR se mobilisent jour et nuit. Déjà, les jeunes du RDR ont tenu une réunion hier à Bouaké pour taire les dissensions qui ne sont pas de nature à arranger le parti. Cette cérémonie de réconciliation s’était faite sous l’œil paternel du ministre des transports Amadou Koné. « Nous nous sommes débarrassés de toutes les considérations mesquines » avait confié avec soulagement Gbêkê Bamba Hamadou, délégué régional de la jeunesse du RDR. Par la suite il précisera que 1500 jeunes RDR de Bouaké se rendront au congrès des 9 et 10 septembre.

Le point focal du congrès

Le point focal de ce congrès est la confirmation du Président Alassane Ouattara à la tête du RDR. Nul n’ignore que l’homme fort du RDR qui dirige le pays depuis 2011, sera reconduit à la présidence du parti. L’une des interrogations que suscite ce rassemblement est de savoir si la question d’un troisième mandat sera abordée. Cette 3e candidature l’on a sent venir depuis quelques temps avec les déclarations en ce sens et les pétitions qui se signent ici et là. Pourtant c’est ce point-là qui fâche aujourd’hui toutes les parties qui composent le Rassemblement des Houphouetistes pour la Démocratie et la Paix (RHDP). Le patron du PDCI-RDRA Henri Konan Bédié et le Président de l’Assemblée Nationale Guillaume Soro avaient déjà donné le signal de leur désaccord. Si le premier cité ne fait pas partie du RDR, le second s’en est souvent réclamé. C’est pour cela qu’une convocation lui a été adressée par le président par intérim du RDR, Amadou Soumahoro.

Sera là ou sera pas là

Même si une lettre officielle lui a été adressée, Guillaume Soro n’a pas l’air très intéressé par le congrès de son parti. Le PAN serait en ce moment hors du pays pour des rencontres internationales. Tout comme Sidiki Konaté député RDR de Man, Guillaume Soro n’a pas été associé aux préparatifs de ce congrès. Ce qui pourrait être interprété comme un signe de sa future absence. Au regard du cours des évènements et de la guerre froide entre lui et le pouvoir, l’on peut affirmer qu’il sera bien difficile au PAN d’effectuer le déplacement du palais de la culture. Les rumeurs qui veulent qu’il y soit hué ne sont pas de nature à le rassurer.
Le 3e congrès du RDR se prépare activement depuis quelques jours. Toutes les structures du parti se mobilisent pour que ce rassemblement soit monstrueux. Plus qu’un simple congrès, il se voudra certainement un signal fort à l’opposition qui affirme que le RDR et son Président Alassane Ouattara est en perte de popularité. D’un autre côté, l’absence d’un personnage comme Guillaume Soro paraitra comme le divorce consommé entre celui-ci et son mentor Alassane Ouattara.

68 total views, 2 views today


  
Haut

Hello !

Vous aimez Scandale.news ? Merci de nous faire un Amour de LIKE ! !