Véronique Tadjo : romancière et environnementaliste ?

Retracer l’historique de la littérature ivoirienne sans évoquer le parcours et les œuvres de Véronique Tadjo passerait pour un crime de lèse-majesté. L’écrivaine ivoirienne âgée aujourd’hui de 62 ans se classe parmi les plus grandes figures romancières que la Côte d’Ivoire ait connues. Après avoir épaté le monde de la critique littéraire avec de nombreuses productions romanesques, l’écrivaine ivoirienne nous dévoile une autre facette de sa plume avec son dernier roman ‘‘En compagnie des hommes’’ sorti le 17 août dernier.

La romancière ivoirienne Véronique Tadjo serait-elle une environnementaliste dans l’âme ? La question mérite d’être posée et d’être étudiée de près, surtout lorsque l’on passe au crible quelques ligne de son dernier roman ‘‘En compagnie des hommes’’ qui est sorti le 17 août dernier. Connu comme l’un des plus grandes figures du roman en Côte d’Ivoire, l’écrivaine franco-ivoirienne théorise dans nouvelle production romanesque sur les véritables raisons de la résurgence de la maladie a virus Ebola en Afrique subsaharienne il y’a de cela trois. Même si cette maladie se classe désormais parmi les mauvais souvenirs que les africains cherchent encore à enterrer, la véritable racine du mal n’est pas encore connu selon la romancière ivoirienne. Pour cette raison, son nouveau roman propose une théorie qui pourrait tout à expliquer comment la maladie à virus Ebola s’est de nouveau manifestée en Afrique subsaharienne au point de faire plus de 11.000 victimes. Et si la destruction de notre environnement était à l’origine de cette grave épidémie qui a frappé plusieurs pays de l’Afrique de l’Ouest en 2014 ? Dans sa nouvelle production romanesque, Véronique Tadjo part du principe selon lequel la déforestation serait à l’origine de ce désastre sanitaire, en coupant les arbres, l’homme aurait lui-même forcé les chauves-souris à aller de plus en plus loin dans leur quête de nourriture, se rapprochant ainsi des zones habitées par l’homme. Cette théorie soulevée dans ‘‘En compagnie des hommes’’ attribue tout naturellement à l’écrivaine franco-ivoirienne une nouvelle casquette, celle d’une environnementaliste qui estime que l’homme, à travers la déforestation, devient lui-même la cause de son propre malheur.

Retour sur le parcours littéraire de Véronique Tadjo

Née le 21 juillet 1955 dans la ville de Paris, Véronique Tadjo a été élevée dans la capitale ivoirienne. Après avoir sillonné plusieurs pays en Afrique, l’écrivaine franco-ivoirienne a finalement décidé de poser ses valises à Johannesburg en Afrique du Sud, ville où elle passa 14 années de son existence. De 2007 à 2015, elle dirigera le département de français de l‘Université du Witwatersrand à Johannesburg. Primée Grand Prix d’Afrique Noire en 2005, Véronique Tadjo fait désormais la navette entre la capitale Abidjan et la ville de Londres. La romancière ivoirienne compte à son actif plusieurs productions romanesques dont ‘‘À vol d’oiseau’’ sorti en 1992, ‘‘L’Ombre d’Imana : Voyages jusqu’au bout du Rwanda’’ paru en 2001 ou encore ‘‘Loin de mon père’’ paru en 2010. A côté de ses productions romanesques, Véronique Tadjo s’est également illustrée à travers plusieurs productions destinées à la jeunesse.

3 total views, 3 views today


  
Haut

Hello !

Vous aimez Scandale.news ? Merci de nous faire un Amour de LIKE ! !