ACTUALITE

Dogbo Blé perd son grade de général dans l’armée

Les sanctions commencent à tomber pour l’ex commandant avant même la fin du procès

Dogbo Blé Bruno perd son grade de général au sein de l’armée ivoirienne alors que le procès sur l’assassinat du général Robert Gueï bat son plein avec son corollaire de révélations et d’inculpations. L’ex-commandant de la garde républicaine pour le compte de l’ancien régime a été radié des rangs de l’armée nationale qu’il aura servie durant de nombreuses années. Une sanction lourde qui intervient alors que le présumé coupable dans l’assassinat du général Robert Gueï en septembre 2002 était épinglé par l’appareil judiciaire ivoirien en 2012 pour son implication dans la crise post-électorale de novembre 2010. Il avait écopé d’une sentence de 15 ans d’emprisonnement pour avoir été reconnu coupable du meurtre du colonel-major Dosso Adama. En le privant de la plus haute distinction militaire en Côte d’Ivoire, les autorités ivoiriennes infligent au détenu une nouvelle sanction en attendant que son destin soit finalement scellé à l’issu du procès en cours dans la capitale économique.

Dogbo Blé se dit victime d’une injustice

Le proche de l’ancien président Laurent Gbagbo qui comparaît depuis le 28 janvier devant le Tribunal Pénal International a, contre toute attente rejeté les accusations qui l’incriminaient dans le meurtre du général Gueï. Il a nié son implication devant le tribunal ivoirien en dépit des témoignages accablants certifiant sa culpabilité. Ce poids lourd du régime Gbagbo était longtemps demeuré l’un des piliers de l’armée ivoirienne avant d’être écroué par la justice du pays. Dans le contexte actuel où ce dernier est considéré comme le cerveau des opérations, il sera très difficile pour le nouveau civil qu’il est devenu depuis quelques jours de prouver son innocence.

Un des hommes les plus décorés de l’armée ivoirienne

Le général de brigade Dogbo Blé figure parmi les plus hauts responsables de l’armée ivoirienne. Le natif de Daloa a fait son entrée dans le service militaire en 1978 jusqu’à ce qu’il soit mis aux arrêts à la faveur de la crise en 2011. Il aura consacré plus d’une trentaine d’année au service de l’armada ivoirienne durant lesquels plusieurs distinctions lui ont été attribuées. Dogbo Blé a été fait officier du mérite de l’éducation nationale et à titre exceptionnel il s’est vu décerné la médaille de la défense française.

L’homme le plus incriminé de la crise ?

Plusieurs proches de l’ancien régime répondent devant les tribunaux ivoiriens depuis la fin des tensions politiques en avril 2011. L’ancien général pourrait probablement être l’accusé le plus incriminé parmi tous ceux qui comparaissent en justice. Un premier verdict était tombé un an après son arrestation pour une réclusion de 15 ans. Il a été de nouveau conduit devant la justice à l’occasion du procès de l’assassinat de l’ancien chef d’état Robert Gueï. En attendant que la nouvelle sentence soit prononcée l’accusé a été renvoyé du corps de l’armée. Il y’a de fortes chances qu’il devienne le justiciable le plus condamné.

71,397 total views, 228 views today

Cliquez ici pour commenter

Laisser une Réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Cliquer et profiter
Haut