ACTUALITE

Télécommunication en Côte d’Ivoire : Le Dg de KOZ fuit Abidjan

La télécommunication est un secteur d’activité qui connaît une difficile transition en Côte d’Ivoire. Depuis le 1er avril 2016, quatre opérateurs mobiles implantés à Abidjan ont perdu leur licence d’exploitation, faute de paiement de leurs dettes. La société KOZ qui comptait environ 500 employés a particulièrement souffert de cette décision. Au moment où les salariés réclament des indemnités de départ, le Dg de l’entreprise prend la poudre d’escampette sans avoir pris la peine de verser la moindre prime à ses salariés.

Des opérateurs mobiles chassés du territoire ivoirien

Le secteur de la télécommunication passe par une phase de restructuration amère en Côte d’Ivoire. L’ARTCI, instance de réguler le marché des télécommunications sur le territoire ivoirien, a mis sur le pavé quatre des sept maisons de téléphonie mobile qui exercent au pays depuis le 1er avril 2016. Etant incapables de s’acquitter de leurs dettes vis-à-vis de l’Etat, les entreprises GREENN, WARID, CAFE MOBILE et KOZ se sont vu retirer leur licence d’exploitation. Cette décision continue d’alimenter l’actualité ivoirienne en raison du bras de fer qui opposait la société KOZ, détenue par la multinationale libanaise COMIUM, et ses employés.

Le personnel d’une entreprise de télécommunication en Côte d’Ivoire se déchaîne

Le retrait des licences à certains opérateurs mobiles suscitait beaucoup d’interrogations sur le sort réservé aux nombreux travailleurs qui seront bientôt sans emplois. En vue d’atténuer les effets de cette pilule amère, les agents de KOZ avaient demandé à ce que la direction de l’entreprise leur verse une indemnité fixée à 6 mois de salaire. Face au silence de la hiérarchie, ces derniers avaient entamé des démarches pour pousser leurs supérieurs à céder à répondre favorablement à leur revendication. Samedi dernier, le hall de l’aéroport international Felix Houphouët Boigny d’Abidjan a servi de cadre pour une nouvelle manifestation. Mais malheureusement, la lutte n’a pas porté ses fruits.

Le Dg du réseau mobile KOZ détale d’Abidjan comme un lièvre

Le directeur général de la société télécommunication appartenant au groupe COMIUM s’est discrètement éclipsé de la Côte d’Ivoire le samedi 9 avril 2016. Il a quitté Abidjan sans avoir versé la moindre compensation financière à ses travailleurs. Dans la foulée, plusieurs hauts cadres de la société ont également pris la poudre d’escampette. Triste dénouement pour l’ensemble du personnel du réseau mobile. Désormais, le marché ivoirien compte trois gros opérateurs. Avec l’arrivée de la 4G, il est sûr que le domaine des télécommunications connaîtra une grande révolution. Il ne reste plus qu’à espérer que l’usage médian des smartphones par les ivoiriens s’améliore avec ce changement en vue.

14,396 total views, 112 views today

Cliquez ici pour commenter

Laisser une Réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Cliquer et profiter
Haut