in

Côte d’Ivoire: une grève des douaniers réprimée dans le sang

Mardi noir pour les douaniers ivoiriens entrés en grève sur toute l’étendue du territoire ivoirien. La gendarmerie nationale a violemment réprimé une manifestation de la douane ivoirienne à Abidjan ce 17 octobre. Selon un bilan provisoire, 5 individus appartenant au corps des douanes en Côte d’Ivoire ont été mis aux arrêts.

En Côte d’Ivoire, les douaniers ont lancé un mouvement de grève ce mardi, un mouvement qui a été réprimé dans le sang dans la capitale ivoirienne. En guise du mot d’ordre d’arrêt de travail de 48h lancé par un syndicat des douanes, quelques agents avaient tenté de manifester ce 17 octobre au Port Autonome d’Abidjan. Mais la grève des douaniers ivoiriens a été sévèrement réprimée par des éléments de la gendarmerie au port. Pour l’heure, le bilan actuel fait état de plusieurs blessés du côté des douanes ivoiriennes. Aussi, les gendarmes ont également procédé à l’arrestation de 5 douaniers ivoiriens parmi ceux qui manifestaient ce mardi au port autonome d’Abidjan. Preuve que ce mot d’ordre de grève a été suivi à la lettre, les douaniers ont déserté plusieurs corridors où ils étaient en poste dans la ville de Bouaké. Nous apprenons également de source sure que la direction régionale de la douane dans la ville de Bouaké a été fermée suite au mot d’ordre d’arrêt de travail lancé. Pour l’instant, la grève des agents de la douane en Côte d’Ivoire sera observée durant 48h à compter de ce mardi. Passé, ce délai, les douaniers menacent de reconduire leur grève pour une durée indéterminée, du moins jusqu’à ce que leurs revendications soient prises en compte par le gouvernement ivoirien.

Que revendiquent les douaniers ivoiriens ?

Comme il fallait s’y attendre, les revendications des douaniers ivoiriens sont principalement d’ordre financier. Dans un communiqué établi ce mardi à Yamoussoukro, le Renouveau Syndical des Douanes de Côte d’Ivoire a dressé la liste des revendications portées par les agents de la douane ivoirienne via cette grève de 48h. Au titre des revendications adressées à l’Etat, le paiement des arriérés de primes des douaniers issus de promotion 2000 qui avaient été réintégré dix ans plus tard, c’est-à-dire en 2010. Les douaniers ivoiriens exigent également la revalorisation des primes TS, mais souhaitent aussi par-dessus-tout une réforme de la MUDCI, la Mutuelle des Douaniers de Côte d’Ivoire. Derrière ces cotisations annuelles de 500.000 francs Cfa payées par chaque agent des douanes ivoiriennes, se cacherait un réseau d’arnaque, a expliqué ce mardi le secrétaire général du RSDCI.

Une grève préjudiciable pour la Côte d’Ivoire

Cette grève de 48h observée par les agents des douanes ivoiriennes pourrait avoir de lourdes conséquences en Côte d’Ivoire. En vue du respect du mot d’ordre d’arrêt de travail, plusieurs douaniers ivoiriens ont déjà déserté de leurs postes, une situation qui pourrait profiter aux faussaires pour faire entrer illégalement leurs marchandises. Cette grève peut également avoir des conséquences sur l’économie ivoirienne, d’autant plus que les douaniers ont menacé de la reconduire pour une durée illimitée si leurs revendications n’étaient pas satisfaites : « Si à l’issue des 48 heures de grève rien n’est fait par la direction des douanes, nous réservons le droit de reconduire la grève et cette fois, elle sera illimitée », a prévenu, le secrétaire général du RDSCI.

1 Point ou Zéro ?

1 point
Upvote Downvote

Total votes: 1

Upvotes: 1

Upvotes percentage: 100.000000%

Downvotes: 0

Downvotes percentage: 0.000000%

Franc Cfa: ces présidents africains défenseurs de la monnaie coloniale

Voitures plus chères monde 2017

Les 10 voitures les plus chères du monde en 2017